Histoire vécue Addictions - Dépendances > Cannabis      (1008 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bad trip

Témoignage d'internaute trouvé sur teemix
Mail  
| 10457 lectures | ratingStar_13474_1ratingStar_13474_2ratingStar_13474_3ratingStar_13474_4

J'ai moi aussi fait un joli bad il y a un peu plus d'un mois, et beh croyez moi, j'étais bien mal ! Ca va être un peu long, alors bon courrage s'il vous prend l'envie de lire xD. C'était la 1ere fois que je fumais un joint, et croyez moi je ne demandais qu'une chose, c'était de redevenir lucide. J'étais avec deux potes, l'un d'eux était en train de fumer un joli pétard qui ne me tentait pas spécialement à cause de l'odeur (c'était du shit). Il me propose de tirer dessus, je me suis dite bon… allez, on va voir ce que ça donne.

Finalement, je l'ai pris et j'ai tiré une latte, puis deux, puis trois, ainsi de suite… Finalement, j'ai terminé ce joint. Jusque là rien de spécial, à part une sensation d'espèces de picotements à l'arrière de la tête. Ensuite, je me mets à me marrer toute seule, des petits ricanements… je ne savais absolument pas pourquoi, mais je me suis dite que ça n'était rien, que de toute façon ça m'arrivait souvent xD… mais au bout d'un moment, ça éclate !

Je n'en pouvais plus ! Je rigolais de plus en plus sans pouvoir m'arrêter, je me suis mise à exploser de rire comme une malade, c'était incontrolable ! J'entends un de mes potes dire "J'crois bien qu'elle est complêtement défoncée là" (je n'ai même pas su lequel des deux avait parlé, d'ailleurs xD) Une fois que ces fous rires s'étaient calmés, je commençais vraiment à être très mal… j'avais la tête qui tournais avec l'impression que tout était en train de "vibrer" autour de moi, mais au bout d'un moment, je ne me souciais plus de rien, je ne faisais même plus gaffe aux objets et aux personnes qui se trouvaient autour de moi.

Je commencais à avoir des "fourmis" dans les mains et les pieds, mes gestes étaient très lents et j'étais très fatiguée, j'avais l'impression que mes bras et mes jambes pesaient dix tonnes ! Moins je bougeais, plus je m'endormais, mais je me suis rendue compte qu'à chaque effort, j'étais un peu plus consciente et j'arrivais à peu près à restée "éveillée". J'ai alors décidé de rentrer chez moi, je n'habitais pas très loin… Je me lève, je ne prends même pas la peine de dire aurevoir à mes potes tellement que je ne me préoccupais de rien !

Sur le chemin du retour, le cauchemard… il y avait des routes à traverser, une partie de moi qui était encore "consciente" me poussait à être prudente lorsque je devais traverser les routes. En revanche, l'autre partie en avait "complêtement rien à foutre", si on peut dire ça comme ça, quitte à me faire écrabouiller par un camion. À ; un certain moment, j'avais l'impression de faire du surplace quand j'avançais… il y avait un immeuble à approximativement 30m de moi, mais j'avais beau marcher encore et encore, j'avais l'impression qu'il y avait toujours la même distance entre moi et cet immeuble malgré le fait que j'avancais de plus en plus vers lui.

Quelques minutes plus tard, j'arrive chez moi… ma mère me trouve bizarre, je lui ai dis que j'étais fatiguée, que j'avais envie de dormir. Je me jète sur mon pieu comme une merde, j'essaye de m'endormir, et là je me rend compte que j'avais assez de mal à respirer. Bon, tanpis, ça va passer. Je vais me lever un peu… tiens, j'ai faim ! Je vais dans la cuisine complêtement pommée, j'ouvre le placard et le frigo, j'attrappe tout, absolument tout ce qui me tombe sous la main… j'embarque tout dans ma piaule, et là je me goinffre comme un porc, sans aucune limite ! Je me lève, je voir mon reflet dans le miroir, et là… vision d'horreur ! J'étais blanche comme un lingue, les yeux rouges et complêtement explosés, la bouche sèche comme si j'étais déshydratée… Je me dis ;

M'boraf ! C'est pas grâve, c'est pas grâve… Ma mère se ramène dans ma piaule, elle me parle sans que j'y prête vraiment attention, et là… la question qui tue : Dis moi… t'as pas fumé le pétard quand même ?! Je lui réponds : Mais n'importe quoi, j'suis juste fatiguée, c'est tout. Manque de peau, elle ne m'a pas lâchée, mais j'étais tellement fatiguée que je ne prenais même pas la peine de répondre à ses questions, la seule chose que j'avais trouvé à dire, c'était "Mais ma parole t'es de la police ou quoi ?! " Elle finit par laisser tomber… cette fois j'essaye de vraiment m'endormir, mais avec encore plus de difficulté à respirer… j'ai vraiment cru que j'allais clamser… donc là, je lui avoue tout et elle appelle les pompiers étant donné que j'avais du mal à respirer.

Je me mets ensuite à dégueuler sur le sol, génial… Je me rallonge, je m'endromais peu à peu… ensuite, j'entend des gros pas dans le couloir, la porte de ma chambre s'ouvre : "Bonjour ! " Je ne réponds pas. C'était les pompiers… je mettais du temps à répondre à leurs questions, même si c'était ne serait-ce comment je m'appelle.

Je recommencais à ricanner comme une débile, ils m'ont demandé si j'avais ressenti telle ou telle chose quelques temps avant (ce qu'ils m'ont demandé, c'était justement les effets que j'avais ressenti après avoir fumé le joint, j'en ai conclut qu'ils avaient deviné…) Finalement, on m'enmène à l'hosto même si je disais que je ne voulais pas y aller. Arrivée à l'hosto, je n'ai même pas fais gaffe aux visages des infirmières, ni des pompiers d'ailleurs !

Ils m'ont fait un tas de trucs, je me laissais faire à chaque fois… on m'a foutu de la lumière dans les yeux à un moment, c'était insupportable mais ça m'intrigais et ça me faisait ricanner xD ! En sortant de l'hosto, je redevenais peu à peu lucide, mais encore défoncée. Je rentre, je tombe raide sur mon pieu, je m'endors… je me reveil dans la nuit (réveil bien relou) j'étais redevenue normale. Voilà ! Je ne vais pas nier que maintenant il m'arrive quelque fois de fumer des joints, mais avec modération… c'est bien pour tripper entre potes, mais seule ça ne sert à rien, à part devenir vraiment accro… là ça devient problématique ! Bravo à ceux ou celles qui ont eu le courrage de tout lire ^^ ! Mais faites tout de même gaffe avec ça, ça reste de la drogue.
  Lire la suite de la discussion sur teemix


13474
b
Moi aussi !
44 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Gros choc - histoires d'amour

image

Alors tout d'abord, Redbluesky, notre histoire est extrêmement différente. Le garçon de mon histoire n'est ni alcoolique, ni drogué. J'ai peut-être un point de vue particulier sur la question, mais fumer un pétard avec ses potes, même si perso...Lire la suite

Familles natures et cannabis

image

Euh je pense que c'est comme l'alcool ça dépend beaucoup des personnes, et aussi de ce qu'il y avait dans le joint… Perso après avoir fumé même pas un joint entier (a priori un truc fort j'en conviens) j'ai été assez défoncée pour ne même...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Philippe, ancien toxicomane
Sur le même thème
Confession d'un ancien drogué
Voir tous les  autres témoignages