Histoire vécue Addictions - Dépendances > Alcool      (3100 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon père a une encéphalite à cause de l'alcool

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1190 lectures | ratingStar_200635_1ratingStar_200635_2ratingStar_200635_3ratingStar_200635_4

J'ai 16 ans et mon père est alcoolique depuis bien longtemps avant que je naisse, à ce que j'ai cru comprendre. Il y a 5 ans ma mère ne supportait plus de vivre avec lui, il a toujours refusé catégoriquement de se soigner, et ils se sont donc séparés, alors il est parti vivre dans une maison perdue en pleine campagne. Il s'est de plus en plus isolé et à la fin il ne recevait plus aucune visite (à part ma mère et moi toutes les deux semaines environ, et mon grand père qui venait tous les jours s'assurer qu'il était toujours de ce monde…) Il y a un an il a commencé à avoir de graves probleme de motricité et celà s'est aggravé à tel point qu'il y a 6 mois il ne pouvait déja presque plus marcher. Avec la solitude, il a de plus en plus augmenté sa consommation, et à la fin il n'était même plus capable de faire à manger, et son voisin était obligé le soir de l'amener de sa chaise à son lit. Il y a un mois (je l'avais vu deux semaines avant dans un état "normal" -et j'insiste bien sur les guillemets-) , ma mère a insisté pour que nous y allions pour lui faire une surprise. Lorsqu'on est arrivé, je n'ai pas pu m'empecher de me mettre à pleurer. Il avait un regard tellement vide, fixe… Et d'ailleurs il ne nous a même pas reconnues. Il n'est pas arrivé à dire une seule phrase, il a vite fait essayé d'en commencer une mais il a vite abandonné. Il avait l'air complètement perdu, il nous regardait comme si on était des étrangères (comme quoi même s'il voyait des étrangers rentrer chez lui il n'aurait pas réagi…). Le soir même mon grand père a appelé un médecin, les pompiers etc et il s'est fait hospitaliser de force. Depuis il est toujours à l'hopital, moi je ne veux pas aller le voir là bas… J'ai trop peur de la dernière image de lui que je risque de garder. D'après les analyses aucun problème au foie, poumons (il fume 4 paquets depuis 30 ans) , seulement ils ont découvert il y a quelques jours qu'il était atteint d'encéphalite alcoolique. Même si personne ne me parle franchement de tout ça, j'ai bien compris que plus jamais il ne retrouvera ses capacités mentales. Ma mère a décidé d'être son tuteur et de gérer toutes ses affaires puisqu'il n'est plus capable de rien. Il ne retournera surement jamais chez lui et on va être obliger de le placer dans une maison spécialisée où il puisse être assisté etc.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


200635
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon mari est alcoolique mais ne le reconnais pas - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Bonjour, Cela fait plusieurs années que mon mari est devenu alcoolique. Jusqu'a présent cela ne me genait pas car il ne buvait que modérément et ne se mettait minable que lorsqu'on recevait du monde. Puis nous avons eu deux enfants. Il n'a jamais...Lire la suite

Comment se sevrer lorsqu'on est adepte du binge drinking - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Mesdames, Messieurs, Voilà plusieurs mois que je lutte contre mon alcoolisme. J'ai réussi à me reprendre vraiment très bien. Je ne bois plus qu'une seule ou 2 fois par semaine en soirée. J'ai 24 ans et à la fin de mes études, j'étais...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon alcoolisme - Prise de conscience
Sur le même thème
L'alcool chez les jeunes
Voir tous les  autres témoignages