Histoire vécue Addictions - Dépendances > Drogues      (1046 témoignages)

Préc.

Suiv.

LSD et bad trip : c'est un enfer

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 15/03/11 | Mis en ligne le 21/08/11
Mail  
| 4324 lectures | ratingStar_219328_1ratingStar_219328_2ratingStar_219328_3ratingStar_219328_4

Personnellement ayant pris gélatine et carton en tout genre j'ai eu des éxperience merveilleuses avec le lsd, des passages dans des dimension parallèle, mais également des decente aux enfert. En fait je crois que la différence entre le voyage agréable et le bad trip se situ simplement dans le fait qu'il faut savoir accepter la défonce quand elle arrive. La seule fois ou j'ai vraiment badé (un dimanche matin en after a 7 heure du mat' par dessus des mexicain et j'avais pas dormi depuis deux jour) c'est parce que le type qui m'avais filer le tonc (un ganach) m'avais certifié que ce dernier etais tres peu dosé et qu'on allaient juste se taper des barre. Autant dire que quand jme suis mangé une monté sorti de l'espace dans la gueule de bon matin ça m'a fait bizare et mon cerveau a déclaré forfait.

De la jme suis pas mis a voir des choses terrifiantes loins de la tout était identique (visuelement parlant) au good trip, mais l'interpretation que je faisai des situation autours de moi ainsi que de l'atitude des gens envers moi étais cauchemardesque, et puis faut dire que c'etais tro quoi… beaucoup trop jvoyai le bar fondre, les murs blanc partait grave en couille on aurai dit les visualisation winamp (ou window média player xD) Une immense sensation que tout le monde grillai a 4 kilometre que j'etais chepere comme c'est pas permis, que j'avais une tête de fou renforcé par l'impression d'être un géan lol.

Tous me regardai en se foutant dma gueule et j'avais la certitude que le videur était un flic avec son flingue et tout j'ai jamais ressenti une angoisse aussi forte j'ai bien cru que j'allai creuver et j'ai insulter pas mal de gens pour rien (qui heuresement pour moi ont compris que c'etais pas ma faute). Bref un véritable enfer. Tout ça pour dire que ce matin la j'ai fait le ouf et j'aurais pas du un toncar c'est pas un taz on gere pas la défonce donc si physiquement on est KO on sfait later la gueule. A tout les perché, quand vous senter le bad venir dites vous simplement que le lsd ben ouai c'est ULTRA violent et laissez vous allez, laissez le vous emporter même si le voyage devien ultra bizare c'est pas grave dites vous que votre pote prend aussi cher que vous et que dans 8 heure tout ira bien.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


219328
b
Moi aussi !
4 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Enfin, j'en parle. - psychologie et comportement

image

Bonjour tout le monde. Je m'apelle Sarah, je viens d'avoir 17 ans. A vrai dire je me surprend de poster ce message, car je viens de m'inscrire et je me suis toujours répétée que ce genre de forums n'étaient pas fait pour moi. Bref, me voila...Lire la suite

Comment agir, se comporter ? - alcool, drogue... : vivre avec un dependant

image

Salut à tous, Je suis avec mon amie depuis un peu plus d'un an, moi 30 ans, elle 25, nous vivons chacun chez nous. Depuis, le début, la relation est enrichissante et nous sommes heureux ensemble et voulons continuer tous les deux. Bref, bonne...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Philippe, ancien toxicomane
Sur le même thème
Ma désintox Douzième Jour
Confession d'un ancien drogué
Voir tous les  autres témoignages