Histoire vécue Addictions - Dépendances > Alcool      (3100 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les effets secondaires du baclofène sur l'organisme

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 730 lectures | ratingStar_224315_1ratingStar_224315_2ratingStar_224315_3ratingStar_224315_4

Bonjour à tous,

Retour sur le terrain de jeu, le forum, au 14 ème jour de mon traitement.

Je suis depuis 3 jours à 60 mg/j. L'effet sur le craving est encore nul. Les.

Effets secondaires sont divers et variés ? En un mot surprenants. Je.

Pensais en avoir fini avec les endormissements et autres coups de pompe.

Jusqu'à hier soir où, lisant un bouquin pour le boulot, je me suis.

Littéralement effondré de fatigue en deux minutes ? Ne pouvais plus.

Ouvrir les yeux et porter ma tête tant le sommeil m'envahissait. Le coup.

De bambou à duré une petite demi-heure. Plus tard dans la soirée, j'ai eu.

Du mal à trouver le sommeil ? Ces effets secondaires sont d'autant plus.

Imprévisibles qu'ils ne correspondent pas à des moments identifiés (prise.

D'alcool, prise de baclo, prise de tête ? ). Sur le plan musculaire, raideurs.

Passagères dans la nuque. Pour le reste, je bois de l'eau comme jamais ?

Et je dois aller pisser 10 fois par jour.

Bref, trois fois rien par rapport aux effets constatés suite à la prise.

D'anxiolytiques, antidépresseurs ou hypnotiques divers.

Demain matin, je revois le neuro-psychiatre qui m'a prescrit le baclo. Il.

Saura, j'en suis certain, non seulement adapter la posologie aux réaction.

De mon corps, mais de plus et peut-être même surtout, m'apporter.

L'expertise médicale et psychologique indispensable au suivi de ma.

Situation de cobaye volontaire et hors norme officielle ou institutionnelle.

Celle que vous connaissez tous ici.

Il n'est pas question ici de morale ou d'opinion philosophique ou.

Politique mais juste d'efficacité. Ce que, je crois nous recherchons tous.

Pour nous même ou nos proches.

L'automédication dans le cas du baclo est à mon sens une hérésie, voire.

Une grosse erreur. Au même titre que l'alcoolisation, elle est dangereuse.

Et risquée. Peut-être pas plus, mais sûrement pas moins. Ameisen a.

Découvert et testé sur lui un protocole, mais il l'a fait en professionnel,

Sur lui-même mais en professionnel, c'est à dire en qualité de médecin et.

Non des moindres. Jamais il n'a conseillé de s'auto administrer cette.

Molécule en attendant de voir et en manipulant les posologies comme on.

Choisi l ? Heure du thé ou comme on subit l ? Heure de l'apéro. Tout au.

Contraire, il précise que la prise de baclo se doit, encore une fois pour.

Être efficace, seulement efficace, d'être accompagnée d'une prise en.

Charge individuelle de notre propre situation ? Physique, morale ou.

Mentale.

Ici se pose la terrible question de la prescription et du rapport que nous.

Entretenons avec nos chers médecins - ceux qui acceptent, ceux qui.

Refusent, ceux qui chipotent, ceux qui insultent, ceux qui regardent leurs.

Pompes, les lâches, les incrédules, les outragés, les bienveillants et les.

Malveillants, les brutes et les truands, les imbus d'eux même et ceux.

Aussi qui boivent trop - bref, des braves gars comme tout le monde quoi.

! (savez-vous que les médecins sont une des catégories professionnelle la.

Plus touchée par l'alcoolisme ? ) Plus généralement, c'est :

1) La question de discrimination dans l'accés au médicament qui est.

Posée. Certains d'entre vous connaissent-ils des exemples de.

Prescriptions de médoc hors AMM pour d'autres maladies et ne posant.

Aucun problème aux médecins, à la sécu ou aux autorités sanitaires ?

2) Si oui, que penser de la définition même de l'addiction alcoolique chez.

Nos chers praticiens et responsables sanitaires ? Est-ce-qu'enfin, un jour,

Nous pourrons sortir une bonne fois pour toute du ghetto des maladie.

Que l'on s'inflige à soi-même et guérissable par la seule et bonne  (ça me rappelle les débuts de l'AFM ! ).

3) Comment mettre en valeur auprés des pouvoirs politiques et du grand.

Public les recherches sérieuses et innovantes concernant la chimie du.

Cerveau et son application sur les addictions.

Nous touchons là à des questions médicales et scientifiques, mais aussi à.

Des problèmes éthiques, culturels et moraux. C'est pour cela qu'ils sont.

Passionnant et essentiels. L'assoc. En création ici-même devrait je pense.

S'en inspirer. En plus bien entendu de donner concrètement des conseils,

Des adresses, des noms de médecins ? Bref, créer un réseau d'entraide.

Pratique sur la prise de baclo et ses conséquences. En exprimant.

Clairement son désaccord de principe avec l'automédication.

A ce propos, et en réaction à certains post sur ce forum, j'aimerai.

Rappeler que l'effet d'un traitement au baclo, toujours selon Ameisen, est.

L'INDIFFERENCE à l'alcool ! Et non pas l'aide vers une abstinence autant.

Hypothétique qu'improbable (voir les taux de rechute dans les.

Statistiques officielles ! ). Une abstinence dont tout le monde sait qu'elle.

Est une autre forme de souffrance. Physique, mais aussi intime, morale et.

Sociale (exactement comme l'alcoolisme est décrit dans la sphère des.

Savants alcoologues et des experts de tout poil ? ).

N'oublions jamais cela : La découverte d'Ameisen est de rendre les.

Alcooliques indifférents à l'alcool. C'est en cela et en cela seulement.

Qu'elle est révolutionnaire. Mais quelle révolution !!! Pour nous même.

Bien sur ? Mais imaginez un monde dans lequel l'addiction alcoolique a.

Disparue ! Les conséquences sont à ce jour inimaginables ? Ou alors.

Certains soirs après quelques verres ou litres d'alcool ingurgités ? Mais.

Ça, ce sera bientôt une autre histoire.

Réactions et/ou commentaires plus que souhaités… La biz à tous.

PS à Admin.

Si je me permet, par hasard, comme ça en passant, de citer sur ce forum.

Le nom du Docteur de Beaurepaire, psychiatre et chef de service de son.

État, et intervenant à plusieurs reprises dans des reportages télévisés.

Autant sur des chaînes de service public que privées, sans parler de la.

Presse quotidienne nationale, exerçant à Villejuif et Vitry sur seine en.

Région parisienne et promoteur du protocole Ameisen ? Suis-je en.

Infraction avec votre charte éditoriale ? Cordialement.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


224315
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon mari est alcoolique mais ne le reconnais pas - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Bonjour, Cela fait plusieurs années que mon mari est devenu alcoolique. Jusqu'a présent cela ne me genait pas car il ne buvait que modérément et ne se mettait minable que lorsqu'on recevait du monde. Puis nous avons eu deux enfants. Il n'a jamais...Lire la suite

Comment se sevrer lorsqu'on est adepte du binge drinking - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Mesdames, Messieurs, Voilà plusieurs mois que je lutte contre mon alcoolisme. J'ai réussi à me reprendre vraiment très bien. Je ne bois plus qu'une seule ou 2 fois par semaine en soirée. J'ai 24 ans et à la fin de mes études, j'étais...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon alcoolisme - Prise de conscience
Sur le même thème
L'alcool chez les jeunes
Voir tous les  autres témoignages