Histoire vécue Addictions - Dépendances > Cannabis      (1008 témoignages)

Préc.

Suiv.

Trouble lies au cannabis

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm - 17/05/10 | Mis en ligne le 23/04/12
Mail  
| 566 lectures | ratingStar_245534_1ratingStar_245534_2ratingStar_245534_3ratingStar_245534_4
Pour ma part, j'ai 25 ans, je fume depuis 15 ans, tous les jours depuis 10 ans. Tes poumons récupèrerons, en dix a quinze ans les dommage sont réparer. Ta mémoire reviendra. Surtout si tu t'entraine. La paranoïa n'est exacerbe par le joint. Cela fait partie de toi. Met toi au zen, apprend a te connaitre, tu te contrôlera mieux. Ps : Dr F explique bien les choses. Petit encart : (personnel, issue de mon expérience, de mes observation sur mon confrère fumeur et de mes lecture de journal scientifique.). * une perte progressive de motivation générale dans son épanouissement personnel. -> Faux et archi faux. En terme d'épanouissement personnel le cannabis aide a se developper, devenir creatif. Il est vrai par contre que l'ont a moin envie de travailler. C'est plus due a la fatigue physique induite par le joint. Même genre de fatigue que l'ont a apres une nuit blanche. * affaiblissement de son enthousiasme dans tout les domaine sauf à la consommation de cannabis. -> C'est le même argument bidon que le precedent. Même reponse. La dependance au cannabis est virtuelle. Il n'y a aucune dependance physique et "l'entrave psychologique" est faible. Ceux qui ne la tienne pas, je leur deconseille aussi l'alcool, le tabac, les somnifere, le valium etc car il sont tout aussi susceptible de tomber dependant (du a une faiblesse d'esprit sur ce genre de chose plus que due a la drogue elle même). * le THC a tendance a dilater les alvéoles pulmonaires, les produits toxiques s'enracinent plus profondemment dans les poumons donc bien plus de dégats que le tabac. -> vrai. Le tabac aussi. Et la fume des pot d'echapement aussi. Et tu croise plus de voiture que de clope par jours… * A terme perte du desir sexuel et de son activité, voire impuissance. -> Mon ex me forcait a fumer avant les rapports. Contrairement a l'alcool le canna rend endurant. Je suis actif (pour rester polis) durant des heures quand je suis high. L'impuissance qui peut être induite vient du sujet, du manque de confiance en lui, pas du canna. *prédisposition à un déréglement émotionnel. (surtout colère, tristesse et excès de pensées). -> Le canna ne rend pas violent, au contraire. Le melange alcool/cana rend violent, l'alcool rend violent (chercher le point commun vous trouverez un vrai fautif). Quand aux exces de pensee je vois pas en quoi c'est mauvais. Plus je pense ieux c'est… * le cannabis fait décoler l'esprit pendant plusieurs heures, voir plusieurs jours ou semaine pour les plus fragiles, -> a 10 ans un joint me tenait 2h. Maintenant 30 minute maximum. Jamais plusieur jour. Ce n'est pas possible. Autant le substance est dans le sang, autant le corps n'y touche pas. On est dans un etat second très léger qui réduit notre capacité de concentration, de sociabilité, de progression au sens large. -> De concentration, faux. La concentration devient meilleur mais l'ont ne se focus plus que sur une chose. Le multi tache est a eviter quand ont est high. -> De sociabilite, faux. Je connait pas plus social qu'un joint. Ça rassemble toujours. Peu importe le milieu. Tester et approuver. *tendance à la paranoia, voir à la schizophrénie pour les plus fragiles. (pendant l'effet directe de 5 à 7h00). -> Les gens devenus parano "a cause du cannabis" ont deja une paranoia/schyzo latente qui peut tout aussi bien se reveller en jouant a des jeux video ou en regardant des fils au images tres rapide. Le cannabis n ; est pas responsable dans ce genre de cas. Si l'ont interdit le canna pour ça alors interdiser les voiture (ça rend violent) , le foot (ça rend violent) , les films violent (ça rend meurtrier) , la musique rock (meurtrier aussi) etc… *tendance à générer progressivement des états dépréssifs qui empirent en privation de cannabis, la première semaine sans cannabis est très difficile pour le moral et le sommeil, cela finit par disparaitre. -> Mise a part la depression (c'est aussi prouver que ça marche TRES BIEN contre le stress et la deprime) c'est vrai. Il faut décrocher du cannabis pour se rendre compte a quel point, notre vie était celle d'un esclave avant. -> en quoi je suis esclave ? 20 fois plus enthousiasme, d'energie, de liberté. -> d'enthousiasme ? Depend des gens. D'energie ? Pas vraiment dans mon cas. Mais c'est courant. De liberté ? Je vois pas en quoi me priver de quoi que ce soit augmentera ma liberte. La liberte ne passe pas par la privation. Il faut compenser par une activité passionnante pour s'occuper, décider d'arreter dans un période stable, sans trop de soucis, c'est plus facile. -> rien n'empeche d'avoir une activite passionnante en fumant (moi je joue a des jeu de roles papier, en fumant je suis bien meilleur maitre de jeu, dixit mes joueurs) mais j'approuve l'idee d'arreter de fumer (tout, pas que le canna) c'est toujours mieux, ou sinon de faire comme mois des periode a vide pour permettre au corps de recuperer. Pour finir. Fumer c'est un choix, qui comme tout les choix implique des risques. La seul qui compte c'est de faire attention a ce que nos choix n'implique pas des gens qui ne le souhaitent pas. C'est surtout ça qui compte.
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


245534
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Gros choc - histoires d'amour

image

Alors tout d'abord, Redbluesky, notre histoire est extrêmement différente. Le garçon de mon histoire n'est ni alcoolique, ni drogué. J'ai peut-être un point de vue particulier sur la question, mais fumer un pétard avec ses potes, même si perso...Lire la suite

Familles natures et cannabis

image

Euh je pense que c'est comme l'alcool ça dépend beaucoup des personnes, et aussi de ce qu'il y avait dans le joint… Perso après avoir fumé même pas un joint entier (a priori un truc fort j'en conviens) j'ai été assez défoncée pour ne même...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Philippe, ancien toxicomane
Sur le même thème
Confession d'un ancien drogué
Voir tous les  autres témoignages