Histoire vécue Addictions - Dépendances > Drogues      (1046 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le subutex est en comprimé sublingual mais on peut en détourner l'utilisation.

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm
Mail  
| 1110 lectures | ratingStar_276215_1ratingStar_276215_2ratingStar_276215_3ratingStar_276215_4
Salut à tous, Benchacha je vois que tu as du coeur. Quelqu'un a dit dans un post un truc genre "ouais les toxicos tous les même, menteurs voleurs et qui ne veulent pas s'en sortir" C'est la facon de penser qui fait qu'on ne comprend rien au problème… En ce qui me concerne je suis sous subutex 8mg que je prend sous la langue, j'ai jamais injecté quoi que ce soit (ps : le subutex est en comprimé sublingual mais on peut en détourner l'utilisation. Il n'existe pas de forme injectable légale. Tu peux soit écraser le cachet et le sniffer (pas très bon pour la santé…) soit le diluer et l'injecter (TERRIBLE pour la santé, effet popeye ( (gonflement des bras, jambes…) ) , risque d'infection, comportement toxicomaniaque similaire a des prise d'héro, en bref la santé en prend un sacré coup). Moi je prend mon traitement normalement sous la langue (en sniff l'effet vient plus vite mais dure moins longtemps). Avant j'étais sous méthadone 80 mg, je suis passé au subutex pour descendre un pallier (subutex est bien moins puissant que la méthadone). Je diminue petit à petit avec mon doc vers l'arret total (ps je ne bois pas). C 'est dur parfois, vraiment, ne sous estimez pas la douleur physique et psychique du manque. C'est pas une excuse mais un fait. On peut s'en sortir mais pas par magie. Je ne peux que te donner quelques conseils liés à mon expèrience. 1) NE LA RENVOIE PAS SANS CESSE A SA TOXICOMANIE. Un toxico est souvent quelqu'un qui se sent nul et très coupable. 2) Voit les choses en face : subutex en shoot + alcool = situation très sèrieuse. Il faut prendre les choses dans l'ordre, prendre son temps. Si elle reste au subutex, ELLE DOIT ARRETER DE LE SHOOTER. Elle peut doubler sa dose de subutex mais la prendre sous la langue. Le shoot est le premier danger, avant l'alcool. 3) Si elle n'arrive pas à arreter de shooter son subutex, ce qui sera probable, je lui conseil d'arreter le subutex et de passer à la METHADONE. La méthadone est bien plus forte, elle pourra avoir une dose qui lui convient et de plus il est IMPOSSIBLE d'injecter la méthadone (a cause du sucre qu'il y a dedans c'est fait exprès, ça se boit c'est tout) DE plus la methadone est très controlée, la délivrance se fait dans des CSST, il y en a dans les grandes villes (exemple APLEAT 1 rue saint anne ORLEANS) Dans ces centresil y a des docs, des psys, que des spécialistes… si vous habitez loin d'un centre, allez y une fois et après il vous font une ordonnance pour prendre en pharmacie. Pour finir, mon conseil est de convaincre ta copine de jeter ses seringues et de passer à la méthadone. Le subu n'est pas assez fort pour elle en ce moment. Elle ira bien mieux sous méthadone, avec un bémol, l'alcool… Mais la je n'ai pas d'expèrience, mais je pense qu'au centre (Centre Specialisé de Soins aux Toxicomanes CSST) elle sera bien aidée. Apel drogue info service pour le CSST le plus proche de chez toi, ou va sur internet. Courage et ne l'abandonne pas.
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


276215
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Enfin, j'en parle. - psychologie et comportement

image

Bonjour tout le monde. Je m'apelle Sarah, je viens d'avoir 17 ans. A vrai dire je me surprend de poster ce message, car je viens de m'inscrire et je me suis toujours répétée que ce genre de forums n'étaient pas fait pour moi. Bref, me voila...Lire la suite

Comment agir, se comporter ? - alcool, drogue... : vivre avec un dependant

image

Salut à tous, Je suis avec mon amie depuis un peu plus d'un an, moi 30 ans, elle 25, nous vivons chacun chez nous. Depuis, le début, la relation est enrichissante et nous sommes heureux ensemble et voulons continuer tous les deux. Bref, bonne...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Philippe, ancien toxicomane
Sur le même thème
Ma désintox Douzième Jour
Confession d'un ancien drogué
Voir tous les  autres témoignages