Histoire vécue Addictions - Dépendances > Alcool      (3100 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le baclofène aide à nous rendre lucide

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 452 lectures | ratingStar_223660_1ratingStar_223660_2ratingStar_223660_3ratingStar_223660_4
Je crois me souvenir, sur le forum, de quelques cas de « dérapages » pas contrôlés du tout avec reprise de conso un peu irrationnelles. Evidement, à chaque fois c'est un peu la panique et on se demande si son propre cas n'est pas incompatible avec les effets durables du baclo. Et à chaque fois, me semble-t-il, un ajustement du dosage permet de rectifier le tir. C'est peut-être pas du courage qu'il te faut, mais sûrement un peu de confiance et aussi de patience' Tu le sais aussi, le baclo nous rend très lucide sur notre état trop. En tout cas, on a tendance à « s'écouter » et écouter son corps avec beaucoup d'attention' la moindre différence ou évolution de cet état général est peut-être un peu « sur-interprété ». Parfois, c'est vrai, on « hystérise » un peu les changements en nous, en positif, comme en négatif d'ailleurs. Bref, on sait plus trop où on en est' C'est là généralement que l'intervention d'un médecin compétent calme un peu le jeu et nous rassure. Nous remet dans le rationnel quoi' Je crois que ta situation perso ne te facilite pas un diagnostique objectif de tes progrès. Ce que tu vis est hyper dur' Normal que tu ne saches plus vraiment où tu en est. Ce que l'on à appris sur ce forum, c'est que l'effet de médoc est autant physique que psychologique et dès fois, en fonction de sa vie, de son passé, de son entourage, c'est vraiment pas simple à gérer. Donc, pas de panique même s'il est difficile, ton cas n'a rien d'exceptionnel. Je te comprend par rapport à ton père' mais surtout, SURTOUT ne te fixe pas cette ligne de 5 jours' te fixer un tel objectif, c'est te mettre sciemment en situation d'échec possible trop risqué même si ta démarche est belle et légitime, tu fais monter la pression inutilement. Tu n'étais pas coupable de ta maladie, manquerait plus que tu te sentes coupable de ne pas guérir assez vite. Un peu con, non. Tu lui dois ta guérison' elle est en cours' même si tout n'est pas encore réglé, Explique lui, sans mentir mais sans parano non plus. Rappelle toi tes premiers posts ici-même putain, quels progrès, non ''' Rassure le objectivement sur ton état' Et rassure toi par la même occasion. Tu es sur la route' et tu ne lâches rien. C'est déjà énorme.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


223660
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par sylvie31 | le 16/11/11 à 08:55

Bah, depuis le temps on a compris qu'il faut augmenter la dose jusqu'à trouver l'indifférence.
Courage
Sylvie - Association BACLOFENE - http://www.baclofene.com

Par Viva de Provence | le 19/11/11 à 02:55

Pas d'autre altenative, dans cette horrible maladie: le Baclofene.
Augmenter le baclofène petit à petit et un jour l'alcool nous quitte, sans que l'on sans s'en rendre compte.Un verre que l'on oublie de boire et un autre que l'on oublie de remplir.
viva-Association BACLOFENE-www.baclofene.com

Histoires vécues sur le même thème

Mon mari est alcoolique mais ne le reconnais pas - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Bonjour, Cela fait plusieurs années que mon mari est devenu alcoolique. Jusqu'a présent cela ne me genait pas car il ne buvait que modérément et ne se mettait minable que lorsqu'on recevait du monde. Puis nous avons eu deux enfants. Il n'a jamais...Lire la suite

Comment se sevrer lorsqu'on est adepte du binge drinking - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Mesdames, Messieurs, Voilà plusieurs mois que je lutte contre mon alcoolisme. J'ai réussi à me reprendre vraiment très bien. Je ne bois plus qu'une seule ou 2 fois par semaine en soirée. J'ai 24 ans et à la fin de mes études, j'étais...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon alcoolisme - Prise de conscience
Sur le même thème
L'alcool chez les jeunes
Voir tous les  autres témoignages