Histoire vécue Addictions - Dépendances > Alcool      (3100 témoignages)

Préc.

Suiv.

Sevrage avec Aotal

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 15561 lectures | ratingStar_14342_1ratingStar_14342_2ratingStar_14342_3ratingStar_14342_4

Juste pour vous encourager à essayer AOTAL333 si vous ne l'avez pas encore fait.

Moi :

Homme, 34 ans, au moins 10 ans d'alcoolisme avec en moyenne une orgie tous les 3 jours, parfois tous les 2 jours.

Je ne savais pas qu'un médicament pour arrêter l'alcool existait, sinon j'aurais essayé depuis longtemps…

On parle beaucoup des solutions pour les autres problèmes de société de nos jours et de leurs solutions respectives (SIDA->capote, cigarette->plein de traitements, etc.) , mais pour l'alcool, personne sait qu'il existe des vrais médicaments qui marchent : il existe des solutions mais l'Etat ne communique pas dessus.

La plupart des gens ne savent pas que des solutions existent : moi même, cadre sup, mon amie infirmière, on en avait jamais entendu parlé jusqu'à il y a dix jours.

Bref : il y a huit jours je vais voir un nouveau médecin généraliste pour un check-up et aussi pour lui parler de mon problème d'alcool, car je commence à en avoir marre depuis quelques mois.

Je suis surpris quand il me préscrit AOTAL333mg (à petite dose : 2 le midi et 2 le soir seulement alors que pour mon poids de 80kg, ça serait normalement 2 le matin, 2 le midi et 2 le soir) et un valium (le soir).

J'y croyais moyen tout en voulant y croire…

Mais bon je commence le traitement un lendemain de torche (car ç'et plus facil ces jours là de prendre des bonnes résolutions).

1er jour : pas envie de boire, mais je me dit que c'est eput-être normal vu tout ce que j'ai bu hier.

2ème jour : toujours pas envie. La je me dis que c'est bizarre car normalement le surlendemain de torche je peut recommencer à avoir envie.

3ème jour : toujours pas envie. Plus de doute : CA MARCHE.

4ème jour : idem.

5ème jour : idem.

6ème jour : une petite déprime m'arrive pendant la journée, alors le soir, je décide de ne pas prendre mon AOTAL (ni mon Valium) et… je rebois !

… Mais à ma grande surprise, j'ai beaucoup moins besoin de boire que d'habitude : normalement environs 10-12 pastis accompagnés de 20 clopes en 3 heures, mais là je m'aperçoit qu'au bout de 5-6 pastis bien dilués j'en veux plus.

7ème jour : aucun problème pour reprendre mes médicaments. Pas envie de boire.

8ème jour (aujourd'hui) : il est 14h. J'ai pris mon médicament ce midi. Je crois pas que j'aurai pas envie de boire ce soir.

Bref voilà mon témoignage : pour moi, il n'y a aucun doute que l'AOTAL fonctionne.

Par ailleurs il est à notter que je ne prends que 2/3 de la dose normale pour mon poids, donc si j'ai besoin de plus, j'ai même encore de la marge pour augmenter ma dose de médoc.

Bref essayez le si vous ne l'avez pas encore fait.

Bon courage à tous.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


14342
b
Moi aussi !
30 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon mari est alcoolique mais ne le reconnais pas - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Bonjour, Cela fait plusieurs années que mon mari est devenu alcoolique. Jusqu'a présent cela ne me genait pas car il ne buvait que modérément et ne se mettait minable que lorsqu'on recevait du monde. Puis nous avons eu deux enfants. Il n'a jamais...Lire la suite

Comment se sevrer lorsqu'on est adepte du binge drinking - alcool, tabac, drogues et dependances

image

Mesdames, Messieurs, Voilà plusieurs mois que je lutte contre mon alcoolisme. J'ai réussi à me reprendre vraiment très bien. Je ne bois plus qu'une seule ou 2 fois par semaine en soirée. J'ai 24 ans et à la fin de mes études, j'étais...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon alcoolisme - Prise de conscience
Sur le même thème
L'alcool chez les jeunes
Voir tous les  autres témoignages