Histoire vécue Addictions - Dépendances > Alcool      (3100 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'en peux plus avec l'alcool

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 276 lectures | ratingStar_269601_1ratingStar_269601_2ratingStar_269601_3ratingStar_269601_4
Bonjour Franou, moi aussi l'abstinence me faisait peur, aux AA j'ai trouvé une sorte de paix, l'alcoolisme a été mis à plat, démystifié ; déjà on utilisait le mot sobriété et on parlait beaucoup des problèmes de comportement qu'on avait dans l'alcool et également de tous ces sentiments dévastateurs (colère, agressivité, chagrin) , bref l'alcool il faut laisser tomber. Je suis une femme donc je me cachais pour boire et j'étais désespérée car consciente que je m'enfonçais dans l'enfer, la prison, la solitude de plus je m'étais mise à ressembler à ma mère, qui était alcoolique et qui m'a toujours fait très peur dans ses crises d'alcoolique, elle était violente, et pour une fille, voire sa mère alcoo est un suplice, car elle est censée la prendre pour modèle . A mon premier anniversaire de sobriété, j'ai impliqué une enfance douloureuse dans ma dépendance alcoolique (en fait c'est venu progressivement,,) , j'ai dit aussi que j'avais eu l'impression de me réconcilier avec l'humanité entière (j'ai recommencé à être plus cool, généreuse, bonne avec les autres, à avoir des sentiments positifs) , alors qu'en fait je me suis réconciliée avec moi-même. Donne-toi des raisons valables, mais elles le sont toutes ! D'arréter de boire ! Tu dois essayer d'arréter … pour être libre d'agir, pour être belle, d'humeur égale, avoir des projets, être en forme, sourire à la vie et surtout ne plus être en obsession d'alcool et de boire, la vie ce n'est pas souffrir, l'alcool quand on en boit trop, c'est une souffrance, le corps et l'âme souffrent, il faut que tu respectes ton corps, c'est ton seul allié ! J'ai vu une psy et c'était chouette, j'ai beaucoup pleuré, j'étais moche, bouffie, j'avais grossi, Mon mari m'a dit " c'est moi ou la bouteille, tu choisis " , j'étais incapable de choisir !!! , c'est la psy qui m'a emmené aux AA en Juillet 1995, les AA m'ont donné des tas de conseils, le premier c'est de ne pas mélanger alcool et tranquilisants, cela fait grossir, et cela rend fou, Finalement après 5 mois mouvementés, j'ai réussi à entrer en cure et l'alcool est sorti de ma vie, c'est vrai que je bénéficie d'un contexte favorable, j'ai fait des études scientifiques, mon mari est sportif et le programme de la cure était au point : kiné, sport, dietétique, psy, films, Je dois dire Franou que maintenant, je n'implique plus mon enfance, ma mère, dans mon alcoolisme ; je crois que j'étais fragile, solitaire, je manquais de confiance en moi, j'ai du inconsciemment enregistré, lors de mon premier verre, que c'était agréable et que cela me faisait oublier ma solitude et mes ratages ; plus tard c'était la cata, le système alcool m'a enfoncé dans la solitude, les problèmes relationnels, professionnels, financiers ; l'obligation de boire, l'obsession de boire, la dépendance, l'hystérie et évidemment tous ces gens autour de toi, qui ne font rien pour t'aider ; donc si tu as la chance d'avoir avoué ton alcoolisme et d'avoir fait le point avec un psy, il faut foncer ; en refaire une autre, aller aux réunions AA ou ailleurs, parler, l'abstinence est un mot fort, on devrait dire retour à la normale, sobriété, liberté d'être soi, Je reviendrais pour t'aider, j'ai arrété il y a 13 ans , On n'est pas responsable de son alcoolisme, c'est une maladie, on est responsable d'arréter, Bisous,
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


269601
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon mari est alcoolique mais ne le reconnais pas - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Bonjour, Cela fait plusieurs années que mon mari est devenu alcoolique. Jusqu'a présent cela ne me genait pas car il ne buvait que modérément et ne se mettait minable que lorsqu'on recevait du monde. Puis nous avons eu deux enfants. Il n'a jamais...Lire la suite

Comment se sevrer lorsqu'on est adepte du binge drinking - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Mesdames, Messieurs, Voilà plusieurs mois que je lutte contre mon alcoolisme. J'ai réussi à me reprendre vraiment très bien. Je ne bois plus qu'une seule ou 2 fois par semaine en soirée. J'ai 24 ans et à la fin de mes études, j'étais...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon alcoolisme - Prise de conscience
Sur le même thème
L'alcool chez les jeunes
Voir tous les  autres témoignages