Histoire vécue Addictions - Dépendances > Alcool      (3100 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mes démons et moi... Help !

Témoignage samestory par 36 ans.
Mail  
| 664 lectures | ratingStar_258426_1ratingStar_258426_2ratingStar_258426_3ratingStar_258426_4

Demain 32 ans et le bilan est douloureux très douloiureux.

Moi qui était destinée à un brillant avenir comment en suis-je arrivée à me noyer au fil du temps dans ces abîmes qui me happent et me poussent petit à petit vers la désintégration de ma personne ?

Depuis que j'ai été en âge de comprendre la vie et de me prendre en mains, je passe mon temps à fuir. Fuir à tout prix pour ne pas avoir à supporter les situations de traumatismes qui jalonnent ma vie, le plus dramatique c'est de me fuir constament. Ceci explique-til ces comportements dangereux que j'ai développé au fil des années ? Comportements d'autodestruction dans lesquels je m'enlise au fil des années.

Il y a dix ans, je ne connaissais pas ce qu'était l'alcool. Je n'en avais pas besoin pour passer de bonne soirée entre potes ou pour m'éclater royalement. Puis j'ai quitté ma province pour Paris. Et là, alors que je pensais me donner une chance de réussir socialement, voilà que s'en même m'en rendre compte j'ai basculé petit à petit dans toutes sortes d'addictions. D'abord le cannabis, pour le festif, puis j'ai commencé à fumer seule, dès le réveil j'avais besoin de mon petit joint pour me donner une forme de courage. Car affronter le monde a toujours provoqué chez moi un malaise.  En moi gronde divers démons insatisfaits qui ont apparement besoin de psychotropes. A moins que ce soit ma façon de les dompter. Je ne sais pas trop.

Je suis fille d'alcoolique et jamais je n'aurai pensé reproduire ce qui chez mon père m'a fait énormément souffrir. Mon père, ce bel héros parti trop tôt vaincu par son alcoolisme. Pourquoi je n'arrive pas à tirer leçon de cet évènement pour me réeduquer ? Plus le temps passe, malgré mes nombreuses tentatives pour arrêter avec plus ou moins de succès car j'ai déjà passé plus de deux années sans absorber une goutte d'alcool, me voilà de nouveau proche de mes démons.

Le cannabis, je m'en suis débarassé contre toute attente. Sans même le prévoir, du jour au lendemain, j'ai arrêté de fumer et à ce jour, je ne m'imagine pas retoucher à un seul joint. Le revers, c'est que ma consomation d'alcool a considérablement augmenté. Depuis quelque mois, il m'arrive même de descendre deux bouteilles de vin à moi toute seule sans que cela ne semble satisfaire ces facheux démons qui me persécutent. J'arrive à un point où même ma volonté ne semble plus suffire. Boire à tout prix, quitte à tromper mon entourage par des superfuges grotesques, jusqu'à nier l'évidence quand je suis prise sur le fait. Je deviens menteuse calculatrice, manipulatrice à outrance. Je suis en exaltation quand je pense au moment de mon premier verre. Puis, une fois consomé je suis rongée par la culpabilité.

Mon  être entier est en grande souffrance. N'étant pas du genre à me confier facilement, ce forum est pour moi une sorte d'exutoire pour faire face à moi même. Car je suis la reine du faux semblant. Impossible de deviner en me voyant que mon équilibre ne tient qu'à un minuscule fil.

Je veux sortir de cet état qui me fait bruler ma vie alors que mon potentiel ne demande qu'à s'exprimer.  Help !

258426
nb
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par Smooch | le 23/05/12 à 19:31

Bonjour Lijaah, as-tu déjà entendu parler du Baclofène ?
Je t' invite à lire le livre du Pr Olivier Ameisen : Le dernier verre Edition Denoel. Tu y trouveras de l'espoir.
Tu peux aussi venir te renseigner sur la molécule sur ce site www.baclofene.fr/

Toutes mes amitiés, ne désespère pas Smooch

Par Lijaah | le 28/05/12 à 11:07

@Smooch:
Bonjour Smooth merci d'avoir pris le temps de me répondre. Il faut dire que mon masque d'apparat est tellement efficace que je me retrouve seule face à mon mal. Merci encore de l'intérêt que tu as porté à mon témoignage. Je désire m'en sortir et j'espère trouver tous les moyens nécessaires pour y arriver. J'ai perdu 4 membres de ma familles en 2 ans, j'ai été brimée humiliée dans une relation avec un pervers narcissique. J'essaye mais je suis consciente que le chemin est long et que je dois être patiente. L'alcool est loin d'être une solution l'exemple de mon père aurait dû me servir mais je suis encore trop fragile pour distinguer ce qui est bon pour moi.

Par matts | le 23/12/12 à 23:12

J'étais sur le point de moi-même écrire une histoire dans ton genre, c'est surtout le titre qui m'à accroché, car j'étais en ce moment m^me en train de combattre mes démons :) moi c'est des démon de colères... il prennent parfois possession de moi en partie mais rarement en totalité. je les contrôles plus ou moin avec la drogue.(marijuana).
j'ai 26 ans et comme toi mon bilan de vie est pitoyable, je n'ai qu'à peine effleurer mon vrai potentiel. Dans la vie on s'épanouit OU on s'abbrutis,c'est le blanc et le noir...etc etc
Si tout comme moi ta volontée manque à l'appel, pour cesser tes fâcheuse habitudes ,tu dois faire des mouvement radicals et concrets.Je sais que c'est plus facile a dire qu'a faire...

Si tu n'as jamais essayer,vas y pour la cure de désintox :)
Je dois moi-même aller en suivre une de 21 jours puis déménager par la suite. Si tu peu déménage et par le plus loin possible de tes habitudes et peut-être de tes démons en même temps :)

j'espère que j'aurai pu t'aider en t'écrivant ceci, te qui que tu sois j'ai une pensé pour toi ,une pensé d'espoir et de force, qui, peutêtre, va se manifester au moment de ta lecture :-) salut !!!

Histoires vécues sur le même thème

Mon mari est alcoolique mais ne le reconnais pas - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Bonjour, Cela fait plusieurs années que mon mari est devenu alcoolique. Jusqu'a présent cela ne me genait pas car il ne buvait que modérément et ne se mettait minable que lorsqu'on recevait du monde. Puis nous avons eu deux enfants. Il n'a jamais...Lire la suite

Comment se sevrer lorsqu'on est adepte du binge drinking - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Mesdames, Messieurs, Voilà plusieurs mois que je lutte contre mon alcoolisme. J'ai réussi à me reprendre vraiment très bien. Je ne bois plus qu'une seule ou 2 fois par semaine en soirée. J'ai 24 ans et à la fin de mes études, j'étais...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon alcoolisme - Prise de conscience
Sur le même thème
L'alcool chez les jeunes