Histoire vécue Addictions - Dépendances > Drogues      (1046 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai perdu l'homme de ma vie a cause de la cocaine - alcool, tabac, drogues et dependances

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 12/04/13 | Mis en ligne le 29/05/14
Mail  
| 1350 lectures | ratingStar_529383_1ratingStar_529383_2ratingStar_529383_3ratingStar_529383_4
Bonjour à tous et à toutes, Je me balade beaucoup sur docti à la recherche de discussions sur la cocaïne, généralement lire les histoires des autres me rassure et me rappelle que je ne suis pas seule. Voici mon témoignage, je ne cherche pas vraiment de réponses, j'ai juste besoin d'en parler, peut-être que ça pourra aussi aider quelqu'un. J'ai rencontré ce mec sur internet il y a 6mois, nous avons eu un vrai kiff, je ne suis pas grande adepte des sites de rencontre mais la je ne sais pas pourquoi ça a tout de suite marché, nous nous sommes donnés RDV deux semaines plus tard. La je ne vais pas mentir, honnêtement nous avons eu un véritable coup de foudre l'un pour l'autre, celui qui n'arrive qu'une fois ou qu'on ne voit qu'au cinéma.. C'était inexplicable, je l'ai vu il m'a sourit et je ne sentais plus mon corps, nous avons été boire un verre pour faire connaissance, l'un buvait les paroles de l'autre, l'autre se noyait dans les yeux de l'un.. C'était incroyable. Notre premier baiser à la fin de ce RDV était pareil .. Magnifique ! Bien sur à la suite de ça nous sommes sortis ensemble, avons appris à nous connaitre, nous nous sommes très vite déclarés notre flamme, il était très amoureux et m'écrivait des messages d'amour à rallonge, Quand nous étions ensemble tout était merveilleux et je frissonnait de plaisir quand il me touchait ou m'embrassait. Bref un conte de fée qui a duré 3 mois. Un soir il m'a emmené à une soirée pour me présenter à certains de ces amis, j'étais heureuse et très fière car je l'ai entendu (à son insu) leur dire que j'étais géniale et qu'il avait de la chance.. La il s'est absenté pendant 20mn, il est revenu tout guilleret tout bizarre avec un de ses potes j'ai tout de suite compris que quelque chose n'allait pas.. Je l'ai entendu dire à son pote "de toute façon elle l'apprendra bien un jour" Je n'ai pas pu m'empêcher "qu'est ce que je vais apprendre ? " Il a sourit et m'a répondu que je ne devais pas m'inquiéter mais qui lui arrivait de prendre de la cocaïne occasionnellement. Ça m'a tout de suite blasé mais je ne m'attendais pas à vivre le cauchemar qui a suivit, donc j'ai relativisé et terminé la soirée normalement. En rentrant ce soir la nous avons fait l'amour comme jamais, il ne m'a pas lâché pendant 2heures, et je savais que c'était du à la coke, si certains cherchent le seul et unique point positif de la prise de cette merde c'est bien le sexe. Bref, Et de fil en aiguille je l'ai senti me délaisser et s'éloigner, au début je pensais que c'était moi le problème qu'il ne m'aimait plus ou qu'il n'osait pas me larguer.. J'en ai beaucoup souffert, je lui posais des questions il me répondait à coté de la plaque, il changeait, et j'ai eu énormément de mal à l'accepter. Pendant 3 semaines nous ne nous sommes pas vus, chaque weekend arrivant il me disait "oui tqt on va se voir" et le vendredi soir venu il faisait le mort jusqu'au dimanche ou il trouvait une excuse pitoyable pour son lapin. Je confirme les toxicos sont de très bon menteurs… Il m'a fait croire qu'il s'était fait cambriolé, une autre fois qu'il était à l'hôpital, une autre fois qu'un de ses potes était mort etc… Toujours des histoires de fous quoi. Et je l'ai enfin revu 3 semaines après, c'est la que j'ai compris à quoi était du son nouveau comportement : il était devenu complètement accro. Nous sommes allés en soirée c'était cool, mais je l'ai vu taper une bonne quinzaine de traces en 4h de temps, il ne pensait qu'à ça. Je l'ai ramené chez moi vers 6h et jusque 11h j'ai vécu sa descente, il était déprimé parano s'énervait si je m'endormais, tremblait de froid et incapable de s'endormir, pour le calmer je lui ai filé un paquet de clopes (qu'il a finit) et 1l de bière… Moi j'étais à coté impuissante.. Jusqu'au moment ou il n'en pouvait plus et qu'il m'a demandé de le ramener (je savais très bien que la première chose qu'il ferait en rentrant serait de se retrouver de la came). La en fermant la portière il m'a dit : "ne t'inquiète pas pour moi je t'aime" Ce jour la c'était fin janvier, nous sommes presque fin avril je ne l'ai pas revu depuis. Mais il n'a jamais cessé de m'écrire des sms, nous avons traversé plusieurs phases, après ce moment ou je