Histoire vécue Addictions - Dépendances > Drogues      (1046 témoignages)

Préc.

Suiv.

Poppers

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 663 lectures | ratingStar_267239_1ratingStar_267239_2ratingStar_267239_3ratingStar_267239_4
Bonjour, C'est vrai il y a toujours pire et ce n'est pas une raison pour commencer mais essayer n'est pas un drame. Quoi qu'il en soit je pense que lorsqu'on est jeune, il y a toujours un moment ou on se retrouve confronté à l'envie d'essayer et de découvrir de nouvelles choses et ça personne ne pourra lutter ça arrive toujours tôt ou tard (première cigarette, premier verre d'alcool, première expérience sexuelle…). Le problème c'est que pour l'alcool ou le sexe, ça ne dérange personne mais dès que cela sort des moeurs habituels, on en fait toute une histoire. Pour ma part, j'ai essayé, fait mes expériences et cela ne m'empêche pas aujourd'hui d'avoir une vie "normale". Cela vient probablement de mon éducation, on peut fixer des interdits et des limites mais cela donne toujours envie de les franchir après il faut pouvoir encore être capable de distinguer le bien du mal ou le bon et le mauvais, le légal et l'illégal… Mais tout n'est pas blanc ou noir. Je pense qu'aucun parent ne peut avoir le contrôle total de son enfant et qu'un jour ou l'autre il faudra que l'enfant fasse ses expériences ! Par exemple, si les parents font de la prévention sur une drogue, l'enfant un jour voudra peut-être essayer tout de même et la peut-être qu'il se dira que finalement, comme ses parents lui ont dit, ce n'est pas très bon pour la santé… Tout dépend de l'éducation qu'on donne à ses enfants… Pour le besoin de délirer c'est certainement l'envie d'échapper à ses parents répressifs à mort ou trop moralisateurs ou encore de dépasser les limites parce que l'adolescence c'est l'âge ou on est en conflit avec ses parents et qu'on ne comprend pas pourquoi on n'a jamais le droit de rien faire. Peut être aussi le besoin de s'identifier à d'autres personnes sauf qu'on a pas fait le bon choix de ses fréquentations… Les solutions sont multiples s'il y en a une. Bref un verre de vin, un pétard, un rail de coke ou un snif de poppers c'est la même chose, essayer c'est pas ça le danger mais plutôt de ne pas faire les bons choix par la suite. Cdt, Meliamo.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


267239
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Enfin, j'en parle. - psychologie et comportement

image

Bonjour tout le monde. Je m'apelle Sarah, je viens d'avoir 17 ans. A vrai dire je me surprend de poster ce message, car je viens de m'inscrire et je me suis toujours répétée que ce genre de forums n'étaient pas fait pour moi. Bref, me voila...Lire la suite

Comment agir, se comporter ? - alcool, drogue... : vivre avec un dependant

image

Salut à tous, Je suis avec mon amie depuis un peu plus d'un an, moi 30 ans, elle 25, nous vivons chacun chez nous. Depuis, le début, la relation est enrichissante et nous sommes heureux ensemble et voulons continuer tous les deux. Bref, bonne...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Philippe, ancien toxicomane
Sur le même thème
Ma désintox Douzième Jour
Confession d'un ancien drogué
Voir tous les  autres témoignages