Histoire vécue Addictions - Dépendances > Autres      (688 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai tout pour être heureux sauf que le tabac, l'alcool et la drogue influent sur ma santé

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 623 lectures | ratingStar_200075_1ratingStar_200075_2ratingStar_200075_3ratingStar_200075_4

J'ai 23 ans dans un mois.J'ai commencé à fumer la cigarette à l'âge de 13 ans et le cannabis à 14 ans.Malgré de nombreux accrochages avec la justice (pour consommation) jusqu'à mes 18 ans je n'ai jamais cessé de fumer ni la cigarette ni le joint (minimum 10 joints par jours) ,tout en consommant de l'alcool mais modérement, comme chaque adolescent qui fait la fête. A l'âge de 17 ans j'ai commencé à faire des rave parties et beaucoup de "teuf" où j'ai rencontré les drogues dures (speed, ecstasy et cocaine) , sur le coup je m'amusais sans réfléchir et tout se passait très bien dans ma vie (du moins je ne me posais pas de question). Je faisais 62kg pour 1m72 et malgré tous mes excès je n'ai jamais été aussi bien dans mon corps et dans ma tête qu'à ce moment, ça contraste vraiment avec la réalité. Janvier 2005 : je viens d'avoir 20 ans et je suis toujours dans la surconsommation de cannabis et je prends encore des drogues. Je viens de rencontrer la femme avec qui je vis en ce moment et qui a suivi toutes mes galères que je vais vous énoncer.Vacances chez elle, je passe 5 jours sans fumer un seul joint et je deviens fou (sueur, tremblements, excitation…) et je finis finalement par trouver quelqu'un qui m'apporte de quoi fumer. Ma femme s'est absentée et je suis seul à l'appart : je fume ce joint tant attendu… Il avait un goût de liquide vaisselle ou un truc dans le genre.J'ai senti directement qu'il passait mal, résultat : après 3 lattes je sens mon coeur s'emballer (comme un bad sous amphétamines) et je n'ai pas pu dormir pendant 3 jours à cause de ça. IMPOSSIBLE de refumer une seule latte sur un seul joint à ce moment là je suis traumatisé.Je rentre chez moi à Paris et vais voir mon médecin qui me connait depuis que je suis né. Je lui explique la situation et il me fait prendre un traitement pour me sevrer du cannabis et m'incite à diminuer les autres drogues. De Janvier 2005 à fin 2006 : aucun problème niveau drogues, je n'en prends plus. Au niveau du cannabis : toujours traumatisé, je ne peux en aucun cas fumer un seul joint et le traitement (somnifères, debridat, anxio) me mène la vie très dure… Je fais souvent des crises d'angoisse, je n'arrive pas à dormir, je ne travaille plus… Je ne fume plus du tout pendant cette période, chaque fois que j'essaye je me stresse tout seul, bref ma "vie" d'avant me manque. Depuis 2007 : J'ai un travail fixe, je ne prends plus de drogues, je ne fume plus qu'occasionnellement du cannabis sans que ça me perturbe et je me suis installé avec ma femme. Pour compenser le manque j'ai commencé à boire, un peu puis beaucoup (2-3 fois par semaine) et je fume une dizaine de cigarettes par jour.Toute l'année 2007 j'ai eu des douleurs intercostales (au niveau du coeur et poumon) et des douleurs au ventre (intestin) puis j'ai fait un bilan de santé complet qui m'a dit que j'étais en pleine forme… J'ai ensuite passé une radio des poumons début janvier 2008 qui était nickel et depuis je n'ai plus de douleurs au niveau des côtes. Peu après j'ai commencé à avoir des gênes dans la gorge.Je suis allé consulté 1) mon généraliste qui m'a dit que ct l'oesophage suite à une grosse cuite, bon ok. 2) un ORL qui m'a fait une fibro nasale et m'a dit que tout allait bien (traitement inutile) 3) mon médecin de famille qui m'a dit que j'étais en pleine forme, mais irrité de la gorge et que par précaution il faudrait faire une écho de la gorge. 4) a l'hôpital : écho de la gorge : RAS.Ca va bientôt faire un an que je tousse et que je m'irrite, ça me gêne horriblement et j'ai peur que ça devienne chronique, ma gorge est vraiment très sèche et je ne peux m'empêcher de la racler.Je sais que je bois trop depuis quelques temps, parfois beaucoup trop. De plus je travaille assis toute la journée. Mon alimentation n'a pas changé mais j'ai pris 20kg entre janvier 2007 et aujourd'hui.Ma consommation de cigarettes n'est pas du tout énorme (~10/jour). Hier, je fume ma dernière clope de la journée avant de me coucher, je fume 3 lattes et là je me suis décomposé : douleur au niveau du poumon gauche (lourd) sternum tout froid avec des tremblements fatigue instantanée, le tout ponctué par un stress immédiat qui m'a "vidé" dans tous les sens du terme.Ce matin je pars au boulot sans mes cigarettes, j'ai la gorge qui me gratte à mort, toute sèche, alors que c'était passé il y a quelques jours. C'est reparti pour un tour… En gros j'ai 23 ans, je n'ai pas toujours été clean mais depuis que je le suis je galère et aucune personne au monde n'est capable de me dire pourquoi.Devrais-je arrêter tous les plaisirs qui permettent de s'évader un peu pour avoir une vie super banale ou continuer de souffrir en me faisant plaisir… Je ne sais pas si c'est dans ma tête, j'espère que oui car c'est flippant. J'ai une femme, un chez-moi, un travail, des amis, tout ce qu'il faut pour être heureux mais ces saloperies de "douleurs" et "gênes" gâchent tout.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


200075
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Accro a facebook comment moderer? - developpement personnel

image

Bonjour. Ça fait 4 ans que je suis inscrit sur facebook et depuis j'ai quand même constaté une évolution dans ma façon de l'utiliser dans le sens où j'utilise moins compulsivement, ceci dit la dépendance est toujours là et il est rare que je...Lire la suite

J'ai besoin d'aide, place de l'ordinateur dans un couple...

image

La surface de l'appartement est un problème. Ce n'est pas le seul bien-sur. J'étais dans le même situation que toi il y a quelques mois. Depuis que mon appartement est 3 fois plus grand, ça va beaucoup mieux. J'ai du aussi me faire au fait qu'il...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages