Histoire vécue Addictions - Dépendances > Drogues      (1046 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis devenue dépendante du speed

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 1436 lectures | ratingStar_225074_1ratingStar_225074_2ratingStar_225074_3ratingStar_225074_4
À tout ceux et celles qui croient qu?on ne peut pas dépendre du speed et bien?voilà la réponse Je suis une fille de 24 ans. J?ai essayé pas mal toutes les drogues mise à part l?héro. J?ai pris de l?ecstasy pratiquement tous les fins de semaines pendant 1 an et je fume du pot tous les jours. Maintenant, je consomme du speed quotidiennement. Au début, j?en prenais la fin de semaine seulement mais arriva vite le jour ou j?ai eu besoin d?en prendre tous les jours. J?en avais de besoin pour étudier, pour travailler. Au début, tu as pas l?impression que ça te détruit car tu augmentes tes performances dans tout. Tu deviens un déchaîné et tu est sans doute LE MEILLEUR. Tu te sens intelligent, l?inspiration est de mise, mais à quel prix? Un cercle vicieux quoi. Je pourrais affirmer que cette drogue m?a bien prise dans son piège. J?étais devenue un lapin duracell, et je me croyais presque invincible. Au début c?est comme ça, tout va bien mais cette période ne dure pas très longtemps. Ce faux-bonheur arrive à tuer les sentiments à condition que tu augmentes la dose. Maintenant, celle qui me rendait si insensible à tout arrive même à me faire pleurer. C?est bizarre, moi je croyais être inatteignable en sa présence. Nous n?avons plus cette complicité, ce faux-bonheur est en train de devenir quoi? Es-t-il en train de me tuer? Une de plus pour résister à ce bonheur qui me coule dans les mains. Ce bonheur avalé dont je paye de mes poches afin qu?il survienne. De toute façon, c?est lui qui me fait gagner de l?argent puisque j?en ai maintenant de besoin pour travailler. Avant d?entrer dans ce monde de merde, j?avais des bonnes notes à l?école et ma vie allait relativement bien. Lai pas de besoin de vous faire un dessin pour vous faire comprendre que tout ça a pris une radicale débarque. À force de vouloir aller trop vite, je me suis ralentie...Je me suis mise des barrières dans les roues, j?ai achevé ma santé. Depuis le primaire qu?on nous dit que la drogue c?est mal et bien?.cette phrase n?a pas été inventé par un con. J?aimais je n?avais eu de problème de santé. Jamais j?aurais cru pouvoir être dépendante au speed. Cette « coke de pauvre » me rend bien la monnaie de ma pièce aujourd?hui. J?ai mal aux os(craquement sans arrêt), aux dents, et suis toujours fatiguée. Je suis plus capable de me concentrer et j?ai les articulations qui bloquent pour absolument rien. J?étais une fille en forme auparavant. . En plus avec cette pilule, on maigrit sans cesse car on ne mange pas. Voilà la meilleure méthode pour sauver de l?épicerie et se racheter une douzaine de pilules. Bref, ce que je vous raconte n?est qu?une partie de ce que me fait vivre cette drogue. Alors, si au moins je réussi à convaincre une personne de pas toucher à ce poison ou bien d?arrêter tandis qu?il est encore temps, et bien faites le. Si vous vous reconnaissez dans ce messages et bien réveillez-vous tandis qu?il est encore temps. Oh oui..c?est vrai que tout va plus vite avec le speed, n?attendez juste pas qui gagne sa course contre vous. Aujourd?hui, je fais de mon mieux pour m?en sortir avec de régulières rechutes. Je ne peux que m?en prendre qu?à moi-même. Et non, je le confirme, la pilule du bonheur n?existe pas, son bonheur on se crée soi-même. Il faut voir les deux cotés de la médaille avant de penser à consommer. D?une fille qui n?est pas très loin de toucher le fond en vitesse.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


225074
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Enfin, j'en parle. - psychologie et comportement

image

Bonjour tout le monde. Je m'apelle Sarah, je viens d'avoir 17 ans. A vrai dire je me surprend de poster ce message, car je viens de m'inscrire et je me suis toujours répétée que ce genre de forums n'étaient pas fait pour moi. Bref, me voila...Lire la suite

Comment agir, se comporter ? - alcool, drogue... : vivre avec un dependant

image

Salut à tous, Je suis avec mon amie depuis un peu plus d'un an, moi 30 ans, elle 25, nous vivons chacun chez nous. Depuis, le début, la relation est enrichissante et nous sommes heureux ensemble et voulons continuer tous les deux. Bref, bonne...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Philippe, ancien toxicomane
Sur le même thème
Ma désintox Douzième Jour
Confession d'un ancien drogué
Voir tous les  autres témoignages