Histoire vécue Addictions - Dépendances > Alcool      (3100 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment détecter l'alcoolisme ?

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2459 lectures | ratingStar_146114_1ratingStar_146114_2ratingStar_146114_3ratingStar_146114_4

J'ai toujours pensé qu'il était évident de repérer des symptômes indiquant qu'un personne est alcoolique ou non. A vrai dire, je pensais qu'on pouvait être dépendant de n'importe quelle type de boissons (vin, wisky etc…) , mais plus les années passent et plus je me dis que ce n'est pas vrai.

Un de mes proches semble être dépressif depuis des années sans vraiment avoir réussi à se soigner. Ce ne sont pas des crises de larmes ou d'euphorie ponctuelles, mais plutôt une nonchalance quotidienne ; peu enthousiaste, constamment stressée pour un rien, une résignation face à la vie. Elle limite au maximum ses déplacements, reste chez elle et est rarement contente à l'idée de recevoir du monde. Elle se lève le matin et fait une sieste tous les jours durant toute l'après midi. Elle achète dès que possible des pack de bière et doit en boire en moyenne 2-3 par jours depuis de nombreuses années.

Cette personne ne s'est jamais vraiment senti bien dans sa peau, elle a grossi au fil des années, et de quelqu'un dont je me souviens avoir été mince, elle est devenu ronde. Elle ne l'accepte pas mais semble être résignée à accepter sa souffrance. Elle accumule la consommation de médicaments (Lexomil, Daphalgan, pillules pour maigrir) , et je me dis que ce mélange alcool-médicaments n'est pas de bon augure : je me souviens l'avoir retrouvé écroulé dans la cuisine, sa tension était descendu à 6 du à ce mélange. On lui a proposé une cure de désintoxication à l'hôpital mais elle a refusé.

Cette personne est en plein dénie. Elle prétend ne pas être déprimé et va fuir les solutions qu'on lui propose pour essayer qu'elle aille mieux. Cela va des séances de beauté jusqu'à aller voir le médecin. Mon dernier séjour chez elle m'a beaucoup inquiété. Pensant que le départ de son dernier enfant à la maison allait l'aider à se reprendre en mains, ce fut au contraire un empirement de la situation : elle reste encore plus de temps chez elle, continue sa consommation alcool-cigarette quotidienne. De plus, je sens que des conséquences physiques se dessinent cruellement à cause de son hygiène de vie : son organisme à l'origine fragile l'est encore plus qu'avant, elle parle en scussurant, commence à boîter légèrement. On m'avait également prévenu qu'elle avait un coeur fragile.

J'ai déjà essayé d'évoquer cette situation avec elle dans le passé (mais je n'avais jamais directement évoqué sa consommation d'alcool) , mais elle refusait de l'accepter, devient mauvaise et considère que je n'ai pas une position crédible pour en parler, elle prétend aller bien. Je me sens complètement impuissant face à cette situation et un peu stupide car ce n'est que maintenant que je me dis qu'elle est victime d'alcoolisme après toutes ces années, sans vraiment l'avoir vu avant (je ne l'ai jamais vu ivre de ma vie sauf le soir de l'accident). J'ignore donc si je suis vraiment face à un cas d'alcoolisme ?
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


146114
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par matillou | le 23/01/11 à 15:02

OUI je sais combien ,c dur devivre avec q q un qui est alcoolique et dans le deni , c terrible ,nous la famille et amis ne pouvons rien faire tant que le MALADE ne veut rien entendre ,c une cause perdue d avance .J AI PERDU L HOMME QUE J AIMAIS NE SE SENTANT PAS CONCERNE PAR LES DIRES DE MEDECINS .FAMILLE. ET MOI .IL AVAIT 47 ANS ET DECEDE LE 20 /09/08 .ET moi il me faut continuer avec la douleur de l avoir perdu .COURAGE A VOUS .ALLER AVEC ELLE VOIR UN SPECIALISTE .MAIS C PAS GAGNE .HELAS .MARYLINE

Histoires vécues sur le même thème

Mon mari est alcoolique mais ne le reconnais pas - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Bonjour, Cela fait plusieurs années que mon mari est devenu alcoolique. Jusqu'a présent cela ne me genait pas car il ne buvait que modérément et ne se mettait minable que lorsqu'on recevait du monde. Puis nous avons eu deux enfants. Il n'a jamais...Lire la suite

Comment se sevrer lorsqu'on est adepte du binge drinking - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Mesdames, Messieurs, Voilà plusieurs mois que je lutte contre mon alcoolisme. J'ai réussi à me reprendre vraiment très bien. Je ne bois plus qu'une seule ou 2 fois par semaine en soirée. J'ai 24 ans et à la fin de mes études, j'étais...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon alcoolisme - Prise de conscience
Sur le même thème
L'alcool chez les jeunes
Voir tous les  autres témoignages