Histoire vécue Addictions - Dépendances > Alcool      (3100 témoignages)

Préc.

Suiv.

addiction à l'alcool

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 37 ans
Mail  
| 2670 lectures | ratingStar_101_1ratingStar_101_2ratingStar_101_3ratingStar_101_4

(…) "aucune preuve n'est disponible pour indiquer que le ciblage d'un seul circuit neurobiologique sera suffisant pour supprimer complètement le craving chez des individus non choisis".

Et ben moi je suis la preuve qu'il existe des guss chez qui ça ne suffit pas. Loool.

On a fait le tour de mes addictions avec le doc, on a souri. Avec sa voix toute neutre de psychiatre il m'a dit : "Vous avez beaucoup d'addictions vous quand même… À ; la base"

Moi, "Ho ben oui docteur : Alcool, benzos, opiacés, neuroleptiques… Les quatres ensemble !!! "

Je précise qu'à l'époque où j'ai mélangé les 4, (c'est arrivé juste une fois en fait) j'ai fait un black out de 5 jours : pas bu depuis 6 semaines, j'ai acheté une bière forte le samedi, après je sais plus, réveil aux urgences le jeudi matin, j'avais été amené par deux gendarmes, délit constaté = conduite en état d'ivresse !!!

Donc oui j'ai un profil d'addict parfait, polytoxicomane.

Et moi je peux monter jusqu'à 600 mg de baclo je ne serai jamais indifférent, je ne jetterai pas mes verres à l'évier.

Ouiiin je ferai pas partie de la secte de e-santé !!!

Comme c'est dommage, j'étais pourtant prët à me convertir.

Pour la suite j'ai demandé quoi faire avec ma dose because j'ai pas plus d'effet anti-alcool à 280 qu'à 200. Il a dit :

"Ho ben moi là, je crois que c'est vous qui saurez… "

Donc ordonnance à 280 pour deux mois je me débrouille. Heureusement qu'il y a le forum pour que je puisse discuter, je vais rien cacher de ce que je consomme et pis on va voir comment ça évolue. Pour l'instant je suis toujours à 3 ou 4 bières normales (25 cl à 5° ; ) par jour. Impossible de prendre une cuite (pas plus que deux bières d'affilée). Pour moi c'est un gros gros succès mais je ne suis pas du tout du tout abstinent, très mauvais exemple pour les alcoologues.

Voili voilou,

Tchuss. Bizz.

Petite précision importante : je mets les neuroleptiques dans la catégorie des drogues légales. Je dis ça pour les addictologues qui pensent nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Vous avez beau dire ce que vous voulez, les neuroleptiques sont des drogues utilisées comme telles par les toxicomanes, vous pourrez toujours nier l'évidence en consultation même quand on vous le dit "je n'en veux plus, c'est de la drogue" c'est une donnée archi connue des malades dépendants que vous prétendez soigner en psychiatrie, encore un foutage de gueule de la médecine française…
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


101
b
Moi aussi !
4 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par claudus63 | le 05/05/11 à 12:42

Bonjour il n'y a pas de bon ou de mauvais exemples si ta nouvelle vie te conviens c'est parfait pour beaucoup d'entre nous ce serai parfait 2 ou 4 bières par jour .pour moi se serai formidable

Histoires vécues sur le même thème

Mon mari est alcoolique mais ne le reconnais pas - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Bonjour, Cela fait plusieurs années que mon mari est devenu alcoolique. Jusqu'a présent cela ne me genait pas car il ne buvait que modérément et ne se mettait minable que lorsqu'on recevait du monde. Puis nous avons eu deux enfants. Il n'a jamais...Lire la suite

Comment se sevrer lorsqu'on est adepte du binge drinking - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Mesdames, Messieurs, Voilà plusieurs mois que je lutte contre mon alcoolisme. J'ai réussi à me reprendre vraiment très bien. Je ne bois plus qu'une seule ou 2 fois par semaine en soirée. J'ai 24 ans et à la fin de mes études, j'étais...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon alcoolisme - Prise de conscience
Sur le même thème
L'alcool chez les jeunes
Voir tous les  autres témoignages