Histoire vécue Addictions - Dépendances > Drogues      (1046 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je m'en suis sorti mais..

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 39 ans
Mail  
| 1455 lectures | ratingStar_495_1ratingStar_495_2ratingStar_495_3ratingStar_495_4

Bonjour,

En général, j'évite d'en parler, parce qu'officiellement, je " m'en suis sorti ", comme on dit.

Mais, en fait je n'y arrive pas. Je vais bosser sans savoir pourquoi, vu que je ne fais plus rien avec mon salaire. Avant, je le dépensais tout de suite en came.

Après le boulot, je rentre et j'attends le lendemain, je n'ai plus rien à faire, plus de tournée des dealers ou des pharmacies. En fait, c'est presque autant la vie qui allait avec la came que la came en elle-même qui me manque…

C'est nul car c'est à cause de cette vie que j'ai tout perdu : famille, copine, amis, super boulot…

Mais bon, je m'en suis sorti, je ne consomme plus, je tiens debout, je me lève tous les matins pour aller bosser normalement et surtout, je n'en parle pas.

Enfin bref, depuis un moment, je viens sur ce forum (je ne sais plus pourquoi j'y suis allé la première fois). Je vous lis. J'ai l'impression que ça vous aide d'en parler, de vous répondre les uns, les autres. Alors, aujourd'hui après un week-end à ne rien faire, avant une insomnie et avant une nuit de boulot sans aucune motivation, je me suis dit : "pourquoi je n'essaierais pas d'écrire moi aussi ? "

Alors, voilà, c'est fait.

Merci à ceux qui me liront.

Vincent.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


495
b
Moi aussi !
5 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par adlin666 | le 27/09/12 à 13:23

c'est dur parce que au delà du mal de l'addiction et du gouffre d'argent, il y a la partie qui fait qu'on a un but, qu'on rencontre du monde; c'est con, mais c'est dur de changer de monde. Et puis cette quête du prochain "Kepa", de savoir comment se le payer et bien c'est de l'occupation, et puis après le temps sous l'emprise du produit(mm si on comate devant la TV ou des jeux vidéos) passe plus vite que sans rien.
Ré-apprendre à vivre dans le monde de la légalité et y trouver de l'attrait c'est dur, mais faut s'accrocher.La came nous berce dans l'illusion que tout est plus simple ou moins dur, mais c'est pareil. Courage. faut trouver d'autres choses à faire, et surtout de nouvelles connaissances, qui soit hors de ce milieu. Perso j'avais du mal avec les gens sains, qui font des montagnes de petits rien alors que moi j'avais des problèmes réels, et qui ne comprenait pas la souffrance qu'on ressent quand on est héroïnomane, qui croit qu'on s'en sort facilement..Même si on tape plus, ça reste au font de notre esprit ça nous quitte jamais vraiment et c'est un combat de toute une vie, ou la rechute se fait si vite, un trait ou un simple alu..et c'est comme si on n'avait jamais arretté. Il faut pouvoir parler, savoir pourquoi on en arrive là. On deviens pas toxico pour le fun, il y a toujours une blessure profonde et avec l'addiction c'est elle qui faut guérir sinon on revient toujours vers cette maudite came, qui est notre seul ami ainsi que son monde; où d'autres comprennent notre quotidien.Courage, c'est dur, et c'est un combat qu'on ne gagne jamais définitivement, faut être vigilant sans cesse.

Par MissRasta | le 13/12/12 à 21:20

Coucou. Je suis dans la même situation... Et je doit avouer que sa me rend plus forte de savoir qu'il reste des personnes qui comprennent simplement ce que je ressent...

Histoires vécues sur le même thème

Enfin, j'en parle. - psychologie et comportement

image

Bonjour tout le monde. Je m'apelle Sarah, je viens d'avoir 17 ans. A vrai dire je me surprend de poster ce message, car je viens de m'inscrire et je me suis toujours répétée que ce genre de forums n'étaient pas fait pour moi. Bref, me voila...Lire la suite

Comment agir, se comporter ? - alcool, drogue... : vivre avec un dependant

image

Salut à tous, Je suis avec mon amie depuis un peu plus d'un an, moi 30 ans, elle 25, nous vivons chacun chez nous. Depuis, le début, la relation est enrichissante et nous sommes heureux ensemble et voulons continuer tous les deux. Bref, bonne...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Philippe, ancien toxicomane
Sur le même thème
Ma désintox Douzième Jour
Confession d'un ancien drogué
Voir tous les  autres témoignages