Histoire vécue Addictions - Dépendances > Alcool      (3100 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bon, je commence mon histoire

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 276 lectures | ratingStar_276047_1ratingStar_276047_2ratingStar_276047_3ratingStar_276047_4
A Noelle, Pour te répondre, cela va être un peu long, mais je vais essayer de t'expliquer mon déroulement. Je tiens à te dire que tous sur ce forum avons une histoire différente avec le baclo. Et que ma "méthode" n'es que la mienne, et que les autres façons de prendre le baclo sont toutes aussi valables, chaque individu est différent. Bon, je commence mon histoire : Aprés une garde à vue fin mai 2008 de 19heures pour conduite en état d'ivresse, lors d'un contrôle, j'ai commencé à me poser sérieusement des questions sur mon état alcoolique, ma maladie je l'avais déjà reconnue, abstinent à plusieurs reprises, et rechutes. Et dans ma tête cet arrêt de l'alcool m'obsédait, j'attendais le moment propice, mais je reportais toujours ma décision au lendemain. Avec le recul, cette réflexion sur moi même a été bénéfique. Et un jour de décembre, je suis tombé sur le site du baclo. J'ai lu toutes les pages en plusieurs jours vu le nombre. Le but pour moi n'était pas d'arrêter l'alcool complétement, mais de diminuer fortement cette consommation, de pouvoir boire comme tout le monde et non pas de maniere compulsive. Donc, le 7 janvier, premiere prise de baclo, en ayant décidé en même temps de passer de 20 verres d'alcool à 5 verres, et boire 1l et demi d'eau, ce que je faisais déjà auparavant, et un peu de soda light sans caféine, supprimé le café, passé au décaféiné, pourquoi : éviter au maximum les excitants, et prise de vitamines b1b6b12b9 par la suite. Le 1er jour, difficile, mais j'ai tenu, les jours suivants, j'étais plus détendu, pourtant avec un dosage faible,2Omg. J'ai augmenté de 5 en 5 jusqu'à 45mg. Mon bien être à commencé rapidement, et ma façon de voir les choses aussi. Pour rappel, je suis en arrêt maladie depuis le 24 septembre, donc souvent seul la journée, mais pas de véitables sensations de manque. J'ai toujours pris le baclo à des heures régulieres, car au début j'avais tendance à oublier. Suis passé ensuite à 60mg pendant une semaine, puis à 80mg depuis environ deux semaines, je pensais passer, à 90mg, mais pour l'instant, je n'en éprouve pas le besoin, consommation actuelle : 2 à 3 verres par jour. Le but que je m'étais fixé. J'ai déjà été mis à l'épreuve 4 fois, fête familiale, anniversaires, st Valentin, et tout c'est bien passé. En ayant connu l'abstinence, ces fêtes, je les fuyaient, là, non. Pour conclure, il m'a fallu un peu de motivation au départ, et non de la volonté, mais la motivation était déjà présente dans ma tête bien avant de prendre le liorésal, et le baclo me fait revivre à nouveau. De plus le liorésal a atténué mes douleurs, et je vais pouvoir faire un essai à mi-temps thérapeutique dans quelques temps. Si tu as envie de discuter, mon adresse mail est . Espére avoir été assez complet, mais ce n'est pas évident de parler de soi.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


276047
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon mari est alcoolique mais ne le reconnais pas - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Bonjour, Cela fait plusieurs années que mon mari est devenu alcoolique. Jusqu'a présent cela ne me genait pas car il ne buvait que modérément et ne se mettait minable que lorsqu'on recevait du monde. Puis nous avons eu deux enfants. Il n'a jamais...Lire la suite

Comment se sevrer lorsqu'on est adepte du binge drinking - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Mesdames, Messieurs, Voilà plusieurs mois que je lutte contre mon alcoolisme. J'ai réussi à me reprendre vraiment très bien. Je ne bois plus qu'une seule ou 2 fois par semaine en soirée. J'ai 24 ans et à la fin de mes études, j'étais...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon alcoolisme - Prise de conscience
Sur le même thème
L'alcool chez les jeunes
Voir tous les  autres témoignages