Histoire vécue Addictions - Dépendances > Alcool      (3100 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon ami souhaite arrêter de boire, je veux l'aider

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 782 lectures | ratingStar_35537_1ratingStar_35537_2ratingStar_35537_3ratingStar_35537_4

Je suis avec mon ami depuis bientot 3 ans, j'ai 23 ans, il en a 26. Quand nous nous sommes connut, il buvait vraiment beaucoup, dés 11 heures du matin (ses horaires du travail faisaient qu'il finissait vers 10h 11h). A l'epoque, il faisait de la mise en rayon dans un hyper marché, alors qu'il avait les diplomes et les capacités, pour travailler dans l'informatique. Nous habitions chacun chez nos parents et tout les deux avions de gros problemes familiaux (nos 4 parents acloliques…) qui nous empechaient plus ou moins d'avancer dans la vie. Puis au fur et à mesure de notre relation, il à un peu moins bu, il s'est un peu ressaisit. Il avait ses periode ou il buvait moins, voir pas du tout pendant 2 semaines. On a quand meme reussi a "s'en sortir" ; nous avons maintenant notre chez nous (depuis 1an et demi) , il travail dans l'informatique, moi dans ma branche, nos deux chats, tout notre mobilier, bref on a quand meme construit pas mal de choses…

Avant d'emmenager, il me disait que ses problemes d'alcool, etaient liés au fait que ses parents lui mettaient la misiere… Vivant une situation identique chez mes parents, je pouvais "comprendre". Il m'a dit que quand on aurait l'appartement, il se calmerai. J'ai voulu le croire… Sauf qu'il n'a pas arrêté…

Bref, il s'est passé plein de choses… Des insultes, des coups, des pleurs, de la casse… devant ma famille, la sienne, devant nos amis…

Des sommes enormes depensées au café (500 euros par mois environ) , avec les sois disant "amis", attendre que le café sois fermé pour qu'il rentre enfin…

Un jour j'ai craqué, il mentait tellement pour pouvoir aller boire, que je me demandais s'il n'avait pas une maitresse, car je ne voulais pas croire qu'il puisse me mentir ainsi pour boire. Pourtant si…

Donc j'ai decidé de prendre mes affaires et partir. Mes cartons était fait, il etait au courant de mes demarches pour ma recherche d'un appart, mais bon aucune réaction de son coté, il à continué à boire de plus belle.

Mais un soir, il est rentré, completement ivre, et il à eu des gestes et des paroles bizarres… Et c'est moi qui est ouvert les yeux. Je me suis dit, mince, on à pas galeré à avoir tout ça (notre appart et tout) pour rien ! Dans un couple on doit se soutenir, et même s'il m'a fait du mal, je dois pas le laisser tomber, il faut qu'il s'en sorte. Et je me suis dis, que moi si un jour je tombais dans une dépendance, et qui ça nuierai à ma vie et celle des autres, je serai bien contente que mon mec sois à mes cotes pour m'aider.

Alors, le lendemain je lui ai parlé, je lui ai expliqué ce que j'ai ressenti en le voyant dans cet état. Je lui ai assuré que sans l'alcool, on aurait tout pour être heureux. Après une discution, il m'a demander de rester, qu'il se calmerai vraiment, et que surtout il changerai ses fréquentations. Il m'a aussi dit qu'il ne souhaitait pas aller voir un medecin, qu'il voulait y arriver seul et que si vraiment ça n'allait pas il irait consulter, car ce qu'il souhaite c'est boire un verre ocasionnellement. Personnellement, je ne pense pas que puisse être possible, surtout vu sa consommation (au moins une dizaine de verre de wisky par jour). Pourtant, ça va faire 2 semaines, et je dois avouer, qu'il est raisonnable. En deux semaines, je sais ce qu'il a consommé : 1 kir (au resto) , 1 petit verre de biere (suite à un service qu'il a rendu, on lui a proposé une canette de 50cl, il a refusé) et 2 petits wisky (chez un ami a lui, lors d'une soirée, je n'etait pas la, mais en rentrant j'ai bien vu que tout aller bien).

De plus hier il est allé chez le medecin (j'etait avec lui) suite à des problemes d'asthmes, et comme il fume le medecin lui a encore lancé un avertissement. Nous avons discuté avec le medecin et decidé d'arreter de fumer (surtout mon ami). En sortant j'ai demandé à mon ami, si ça allait aller, si ça ne serait pas trop dur d'arreter les deux en même, et la il m'a repondu "Non, je t'ai dit j'ai envie de changer"
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


35537
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon mari est alcoolique mais ne le reconnais pas - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Bonjour, Cela fait plusieurs années que mon mari est devenu alcoolique. Jusqu'a présent cela ne me genait pas car il ne buvait que modérément et ne se mettait minable que lorsqu'on recevait du monde. Puis nous avons eu deux enfants. Il n'a jamais...Lire la suite

Comment se sevrer lorsqu'on est adepte du binge drinking - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Mesdames, Messieurs, Voilà plusieurs mois que je lutte contre mon alcoolisme. J'ai réussi à me reprendre vraiment très bien. Je ne bois plus qu'une seule ou 2 fois par semaine en soirée. J'ai 24 ans et à la fin de mes études, j'étais...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon alcoolisme - Prise de conscience
Sur le même thème
L'alcool chez les jeunes
Voir tous les  autres témoignages