Histoire vécue Addictions - Dépendances > Alcool      (3100 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon beau-père est arrivé à se passer de la boisson, pas ma mère

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 466 lectures | ratingStar_200637_1ratingStar_200637_2ratingStar_200637_3ratingStar_200637_4

Mes parents étaient encore mariés et mon père rentrait souvent, un coup dans le nez… Disputes sur disputes et divorce. Nous avons déménagés et ma mère s'est trouvée seule avec 3 enfants a charge. De que je ne savais pas c'est quelle avait déjà un penchant pour l'alcool… Donc nouvelle vie pour nous avec ce divorce, je me dis que tout va aller pour le mieux. Sauf qu'il y a l'alcool. Cette merde qui prend de plus en plus de place dans la vie de MA maman. Je la vois dépérir. Chaque jour un peu plus. J'avais 15 ans et avais un grand besoin de ma maman.

Chaque jour c'était le même refrain. Je rentrais et la voyais, encore debout, mais un bon coup dans le nez, a s'énerver pour rien etc. Et puis ça s'est empiré. La bouteille de whisky ou rhum ne faisait plus qu'une journée. Ma mère je ne la voyais bien que le matin, a 8 h quand je partais a l'école. J'avais 17 ans et commençais a prendre conscience de tout ça. Ça ne pouvait plus continuer. Chaque fois que je l'a voyais dans cette état ça me mettait hors de moi. A la ramasser, la trainer dans sa chambre pour pas que mon petit frère ne voie ça… Tous les jours une nouvelle bouteille. Tous les jours a 9/10h la moitié de la bouteille avalée. Le reste c'est pour le reste de la journée. Un jour alors que je n'avais pas cours, je la surprend, en comas éthylique peut être (cet état était bien trop normal pour moi).

Sauf qu'il était 9h. La bouteille de Rhin a moitié vide sous son coussin. Et la je décide d'appeler les pompiers. Je ne peux pas rester avec ma mère qui ne répond a rien qui ne réagis pas. Séjour a l'hôpital. Elle m'en veux terriblement. Et puis rebelotte. J'étais usée. Je ne savais plus quoi faire. Et mon petit frère qui subit aussi ça. Je n'avais que 18ans et déjà trop de déjà vu. Une fois, alors que je lui en parlais un peu, elle se décide a faire une cure. Un soulagement pour moi. Elle rencontre quelqu'un la bas. Ils rentrent tous les 2 a la maison mais sont juste amis.

Sauf que cet ami a replongé. Ma mère qui de croit si forte entame une nouvelle bouteille de persuadant d'arrêter quand elle veux. Ben oui c'est bien connu l'alcool on arrête quand on le souhaite !! S'en suive quelques années avec cet ami devenu amant, a boire puis décider d'arrêter. Jusqu'au jour ou ils ont réellement décider d'arrêter. Mon beau père est abstinent depuis 2 ans (alors qu'il compte au moins 20 ans de dépendance). Ma mère c'est plus compliqué. Quand mon beau père s absente pour raison pro elle re-boit. Ça me révolte mais je ne peux plus lui en parler car elle de braque trop. Elle ne se met plus minable comme avant mais connait ses limites. Cela n'empêche pas qu'elle dort bien en ayant bu ^^.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


200637
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon mari est alcoolique mais ne le reconnais pas - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Bonjour, Cela fait plusieurs années que mon mari est devenu alcoolique. Jusqu'a présent cela ne me genait pas car il ne buvait que modérément et ne se mettait minable que lorsqu'on recevait du monde. Puis nous avons eu deux enfants. Il n'a jamais...Lire la suite

Comment se sevrer lorsqu'on est adepte du binge drinking - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Mesdames, Messieurs, Voilà plusieurs mois que je lutte contre mon alcoolisme. J'ai réussi à me reprendre vraiment très bien. Je ne bois plus qu'une seule ou 2 fois par semaine en soirée. J'ai 24 ans et à la fin de mes études, j'étais...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon alcoolisme - Prise de conscience
Sur le même thème
L'alcool chez les jeunes
Voir tous les  autres témoignages