Histoire vécue Addictions - Dépendances > Drogues      (1046 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis une droguée

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 1518 lectures | ratingStar_134541_1ratingStar_134541_2ratingStar_134541_3ratingStar_134541_4

Merci Val pour tous ces conseils, je savais deja tout ça mais j'esperais une solution miracle qui me permettrait de retrouver mes jambes normales +b rapidement car quand j'arrete de shooter, ça me prend 1 a 2 mois pour que mes jambes retrouvent une forme normale.Mais je vois que toi aussi tu connais ce probleme sauf que ce sont tes mains qui enflent ; il m'arrivait la meme chose quand je shootais le Subu dans les mains.Pour mes jambes, le medecin m'a prescrit du Lasylix, c'est un produit qui me fait faire pipi + souvent car apparemment, les saloperies du Skenan boucheraient les veines et cela causerait de la retention d'eau…

Je porte aussi des bas qui me serrent les jambes et qui aident un peu a les faire degonfler… Ce que tu m'as dit sur ton copain m'a fait flipper, les medecins m'ont dit la meme chose et malgré le fait que ça me glace le sang, j'arrive pas a decrocher de la shooteuse, tout comme toi apparemment… Mais ce qui m'a le + marqué dans ton mail, c'est quand tu parles du fait que qqe part on cherche surtout a se faire du mal physiquement ; en effet, j'ai pratiqué l'auto mutilation pendant pres de 10 ans.

J'ai arreté un peu apres mes 20 ans et je pensais que j'etais guérie de ce mal, puis j'ai commencé a shooter un peu avant mes 30 ans et un jour, j'ai regardé un film qui m'a profondement marquée (21 grammes, je te le conseille si tu ne l'as pas deja vu) et ou il y a une scene d'auto mutilation.Je me suis mise a trembler pce-que j'ai tout de suite compris que j'allais la reproduire.ET en effet, apres le film ; j'ai chauffé un couteau de cuisine et je me suis enfoncée la lame brulante sur le bras.Les mois qui ont suivi, j'ai renouvellé l'experience 2 fois de suite,1 fois sur l'autre bras, une autre sur la jambe.

Depuis, les envies de mutilation reviennent me hanter et il y a des matins ou je me reveille avec la gueule de bois et des cicatrices sur le corps sans savoir ce qui s'est passé… Alors oui, tu as raison, la piquouze est une forme de mutilation en soi et tu viens de me le faire realiser… Mais j'ai recu mes sous aujourd'hui et je creve d'envie d'aller me chercher du Skenan a Barbes…

C'est si dur de pas craquer… Je vais te dire un truc que j'ai dit a personne, meme pas a mon mec : il m'arrive de me piquer dans les bras, sans produit dans la seringue, parce-que mes veines sont trop fines, alors elles claquent et ça me fait des bleus.C'est ma facon de m'abimer… J'espere que tu ne me prends pas pour une folle, on se retrouve souvent sur les forums, j'ai besoin de parler, il faut que ça sorte… Bisoux et amities sinceres.Courage a toi aussi.Il faut qu'on s'entraide sinon on s'en sortira jamais.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


134541
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Enfin, j'en parle. - psychologie et comportement

image

Bonjour tout le monde. Je m'apelle Sarah, je viens d'avoir 17 ans. A vrai dire je me surprend de poster ce message, car je viens de m'inscrire et je me suis toujours répétée que ce genre de forums n'étaient pas fait pour moi. Bref, me voila...Lire la suite

Comment agir, se comporter ? - alcool, drogue... : vivre avec un dependant

image

Salut à tous, Je suis avec mon amie depuis un peu plus d'un an, moi 30 ans, elle 25, nous vivons chacun chez nous. Depuis, le début, la relation est enrichissante et nous sommes heureux ensemble et voulons continuer tous les deux. Bref, bonne...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Philippe, ancien toxicomane
Sur le même thème
Ma désintox Douzième Jour
Confession d'un ancien drogué
Voir tous les  autres témoignages