Histoire vécue Addictions - Dépendances > Cannabis      (1008 témoignages)

Préc.

Suiv.

Cannabis et hyperemese cannabique - alcool, tabac, drogues et dependances

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 06/10/13 | Mis en ligne le 24/05/14
Mail  
| 1815 lectures | ratingStar_528613_1ratingStar_528613_2ratingStar_528613_3ratingStar_528613_4
Bonjour Athila, Je viens t'apporter mon témoignage concernant le cannabis et l'hypèrémèse cannabique. Je suis consommateur de cannabis depuis près de 10 ans tout comme toi, je te passe les détails, mais j'en ai fumé de toutes les variétés et de toutes les couleurs, avec des épisodes de très grosses consommations (des fois jusqu'à 10 joints perso bien chargé) , vu que j'habite près des pays bas, j'allais souvent aux coffee shop, et des fois je me servais chez mon pote qui cultive sous lampes, brefs j'ai toujours été un gros consommateur). Premièrement, j'aimerais signaler que le cannabis perturbe le système digestif ainsi que l'appétit (même si on a la fringale après avoir fumé, à long terme on remarque qu'on mange pas bien du tout, voire même qu'on ne mange plus avec appétit sans cannabis). Beaucoup de personnes autour de moi se plaigne d'acidité gastrique, d'ulcère, de douleurs à l'estomac, ainsi qu'une perte de poids du à un manque d'alimentation sain à cause du cannabis. Il faut le reconnaitre. J'ai moi même été victime d'ulcère et j'ai longtemps pris des médocs, avec du recul je me rends compte que c'est problèmes sont liés a une grosse consommation de cannabis. En juin 2011 un matin je me suis réveillé, avec la tête lourde, un mal de crâne, un état étourdi, et des douleurs et des crampes au ventre, je devais aller bosser ce jour-la à 8h, et je suis resté à la maison car je sentais qu'il y avait vraiment un problème. J'ai commencé à vomir de la bile (liquide jaune verdâtre) ainsi que d'acide gastrique, j'avais l'oesophage brûlé, j'ai vomis, vomis et encore vomis, ça ne s'arretait plus vomissements et nausées qui ne s'arrêtaient plus, je tombais faible j'arrivais plus à tenir debout les contractions abdominales m'avais épuisé, j'étais en sueur, je tremblais de partout, et je sentais vraiment un malaise générale tel un état grippal, ensuite j'ai essayé de manger et boire un peu pour reprendre des force, non pas moyen la moindre goutte le moindre morceau d'aliment je revomissait tout, plus rien qui ne passait dans l'estomac, tout mon système digestif était bloqué, je pensais que c'était une gastro au début, ensuite 2 jours se sont écoulés et toujours pareil, je me promenais avec une bassine en main car je vomissait tout le temps et je régurgitait presque 1litre d'acide gastrique, je ne mangeais plus du tout, j'avais perdus l'appétit, et je me sentais très fatigué et épuisé, pour finir j'ai été aux urgences, on m'a mis sous perfusion pour m'alimenter en intra veinale et je suis resté un jour mes symptomes diminuait légèrement avec toujours des nausées, ils n'ont rient trouvé dans les prises de sang, tout semblait normal mis a part une hypoglycémie, une perte de potassium et d'éléctrolytes (du au vomissement) ainsi qu'un taux élevés de globules blancs, je suis rentré le lendemain et paff ça recommence, je me suis retrouvé avec 20 boites de médicaments différent, entre temps le médecin traitant passait pour me faire des piqures d'anti vomitifs (Litican) , aucun médicaments ne faisait effet, j'ai pris de tout, anti douleur, analgésique, anti vomitif, anti ulcère, draineur du foie, vitamines, et plein d'autres, non rien à faire les médicaments ne faisaient pas effets, ensuite j'ai remarqué qu'en prenant des douches et des bains chauds, les symptomes disparaissait un peu, je me sentais plus léger, les douleurs et les crampes diminuait, les nausées aussi, (mais maximum 1h) après ça revenait, je me suis retrouvé comme un drogué en fin de vie, avec une perte de poids de 16kg en 10 jours, enfermé à la maison, en prenant des douches toutes les heures, la nuit c'était un enfer j'arrivais plus a dormir a cause des vomissements, et mon sommeil était saccadés. Ensuite après une dizaine du jour d'un coup un matin je me suis senti bien, j'avais plus de nausées ni de crampes, j'ai retrouvé l'appétit, et petit à petit j'ai recommencé à manger, tout revenait à la normale, j'ai jamais compris ce qui m'était arrivé ni comment j'ai guéri. Après mon rétablissement j'ai continué à fumer du cannabis, et au bout de 4à5 mois rebelotte, tout à recommencé. L'Enfer total. J'ai vécu cet épisode 5 fois jusqu'à aujourd'hui. Et j'avais toujours un doute sur le cannabis, mais je n'arrivais pas ne pas fumer pour vérifier que ça venait du cannabis, donc j'étais toujours sceptique, je fumais avec méfiance, je me disais c'est pas possible le cannabis qui me fasse tout ça. Dernièrement ici au mois de mai 2013 j'ai vraiment manqué de crever cette fois, le pire des crises jamais vécu, encore pire que tout ce que j'ai écris au dessus, j'ai été hospitalisé pendant 1 semaines avec plein de tests médicaux (cannabis positif bien entendu) et un soutien psychologique, et un brave homme est venu vers moi, c'était un neuro psychiatre, et il m'a posé une question est ce que tu fumes du cannabis ? J'ai répondu … oui je fume. Tu es un gros consommateur n'est ce pas ? J'ai répondu oui en toute franchise je pouvais plus nier que je fumais j'en avais assez de