Histoire vécue Addictions - Dépendances > Drogues      (1046 témoignages)

Préc.

Suiv.

Coke à 12 ans et antidépresseurs pour les parents

Témoignage d'internaute trouvé sur france2 - 21/04/10 | Mis en ligne le 07/05/12
Mail  
| 349 lectures | ratingStar_251777_1ratingStar_251777_2ratingStar_251777_3ratingStar_251777_4
La cause de l'engouement des jeunes générations pour la cocaïne ? Sans doute, en partie, du fait des propos que l'on nous fait subir ce soir en inadéquation totale avec la justesse du document ! Les jeunes gens se croient immortels et ceux qui ne le savent pas n'ont jamais été jeunes ! L'ancien toxico vient de le dire, il a découvert (avec l'âge) qu'il n'était pas plus fort que le produit. Voilà un élément concret. D'autant qu'aujourd'hui, la santé n'existe plus, c'est un Ministère ! Qui déroule à longueur de ministres DES PROCÉDURES. Un monde incompréhensible pour nos enfants, surtout lorsqu'ils voient leurs parents de plus en plus nombreux accroc aux psychotropes, au somnifères, aux calmants, au lexomil, au tranxène et que sais-je qu'ils se procurent eux-aussi s'il le souhaitent sur Internet. Quant à nos enfants, il ne faut pas leur mentir. L'héroïne est mortelle… Dans l'absolu. Pourtant certains en réchappent et ils sont de plus en plus nombreux, heureusement. La dépendance à la cocaïne est très différente ; dans l'absolu, il n'y a pas d'accoutumance sinon sur l'état dit de "descente de coke", qui invite à recommencer ou à rester comateux un certain temps. Cependant, si la cocaïne et coupée avec n'importe quoi comme le montre le document, les produits tels que les amphétamines sont créateurs de dépendance. Ce n'est pas à la coke que l'on est accroc mais aux molécules de coupage. Si ces produits adjuvants de la coke ne sont jamais les mêmes, ce simple fait peut déjà provoquer des troubles assez graves qui encore une fois ne sont pas dûs à la coke. L'ERREUR FONDAMENTALE QUE NOUS ENTENDONS CE SOIR, C'EST CET AMALGAME ENTRE LA SANTÉ ET LA MORALE. IL N'Y PEUT Y AVOIR DE SOLUTION SI NOUS-MÊMES NE SOMMES PAS CLAIRS AVEC CETTE QUESTION. UNE PRISE EN CHARGE DES PARENTS DEVRAIENT ÊTRE POSSIBLE, ET EN GROUPES. Quant au produit, la cocaïne, "ce n'est pas (seulement) une béquille " comme dit un jeune garçon dans le reportage, c'est aussi une modification psychologique importante de la personnalité. L'ado change de comportement ce qui est terriblement troublant pour les parents. Il ne change pas seulement par la difficulté d'obtenir le produit, il change tout simplement. IL SE SENT PLUS SÛR DE LUI SOUS L'INFLUENCE D'UN PRODUIT OU DE L'ALCOOL d'ailleurs, or nous savons que l'adolescence est une grande période de doute. L'ADO NE RECHERCHE PAS LA DROGUE POUR LA DROGUE, L'ALCOOL POUR L'ALCOOL. C'est l'état procuré par ces produits qui est recherché. Les parents sont dans la honte, un monsieur sur le plateau dit que l'éthique est importante, l'éthique ou la santé ? On sniffe en groupe comme on fumait en groupe "pour ce donner une contenance" comme disait mon grand-père au temps ou la cigarette ne tuait pas encore… Près les années 80, les drogues psychédéliques se sont démodées. Puis, une chanson, celle de Gainsbourg avait ringardisé la dope. Les mômes étaient eux-mêmes très critiques envers leurs camarades qui fumaient du cannabis. Son motif était incompressible, ne va pas enrichir les dealers qui te vendent de la mort. Lutte. Sois plus fort qu'eux. Message très fort ! Et puis Gainsbourg est parti vers d'autres horizons et les a laissés là. Pourquoi Gainsbourg ? Parce qu'il ne tenait pas un discours moraliste envers les ados. De plus Gainsbourg n'avait pas l'image de celui qui se soumet… Très important pour les ados, il était crédible. Le marchand de test par urine ou l'éclate… C'est pas le même rêve, mec ! Nous avons à trouver mieux pour convaincre !!! À toute la vie, et, hèm, tels quels… Laura Conti. Enfin à l'instar de la cigarette,
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


251777
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Enfin, j'en parle. - psychologie et comportement

image

Bonjour tout le monde. Je m'apelle Sarah, je viens d'avoir 17 ans. A vrai dire je me surprend de poster ce message, car je viens de m'inscrire et je me suis toujours répétée que ce genre de forums n'étaient pas fait pour moi. Bref, me voila...Lire la suite

Comment agir, se comporter ? - alcool, drogue... : vivre avec un dependant

image

Salut à tous, Je suis avec mon amie depuis un peu plus d'un an, moi 30 ans, elle 25, nous vivons chacun chez nous. Depuis, le début, la relation est enrichissante et nous sommes heureux ensemble et voulons continuer tous les deux. Bref, bonne...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Philippe, ancien toxicomane
Sur le même thème
Ma désintox Douzième Jour
Confession d'un ancien drogué
Voir tous les  autres témoignages