Histoire vécue Addictions - Dépendances > Cannabis      (1008 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bad trip de lsd

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados
Mail  
| 651 lectures | ratingStar_264546_1ratingStar_264546_2ratingStar_264546_3ratingStar_264546_4
Voici ma petite histoire : Ça y est !! Après 3 mois, je peux enfin en reparler sans avoir une crise d'angoisse. Au début, quand je venais lire tous vos témoignages, le bad revenait en moi. C'était stupide, mais je ne pouvais m'en empêcher. Une sensation de mal être, de remise en questions, de nuits extrêmement agitées, avec au pires des moments, une envie de me foutre en l'air s'emparait de moi quand les crises d'angoisses ressurgissaient. Mon histoire c'est déroulé début mai 2009, après plus d'une année à ‘surfer la vague', à me déconnecter avec une clique de branquignolles, à passer ; disons les choses comme elles le sont : les meilleurs soirées de ma vie, l'accident est arrivé. Je n'ai pas vue venir arriver le bad, mais je peux vous dire que j'avais le ciboulot sacrément atteint. (Ce soir là, j'avais consommer 2 toncards et demi !! ). Ça a été l'horreur, à partir de 5h du matin, une sensation de peur et de mal être a envahie tout mon corps. Ce phénomène venait du fait que je n'arrivais pas à redescendre (je pense). Un tel point de mal être qu'à la fin il y avait 2 solutions, me défenestrer du 4ème étage ou courir à l'hosto. J'ai eu l'intelligence de choisir la seconde option. En arrivant aux urgences, je criais, gesticulais dans tous les sens, mais personne ne comprenait la gravité de la situation. Après plus de 2h d'une attente infernale, la psychiatre est venue m'examiner et a très vite compris la condition dans laquelle je me trouvais. Calmant et anti-dépresseur me furent donner. Je me réveillais le lendemain en hôpital psychiatrique. Une semaine dans un asile peut briser quelqu'un de normal. Il y avait un mal être en moi, fort et persistant, mais je ne comprenais pas ce que je faisait au milieu de schyzos, dépressif etc… Le plus dur a été quand ma famille fut alerter (je n'ai que 21 ans). Après une longue semaine, je suis sortie pensant que tout était finit. PAS DU TOUT !! Ce n'était en faite que le début d'un long calvaire. Au premier pétard que j'ai fumer avec mes amis (j'ai fumer le cannabis quotidiennement pendant 5 ans) , le bad s'est réinstaller en moi à vitesse V. Douleurs à la tête, stress me ré-envahissaient ; les même sensations, en moins intense que le bad, se réinstallaient. Ces symptômes ont longtemps persistés, et sans l'aide d'un psychiatre ou de ma famille, je ne sais pas si j'aurai eu la force de tenir. Les 2 mois qui ont suivis m'ont appris beaucoup de choses. Je me suis rendue compte que le cannabis n'était plus utile pour me rendre heureux ; ça fait 2 mois que j'ai complètement arrêter, et je ne comprends toujours pas pourquoi j'ai tant aimé cette substance. Une prise de conscience m'a maintenant motivé à aller de l'avant. Je n'aime plus être complètement ivre, le vice que j'ai encore est la cigarette. Ces 2 mois et demi ont été les plus long de ma vie, mais au final, je me demande si le LSD n'a pas été quelque chose de positif pour moi. Le bad venait peu être d'une énorme prise de conscience ; j'étais en train de me foutre en l'air et de doucement rater ma vie. Inconsciemment, mon corps ainsi que ma tête me disait stop. Mon psychiatre m'a dit que mes horribles maux de tête venaient d'une sorte de traumatisme crânien émanent d'un choc émotionnel ainsi que d'une énorme dose de stress et que je devais absolument arrêter le cannabis. Les maux de têtes s'estompes doucement mais sûrement. Voila, il y a tellement de chose que je pourrais encore vous raconter, j'imagine que le fait de pouvoir écrire quelque lignes sur ce sujet, sans être angoissé et avoir l'impression que ma tête est resserrée dans un étau est la première étape de ma guérison. Je sais que ce n'est pas finit et qu'il y aura encore des moments difficiles, d'indomptable douleurs dans mon crâne (ps j'ai toujours refusé tout médicaments de peur de trop m'en accoutumer) , mais je sais que je vais m'en sortir, et à travers cette expérience, j'ai eu l'impression de grandir de plusieurs années en une soirée. L'année prochaine je vais finir ma licence de droit !!! Pour tous ceux qui ont eu un bad : toute expérience est différente, nous réagissons tous différemment face au LSD, ne désespérez pas, il est impossible de ne pas s'en sortir avec volonté et encadrement adéquate. Bon courage à tous. Louis.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


264546
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Gros choc - histoires d'amour

image

Alors tout d'abord, Redbluesky, notre histoire est extrêmement différente. Le garçon de mon histoire n'est ni alcoolique, ni drogué. J'ai peut-être un point de vue particulier sur la question, mais fumer un pétard avec ses potes, même si perso...Lire la suite

Familles natures et cannabis

image

Euh je pense que c'est comme l'alcool ça dépend beaucoup des personnes, et aussi de ce qu'il y avait dans le joint… Perso après avoir fumé même pas un joint entier (a priori un truc fort j'en conviens) j'ai été assez défoncée pour ne même...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Philippe, ancien toxicomane
Sur le même thème
Confession d'un ancien drogué
Voir tous les  autres témoignages