Histoire vécue Addictions - Dépendances > Cannabis      (1008 témoignages)

Préc.

Suiv.

Dépression et toxicomanie : son traitement ne sert à rien

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 29/03/10 | Mis en ligne le 18/08/11
Mail  
| 643 lectures | ratingStar_219144_1ratingStar_219144_2ratingStar_219144_3ratingStar_219144_4

J'ai 22 ans et je suis en couple depuis 2 ans et demi. Dès nos débuts, mon copain m'a avoué avoir séjourné, suite à une tentative de suicide, dans une clinique psychiatrique pour dépression et toxicomanie. J'ai d'abord eu quelques réticences puis j'ai décidé de poursuivre notre relation car j'ai une réelle confiance en la résilience humaine ayant moi même vécu avec de graves troubles alimentaires lors de l'adolescence. Notre première année s'est déroulée à merveille. J'ai développé une complicité formidable avec lui et appris à découvrir un être brillant et sensible. Puis, la situation s'est gâtée.

Mon copain s'est transformé radicalement. Il est devenu instable, irascible et imprévisible. Il a délaissé ses études et son emploi ce que je voyais d'un très mauvais oeil. Je considère, en effet, que l'oisiveté est particulièrement néfaste pour lui et nourrit son mal-être. Évidemment, notre relation a souffert de cette situation et après maintes discussions et disputes, il a finit par accepter de prendre des anti-anxiolytiques et a débuté une thérapie à mes frais. De mon côté, j'ai consenti à être moins rigide et exigeante et à faire preuve de plus de compréhension à son égard. Pour un temps, les choses se sont calmées.

Puis, ces derniers mois, je me suis rendue compte qu'il y avait un clivage entre son discours et la réalité. Après avoir fait mon budget annuel, j'ai réalisé que je lui versais des sommes faramineuses. Sa situation financière était perpétuellement précaire et ce malgré son "salaire" et les rentes - plus que généreuses - que lui versent ses parents qui sont très riches. En fouillant un peu, j'ai réalisé qu'il n'allait plus à l'université et qu'il ne travaillait plus. En le confrontant, j'ai appris qu'il avait recommencé à consommer du cannabis tous les jours et de la cocaïne à l'occasion ce qui évidemment annule tous les effets de ses médicaments. Je réalise qu'il me ment constamment et je ne peux plus lui faire confiance. Il est malade et il a besoin d'aide.

Cependant, dès que je lui parle de la clinique psychiatrique, il se met dans une colère noire. Pour me protéger, j'ai cessé de lui donner de l'argent et j'essaie de me détacher de lui autant que possible. Je vais faire un stage de plusieurs mois à la Haye et de retour au Canada je vais faire mon master dans une autre ville. Sa maladie me fait l'aimer de moins en moins. Pourtant, il y a quelque chose en moi qui me fait hésiter. Il est malade et je m'en voudrais éternellement de l'abandonner. Je me sentirais atrocement lâche. Le souvenir de ce qu'il était au début me hante. Que puis-je faire ?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


219144
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Gros choc - histoires d'amour

image

Alors tout d'abord, Redbluesky, notre histoire est extrêmement différente. Le garçon de mon histoire n'est ni alcoolique, ni drogué. J'ai peut-être un point de vue particulier sur la question, mais fumer un pétard avec ses potes, même si perso...Lire la suite

Familles natures et cannabis

image

Euh je pense que c'est comme l'alcool ça dépend beaucoup des personnes, et aussi de ce qu'il y avait dans le joint… Perso après avoir fumé même pas un joint entier (a priori un truc fort j'en conviens) j'ai été assez défoncée pour ne même...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Philippe, ancien toxicomane
Sur le même thème
Confession d'un ancien drogué
Voir tous les  autres témoignages