Histoire vécue Addictions - Dépendances > Alcool      (3100 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il est devenu agressif à cause de sa dépendance en alcool : que faire ?

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 984 lectures | ratingStar_202544_1ratingStar_202544_2ratingStar_202544_3ratingStar_202544_4

En quelques mots, je ne suis pas moi-même dépendante de l'alcool (mais quand je bois, je bois). Mon compagnon, si, et ce depuis 8/10 ans maintenant. Pour faire court, j'ai un fils de 8 ans. Son père est mort brutalement il y a quelques années et j'ai rencontré mon compagnon actuel (que j'appellerai S) moins d'un an après. A l'époque, j'étais plutôt en état de souffrance (j'aimais mon mari) et S m'a semblé au début quelqu'un de parfaitement "solide". De "pots" en soirées, toujours très alcoolisées et complices, je suis rapidement tombée amoureuse. S, lui, dès qu'il a compris que je lui étais attaché, s'est mis à m'humilier. Je vous passerai les détails (sordides) de notre relation au début, cela fait maintenant cinq ans, et depuis 4 ans, notre relation serait géniale, s'il n'y avait l'alcool, qu'il absorbe au quotidien et de façon compulsive. Ce qui systématiquement, le transforme en être haineux, à l'égard du monde entier, mais aussi de moi. Heureusement, mon fils y échappe (encore que, la haine que S voue à mon mari, transparaît souvent). Mais l'ambiance est pourrie et S a de moins en moins de retenue (maintenant, il m'injurie même devant mes amis) et bien sûr, je suis responsable de tous ses maux. J'ai essayé de l'amener à voir un psy (je crois que le problème de l'alcool est largement dépassé par ses problèmes psy) ; dans ses bons jours, il admet en avoir besoin, mais se cache derrière des difficultés financières (il existe des centres où les tarifs pratiqués seraient à sa portée, pourtant). Aucune aide possible du côté de ses parents. Je n'ai aucun contact avec son père et sa mère nie la fragilité de son fils et me tient pour responsable de ses débordements d'humeur. Je ne sais vraiment plus que faire. Si les uns ou les autres aviez une idée, je suis preneuse (je suis moi-même allée voir un psy pendant un an, pensant que j'étais peut-être vraiment la source du problème). J'ai beau être d'une patience qui confine à l'imbecillité, j'avoue que je n'en peux plus.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


202544
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon mari est alcoolique mais ne le reconnais pas - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Bonjour, Cela fait plusieurs années que mon mari est devenu alcoolique. Jusqu'a présent cela ne me genait pas car il ne buvait que modérément et ne se mettait minable que lorsqu'on recevait du monde. Puis nous avons eu deux enfants. Il n'a jamais...Lire la suite

Comment se sevrer lorsqu'on est adepte du binge drinking - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Mesdames, Messieurs, Voilà plusieurs mois que je lutte contre mon alcoolisme. J'ai réussi à me reprendre vraiment très bien. Je ne bois plus qu'une seule ou 2 fois par semaine en soirée. J'ai 24 ans et à la fin de mes études, j'étais...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon alcoolisme - Prise de conscience
Sur le même thème
L'alcool chez les jeunes
Voir tous les  autres témoignages