crever, et il m'a dis tu veux que je te dise pourquoi tu es dans cet état ? "Le cannabis" il m'a dit, j'ai dis mais comment c'est possible, et il m'a amené un tas de papier avec des témoignages et des études clinique, "HYPEREMESE CANNABIQUE" je suis resté perplexe, et il m'a expliqué en détail ce que ça faisait. L'hyperemes cannabique survient chez les gros consommateurs ou consommateurs réguliers de cannabis, il s'agit en fait d'une accumulation de THC dans le cerveau et les tissus adipeux, le corps n'arrive plus à évacuer ces grosses quantités rapidement, et se retrouve noyé de THC, cette accumulation de THC perturbe le bon fonctionnement de certaines zones du cerveau, notamment le système neuro végétatif (c'est à dire le système qui gère les refléxes du corps et qui ne dépéndent pas de notre volonté, comme les contractions du coeur, la respiration, la digestion, etc…) il se trouve que le THC en surabondance perturbe le système digestif, le transit intestinal et gastrique ne fonctionne plus et se bloque, l'acidité produite par le pancréas et l'estomac, ne dessent plus dans les intestins, et tout remonte dans l'estomac puis vomissement, (d'ou les 1litre que je vomissait) , ensuite il y a un blocus du péristaltisme intestinal le transit s'arrète, plus aucun aliment ne peut-être digérer) , s'en suit alors des crampes et des douleurs abdominales, avec ulcérations et nausées et vomissements. Ensuite c'est comme des dominos qui tombent un après l'autre, les problèmes suivant apparaissent, sous nutritions, perte d'éléctrolyte et de potassium (peut-être fatale) , hyper sudation, céphalée, perte d'énergie, perturbation psychologique, troubles du sommeil, déshydratation, désorientation des sens (la lumière dérange, le son fait mal aux oreilless et à la tete) , l'odorat est pertubé (les aliments qu'on aime ne goutent plus, tous sent mauvais et déranges) , on va tout droit vers un effondrement du corps qui peut-être fatal si les mesures nécéssaires ne sont pas prises. Cela proviendrait du fait des nombreux croisements des variétés de cannabis, il y aurait une modification génétique du métabolisme de dégradation du THC, toutes ces variétés avec des noms bizarres, des taux de THC elevé entre 18 et 25%, donne lieu à des mutation génétique (même si ils sont obtenus par hybridations, leur culture se fait sous lampes avec engrais et booste) , donc on ne fume plus le cannabis naturel des années 70, que fumaient Bob Marley et d'autres, les bonnes variétés old school, le cannabis est pollué avec l'ajout d'engrais et les plantes ne sont même plus rincées, en gros un fume une variété de cannabis qui ne pourrait quasi jamais exister dans la nature, avec un taux de THC elevé, contenant des engrais en tout genre et mal rincée avec plein de résidus, voila le résultat --> le THC n'est plus dégradé normalement et le corps a du mal à l'évacuer. Ce qui cause l'hyperemese cannabique. Je tiens a rappeler qu'une fois que vous avez ce symptomes, c'est foutu vous n'etes plus à l'abri et vous risquez de rechuter tout comme moi 5 fois, le corps à mémorisé cette toxicité, et ne tolère plus le cannabis, donc à sa réintroduction dans le corps, au bout de quelques mois si vous continuez a fumer (même un peu) vous risquez de refaire une crise d'hyperemese. Personnellement j'ai du définitivement bannir le cannabis de ma vie, cela fait 4 mois maintenant, c'étaits très dure, car j'avais cette envie de fumer, mais c'était plus possible, soit je crève soit je fume plus, j'ai du faire un choix, et je suis bien content je suis sauvé de cette spirale infernale, j'ai repris 15kg, depuis je fait de la muscu en plus, j'ai retrouvé une vie normale, retour a la réalité, je n'ai plus de problèmes d'estomac, le seul problème --> j'arrive pas a m'endormir je galère grave, je dois prendre du xanax sans ça je psychote trop au lit. J'espere que ce témoignage aidera beaucoup de personnes car très peu de sujet et de témoignages sur le net, c'est un nouveau fléau depuis quelques années ce symptome. J'ai toujours aimé le cannabis pour le gout l'odeur et les effets, j'ai toujours été un passionnée, j'ai fumé plein de variétés de culture chez mon pote, Shiva skunk, Jack herrer, Tundra, Critical, Blue mystic, Polar Light, Fruit automatic, Pineapple chunk, Cream mandarine, Taiga, … mais fallait faire un choix, et en 4 mois j'ai décroché j'ai plus cette envie accro de rechute, je ne dis pas que je ne fumerai plus jamais peut-être un joint au nouvel an par exemple entre amis, et puis basta !
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


528613
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Gros choc - histoires d'amour

image

Alors tout d'abord, Redbluesky, notre histoire est extrêmement différente. Le garçon de mon histoire n'est ni alcoolique, ni drogué. J'ai peut-être un point de vue particulier sur la question, mais fumer un pétard avec ses potes, même si perso...Lire la suite

Familles natures et cannabis

image

Euh je pense que c'est comme l'alcool ça dépend beaucoup des personnes, et aussi de ce qu'il y avait dans le joint… Perso après avoir fumé même pas un joint entier (a priori un truc fort j'en conviens) j'ai été assez défoncée pour ne même...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Philippe, ancien toxicomane
Sur le même thème
Confession d'un ancien drogué
Voir tous les  autres témoignages