Histoire vécue Addictions - Dépendances > Drogues      (1046 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'aimerai me lancer dans une nouvelle cure

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 632 lectures | ratingStar_76649_1ratingStar_76649_2ratingStar_76649_3ratingStar_76649_4

Une tentative chez moi a domicile de sevrage mais bien sur qui a capote au bout d'une semaine, trop dur de faire face a son besoin et a son mal, et physique, et psychologique, meme si il y avait un medecin qui venait tous les jours.

Depuis, nous vivons toujours ensemble et nous avons appris a gerer. Quand elle l'achete, elle fait des doses, et je lui donne les doses a heures fixes et toujours le meme nombre, parfois elle demande plus, avant on s'engueulait a cause de ça, ça pouvait devenir saignant, maintenant on en rit et ça finit par un calin, et souvent je cede. (en fait je baisse officieusement les doses mais ça elle de l'a jamais su ! ). Les doses sont dans un coffre fort, elle a la clef, mais pas la conbinaison, je change a chaque fois la combinaison a chaque fois que j'ouvre le coffre. A chaque fois qu'elle est tout d'un coup en manque, maintenant ça finit en plaisanteries et tourne autour de : tu m'aimes ? Tu m'aimes conbien ? Si tu m'aimes tu dois m'aider. Oui, je suis la pour ça, t'aider, mais pas t'aider a en prendre plus comme tu es entrain d'essayer de 'en demander, mais t'aider a en prendre moins et meme arreter ! Un regle entre nous, elle n'a jamais et ne doit jamais avoir d'argent a elle, c'est une obligation. Si elle a besoin, elle me demande, je lui donne, meme si je sais que parfois elle prenait un peu d'argent des courses pour ahcter une dose ou deux es jours ou je ne cedais pas…

Ca fait maintenant 2 ans qu'on fait ça, et elle a finit par prendre la decision elle meme d'aller dans un centre pour se faire desintoxiquer. Quelques jours avant, elle m'a demande ce qu'elle devait faire, y aller ou pas, je lui ai repondu que ce n'etait pas a moi de prendre la decision, cela doit venir d'elle, cela n'etant pas mon probleme mais le sien, meme si j'en souffre beaucoup aussi ! A chaque fois qu'elle en prend, je suis terriblement triste et j'ai peur.

Elle le sait, elle sait aussi que nous avons evidemment des gros problemes d'argent, cela la aide finalement a prendre sa decision. Pour ceux qui s'en souvenait, je suis au vietnam, ce qui veut dire ici que un centre de desintoxication est egal a une prison, ce qui rendait la decision tres tres difficile. Finalement, nous avons trouve un centre officiel recommande soit disant par medecins du monde, mais quand je suis alle la voir la semaine derniere pour le premiere fois, je l'ai trouve trainant les pieds, la tete basse, sans aucune expression, juste un mot : ici, c'est la prison, j'ai eu tout d'un coup un vilain frisson dans le dos en pouvant voi l'interieur du centre.

Je ne crains pas la durete des gardes, ni meme sa tristesse due aux conditions un peu dures (gardes avec matraques, portes closes, vetuste des lieux) , mais je crains pour tous les abus que l'on peut tres bien imaginer dans une prison, les menaces, les intimidations, les abus de pouvoir, la torture, le viol. Ce qui m'a surpris, c'est la mixite hommes femmes dans la cour, ça ne se fait jamais ici, bizarre…

Elle est rentre officiellement pour 6 mois, car la cure est au minimum de 6 mois, mais officieusement on nous a dit que au bout de deux mois elle pourra sortir, vu qu'elle a un cadre familial quand elle va sortir. L'autre jour, elle m'a dit, je veux sortir au bout d'un mois, je pourrais pas tenir plus. Je ne sais pas quoi faire, si j'ouvre ma gueule, cela peut tres bien declencher beaucoup de problemes, voir peu être des represailles vis a vis d'elle, ici les drogues ne sont pas des malades mais des delinquants qu'ils faut exclurent de la societe, meme si officiellement il parait qu'il y a une politique de reinsertion. Je dormais pas beaucoup pendant notre relation, toujours inquiet sur ça sante et son sommeil, mais la, je n'ai meme plus la force de pleurer, je suis terriblement inquiet, mais je m'inquiete peu être pour rien, je suis de toute facon d'un temperamment tres suspicieux toujours. Ses parents sont assez inconscients, je sais que je ne dois compter que sur moi meme…
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


76649
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Enfin, j'en parle. - psychologie et comportement

image

Bonjour tout le monde. Je m'apelle Sarah, je viens d'avoir 17 ans. A vrai dire je me surprend de poster ce message, car je viens de m'inscrire et je me suis toujours répétée que ce genre de forums n'étaient pas fait pour moi. Bref, me voila...Lire la suite

Comment agir, se comporter ? - alcool, drogue... : vivre avec un dependant

image

Salut à tous, Je suis avec mon amie depuis un peu plus d'un an, moi 30 ans, elle 25, nous vivons chacun chez nous. Depuis, le début, la relation est enrichissante et nous sommes heureux ensemble et voulons continuer tous les deux. Bref, bonne...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Philippe, ancien toxicomane
Sur le même thème
Ma désintox Douzième Jour
Confession d'un ancien drogué
Voir tous les  autres témoignages