Histoire vécue Addictions - Dépendances > Alcool      (3100 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je lis les derniers messages, et je n'entends que parler de volonté…

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 331 lectures | ratingStar_280785_1ratingStar_280785_2ratingStar_280785_3ratingStar_280785_4
Pour une fois je vais sortir de ma réserve. C'est quoi ce " bordel". Je lis les derniers messages, et je n'entends que parler de volonté… Non, le baclo ce n'est pas cela, la motivation il en faut, mais dans la vie sans motivation nous allons dans un mur, Malade alcoolique ou pas. Ensuite j'entends parler d'indifference, oui, moi après 10 mois je suis indifferent à l'alcool, mais je peux apprecier 2 verres ou 3 par jour, Et il est où le problème ? Passer de 20 verres par jour à 3, je ne vois qu'un benefice la vie. Alors il faut arreter de vous prendre la tête, ce que vous ne buvez pas, c'est autant de gagner pour votre vie et votre entourage. L'abstinence est pour moi source de douleurs, le baclo me permet de vivre comme tout le monde, sans avoir les debordemements causes par l'alcool. J'ai été manger chez mon beauf la semaine derniere, il était tellement alcoolisé qu'il n'arrivait plus a articuler, et j'étais triste pour lui. L'alcool à haute dose détruit tout et je voulais parler à mon beauf du baclo, mais il n'est pas prêt, pour lui il n'est un malade alcoolique, et tant qu'il ne l'a pas reconnu, je ne pourrai l'aider. J'ai décidé d'avoir une discussion avec la semaine prochaine, il ne sait pas pourquoi mais je vais lui mettre sur le tapis ma vie, peut-être prendra t'il conscience de son état. Voilà chaque jour j'essaye de banaliser la maladie alcoolique, et que le baclo peut-être le médicament dont les malades ont besoin, mais il faut aussi une dose de motivation. Par mon métier, aides soignant, actuellement une dizaine de personnes travaillant à l hôpital prennent du baclo avec suivi médical ou pas, le résultat est surprenant, sur les 11 personnes, tous ont baissés leur consommation de manière significative. Je n'ai jamais parlé d'abstinence mais de gestion de leur alcoolisation, afin de parvenir à une façon de boire conviviale et non plus échapatoire. La dose de baclo la plus haute prise pas.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


280785
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon mari est alcoolique mais ne le reconnais pas - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Bonjour, Cela fait plusieurs années que mon mari est devenu alcoolique. Jusqu'a présent cela ne me genait pas car il ne buvait que modérément et ne se mettait minable que lorsqu'on recevait du monde. Puis nous avons eu deux enfants. Il n'a jamais...Lire la suite

Comment se sevrer lorsqu'on est adepte du binge drinking - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Mesdames, Messieurs, Voilà plusieurs mois que je lutte contre mon alcoolisme. J'ai réussi à me reprendre vraiment très bien. Je ne bois plus qu'une seule ou 2 fois par semaine en soirée. J'ai 24 ans et à la fin de mes études, j'étais...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon alcoolisme - Prise de conscience
Sur le même thème
L'alcool chez les jeunes
Voir tous les  autres témoignages