Histoire vécue Addictions - Dépendances > Jeux d'argent      (2130 témoignages)

Préc.

Suiv.

On parle d'ads, pas d'anxiolytiques.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 342 lectures | ratingStar_283338_1ratingStar_283338_2ratingStar_283338_3ratingStar_283338_4
Citation : Armor, juste une chose : on parle d'ads, pas d'anxiolytiques. Les anxios ne coûtent rien c'est vrai ; les ad eux, sont entre 15 et 30 euros la boite pour les plus récents, ça revient vite cher. Et ce sont des médicaments, pour soigner une maladie. Je sais que tout n'est pas rose dans le monde de la psychiatrie et des labos, je sais aussi ce qui m'a sortie de là où j'étais il y a quelques années : l'effexor. Sans ça je n'aurais jamais pu me bouger et commencer ensuite une psychothérapie, qui me permet aujourd'hui de me passer d'ad. Pas encore d'anxios, je le regrette, mais ça viendra un jour. C'est regrettable de dépendre du xanax ou du lexomil pour se sentir un peu moins mal, mais il faut se rendre à l'évidence : les thérapies ne sont pas toujours efficaces, elles n'aident pas toujours à se débarrasser de l'angoisse. Les anxios ne sont pas des drogues, mais des médicaments malheureusement indispensables à beaucoup. Ce serait mieux de faire sans, mais ma qualité de vie est déjà mauvaise, sans j'en serais où ? C'est plus rapide qu'une analyse, oui et alors ? C'est aujourd'hui et demain et lundi que je dois être capable de travailler. Pas dans dix ans ! Ou tu préfères me payer une pension d'invalidité jusqu'à ce que j'ai terminé mon "analyse" ? Moi aussi j'ai pris régulièrement du lexomil il y a quelques années, il m'arrive encore d'un prendre, mais sur de courtes durées. Je suis très content que ces médicaments existent. Et comme toi c'est en rapport avec le travail je n'ai jamais ressenti le besoin d'un prendre en vacances, par exemple. On est donc là dans quelque chose en rapport avec la société et ses demandes, variables selon la profession. Ce qui m'inquiète, ce n'est pas les prises occasionnelles de personnes par ailleurs cherchant à élaborer leurs angoisses autrement, en thérapie. On est dans une société de plus en plus précaire, anxiogène. On peut perdre son boulot, être amené à déménager, perdre des liens, devoir de reformer etc… Dès un certain âge on peut-être jeté comme hors d'usage, comme un déchet. Bref ce qui m'inquiète c'est que la société, comme c'est déjà le cas aux Etats Unis, gère les ratés de son fonctionnement avec ça. Et tout le monde est concerné . Face à ça, quelle attitude prendre ? Je suis à fond, moi, pour re affirmer sa subjectivité, sa non aliénation à ce système, en en passant par la parole, et aussi pourquoi pas en payant ses thérapies. C'est une façon de prouver qu'on existe dans un monde où on finirait vite par devenir un pion, gavé si il le faut de produits chimiques. Les photos publicitaires de gens heureux et épanouis sous axiolitiques ou anti-dépresseurs me semblent avoir quelque chose d'obscène. C'est comme les photos de beaux poulets gavés aux hormones dans les poulailliers industriels, on voit aussi ce genre de pub dans la presse agricole pour tel ou tel produit chimique. Dans l'article du monde ils le disent bien : ce sont des écrivains, des artistes, des poètes qui raillent ce système aux Etats Unis, pas les psychiatres, qui y croient, au bonheur vendu sous comprimés. Ils ont un peu de bon sens encore. Bien à toi.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


283338
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Qu'en pensez-vous?

image

Je viens d'avoir une discussion avec mon ex, de laquelle il est ressorti ce qui suit : - il a considéré, fut un temps, que je pouvais être la femme de sa vie et que me perdre serait une erreur, mais au fil du temps, il s'est rendu compte que ce...Lire la suite

Perdre avec la chrono-nutrition - perdre plus de 7 kilos

image

Salut tout le monde, j'ai 18 ans et je ne me suis pas pesée depuis un mois à peu près parce que je mange n'importe quoi depuis ce laps de temps. Je mesure 1m64 et la dernière fois que je me suis pesée j'avais atteint 78kg. J'ai dû dépasser les...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages