Histoire vécue Addictions - Dépendances > Alcool      (3100 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai tendance à boire beaucoup d'alcool, j'ai peur pour ma santé

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 6267 lectures | ratingStar_200284_1ratingStar_200284_2ratingStar_200284_3ratingStar_200284_4

Je bois une bouteille de vin (1 litre) par jour ou au 2 jours. Je le fais car ça me détend énormément le soir et je trouve que j'ai un sommeil douillet. J, aime particulierement boire en lisant un livre ou en regardant la télé. Mes heures pour boire sont entre 4h00 et 8h00 le soir. Si je n'ai pas bu de vin encore et qu'il est passé 8h00 et bien il y a de tres forte chance que je ne boirais pas. Maintenant ma vie : J'ai 30 ans, je suis tres tranquille. Bon boulot ou je suis heureuse, mari merveilleux et j'ai un jeune enfant de 2 ans. Mon mari ne me fait jamais de remontrance sur ma consommation car il n'est pas du type à juger les autres ou prendre des decisions pour les autres meme si c'est ça femme. Lorsque je bois, il m'accompagne en prenant un verre mais le finit rarement. Il m'a deja avoué avoir faire semblant de prendre quelques verres seulement pour que je finisse pas la ou les bouteilles toute seule et il m'a dit que je buvais trop mais sans me faire la moral. Ma consommation me gène mais j'essaie de ne pas y penser. Mes parents ne sont pas au courant et n'ont jamais eu de probleme d'alcoolisme. Ma mere trempe ses levres dans son vin et mon pere aime prendre un verre a table d'un bon vin, et c'est tout. Donc aucun historique d'alcoolisme dans la famille. Le problème, c,est que j'ai peur pour ma santé, j'ai peur d'augmenter de plus en plus ma consommation, j'ai meme peur (escuser moi c'est plus secondaire ici) de grossir car le lendemain d'une cuite j'ai enormement faim, j'ai peur que mon mari m'aime moins et finisse pas être decu de moi, je suis decue de moi aussi le lendemain car mon enfant est actif, èa besoin d, une maman en forme et j'ai mal à la tete et je n'ai pas le gout de jouer avec mon bébé et ça me brisse le c'ur, je suis aussi moins concentrée au boulot lorsque je travaille. J'ai tendance à vouloir que la journee passe plus vite pour aller me coucher. J'ai peur aussi que mon enfant plus tard voit ma consommation et j'aurais trop honte Du coté de mes amies, et bien en general quand nous avons des soirées de filles et bien generalement c'est la virée totale dans les boites ou nous sommes toutes bien alcoolisées et ou nous avons beaucoup de plaisir. Aucune ne prend PAS d'alcool et la consommation et la sur-consommation et bien vue. Par contre, de leur coté, elle prennent peut être ensuite une petite soiree alcoolisée le samedi soir style apero et 1 ou 2 bouteilles de vin avec avec leur mari et puis c'est tout. Alors que moi c'est tout le soir 1 bouteille de vin à moi seule ou presque. Le pire, c'est que j'essaie de les influencer négativement pour me faire sentir plus normale et je me vante aupres de mes copines de mes soires alcoolisées de semaine avec mon mari (je les appelle nos soirées arosées) alors que finalement ce n'est que moi qui boit le vin et mon mari prend à peine un verre, mais elles ne connaissent pas ce détail et mon mari ne m'a jamais fait remarquer le contraire devant elle. Elles ont finit par trouvés ça cool que nous soyions un ? Couple aussi cool qui prend ça relax la semaine avec un petit vino au lieu de se la stresser ? Et certaines de mes copines me disent meme maintenant fierement qu'elles ont elle aussi commencé et que c'est tellement bien. Mais elles sont trèes loin de connaître ma realité ou elles le savent inconsicenment mais ne savent pas à quel point je suis rendue.

Bref, je ne sais plus trop quoi faire. J'aimerais revenir au point que prendre une cuite avec les copines une fois au 3 mois quand c'est encore drole, prendre une petit bouteille de vin le samedi avec mon mari (moitié moitié et non moi au complet) et puis c'est tout : rien la semaine et surtout pas pour me destresser ? Est-ce possible ou suis-je vraiment alcoolique. Je ne connais pas vraiment le sujet et je me sens un peu perdue. Y a t'il un retour en arriere possible, ou suis-je aller trop loin ? Devrais-je consulter un medecin et cesser toute consommation ?

J'ai besoin de vos conseils car je ne sais plus si je suis simplement ? Une grande buveuse ? Ou carrement une alcoolique en bonne et du forme.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


200284
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon mari est alcoolique mais ne le reconnais pas - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Bonjour, Cela fait plusieurs années que mon mari est devenu alcoolique. Jusqu'a présent cela ne me genait pas car il ne buvait que modérément et ne se mettait minable que lorsqu'on recevait du monde. Puis nous avons eu deux enfants. Il n'a jamais...Lire la suite

Comment se sevrer lorsqu'on est adepte du binge drinking - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Mesdames, Messieurs, Voilà plusieurs mois que je lutte contre mon alcoolisme. J'ai réussi à me reprendre vraiment très bien. Je ne bois plus qu'une seule ou 2 fois par semaine en soirée. J'ai 24 ans et à la fin de mes études, j'étais...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon alcoolisme - Prise de conscience
Sur le même thème
L'alcool chez les jeunes
Voir tous les  autres témoignages