l'ai ramené je lui ai dit qu'il ne pouvait pas vivre comme ça, qu'il devait se soigner et se prendre en main, et que je ne pourrais pas accepter une telle situation il était d'accord avec moi, Un jour il m'a écrit qu'il rentrait en cure pour 3 semaines c'était au mois de février, j'étais vraiment heureuse qu'il prenne cette décision, car je sais que les toxicos sont les seuls maître de leurs choix et que personne ne peut décider à leur place de les soigner. Alors j'ai attendu … Folle d'amour et pleine d'espoir. Pendant presque 3 mois il m'a écrit, qu'on s'en sortirais qu'il ne fallait pas que je me prenne la tête qu'il ne voulait pas me perdre, qu'il voulait me revoir, semaine après semaine il me disait "on se voit bientôt" il m'a fixé deux trois dates de RDV mais bien sur ça n'avait jamais lieu. Un jour il m'a même fait une crise de jalousie par sms car il m'avait vu connectée sur le site ou nous nous étions rencontrés. J'ai compris qu'il cherchait à me garder pour lui tout en me tenant à distance de lui, étant conscient qu'il était nocif pour moi. Il a réussit, j'ai tenu presque 3 mois… Mais je n'ai jamais autant souffert de ma vie. Je me suis renfermée sur moi même, j'ai pleuré hurlé prié le ciel pour qu'on me le rende, j'ai rêvé de lui, rêvé qu'il dormait à mes cotés, j'ai perdu du poids je ne mangeais plus rien, je ne voulais plus sortir avec mes amis ni voir ma famille, je n'attendais que ses sms, qui se ressemblaient presque tous me disant qu'il m'aimait toujours, que je devais avoir confiance qu'on se reverrait etc… A chaque fois que je lui écrivait que j'abandonnais que je n'en pouvais plus de croire et attendre pour rien Hop il trouvait la bonne phrase le bon mot pour me faire patienter une semaine de plus… Tout ça pendant presque 3 mois. Il est sorti de cure depuis environ 1 mois, je sais que se guérir et se sortir de ça est très long, je sais qu'il a traversé une très mauvaise période et qu'il a énormément souffert mais je ne cautionne pas pour autant la façon dont il s'y est pris avec moi pour que je reste et je suis certaine qu'il est loin d'être conscient du mal qu'il m'a fait, car les toxicos sont très égoïstes. Il continue à m'écrire qu'on va se revoir, que soit disant il se sent prêt, qu'il va mieux et que ça ira… Je pense représenter une sorte de fantasme à ses yeux, il doit s'imaginer que tant qu'il n'est pas redevenu parfait il ne peut pas revenir vers moi, et que donc il peut me faire attendre éternellement.. Ou peut-être qu'il sait qu'il ne s'en sortira pas, peut-être même qu'il est retombé dedans du coup il sait qu'il ne peux pas vivre une relation stable avec moi mais il ne veut pas me perdre pour autant sauf que moi je ne suis pas son jouet… J'ai mis du temps à le comprendre mais je dois me faire passer avant lui au risque de me détruire. Aujourd'hui Je n'ai plus aucune confiance en lui, je commence à ne plus souffrir de son absence, je ne crois plus en son retour, je ne pleure plus tous les jours et je ressort avec mes amis et ma famille. Et j'ai décidé de cesser de lui écrire/répondre car j'ai trop attendu trop espéré et trop souffert. Mais je reste convaincue que sans cette merde qui a tout détruit, je serais encore avec lui et nous serions toujours autant heureux, cet homme était pour moi… Si je peux donner un conseil, ne vous approchez jamais de cette saleté, elle détruit tout et une fois qu'on est dedans on ne contrôle plus rien, si votre partenaire prend de la cocaïne : "tu te soignes ou je me barre" sans attendre !! Merci de m'avoir lu, peut-être avez vous des commentaires, des avis ou vécu une histoire similaire à la mienne ? Je serais ravie de partager.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


529383
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Enfin, j'en parle. - psychologie et comportement

image

Bonjour tout le monde. Je m'apelle Sarah, je viens d'avoir 17 ans. A vrai dire je me surprend de poster ce message, car je viens de m'inscrire et je me suis toujours répétée que ce genre de forums n'étaient pas fait pour moi. Bref, me voila...Lire la suite

Comment agir, se comporter ? - alcool, drogue... : vivre avec un dependant

image

Salut à tous, Je suis avec mon amie depuis un peu plus d'un an, moi 30 ans, elle 25, nous vivons chacun chez nous. Depuis, le début, la relation est enrichissante et nous sommes heureux ensemble et voulons continuer tous les deux. Bref, bonne...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Philippe, ancien toxicomane
Sur le même thème
Ma désintox Douzième Jour
Confession d'un ancien drogué
Voir tous les  autres témoignages