Histoire vécue Addictions - Dépendances > Jeux vidéos      (706 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment vaincre l'addiction à wow

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 3934 lectures | ratingStar_78721_1ratingStar_78721_2ratingStar_78721_3ratingStar_78721_4

Bonjour à tous.

Tout d'abord je précise que j'ai été et suis encore accroc à WoW, et ce depuis sa sortie (plus de deux ans).

Histoire personelle : Je suis tombe dans les MMO en seconde, et mes resultats ont baissés, mais rien de grave… en terminale, WOW est arrivé et la… Le bac in extremis.

Inscription en Faculté de sciences, ravi d'avoir eu ce charmant diplôme, et d'avoir un personnage évoluant chaque jour.

Ma première année de fac de science à été un fiasco total. Trop de temps sur WoW, et en voyages a cause de wow, et donc, absenteïsme qui s'est accru au fur et à mesure de l'année.

Mais bon… ce ne peut pas être wow… la premiere année 50% la ratent, me suis-je dit…

Seconde année… elle a été pire que la précédente. J'ai essayé de m'impliquer à fond dans mes matières, et en une semaine et demie je me suis dégouté des maths… une sainte horreur… j'ai été quasiment absent toute l'année, on m'a retiré ma bourse scolaire.

Je prends doucement conscience que WoW en est à l'origine.

Aujourd'hui, apres deux ans de fac gâchées, j'ai voulu reprendre le droit chemin, m'inscrire en IUT Biologie… mais wow est vicieux… Deux années à glander… ça ne laisse aucune chance aux filières sur candidatures… soit… tout sauf la fac.

A presque 20 ans, je me retrouves sans permis de conduire, même pas le code, sans études, et à la charge des parents qui ne sont plus coopératifs du tout, avec raison.

On pourrait dire bêtement : Ouh, WoW à rendu addict.

Confidence pour confidence, WoW ne rend pas addictif, ou très peu. C'est autre chose, un truc tout bête faisant partie intégrante de wow.

Un joueur de wow accroc ne dira jamais que wow est lassant, pourtant il l'est et chaque joueur le sait.

(sauf les accroc au contenu "end-game" absolus, qui constituent une minorité).

Ce qui rend accroc, ce sont les relations sociales. Pourquoi ?

Quand JE sors, personellement :

-Il n'y a pas grand chose a faire quand on est pas sur Paris ou dans une grande ville.

-Les gens que l'on rencontre sont souvent superficiels, ils jugent via l'apparence, sont souvent hautains et… pour beaucoup de joueurs, moi y compris, nous en trouvons la plupart… Stupides.

Le jeu de rôle permet de découvrir des gens qui découvrent leur personalité et non pas ce qu'ils paraissent.

La spirale n'est pas le jeu, mais plutôt les relations.Pour moi ça a été :

-intégration a une petite guilde.

-amitiés sur Paris Principalement.

-visites fréquentes la bas, naissance d'une amourette sans avenir.

A ce stade je passais enormement de temps sur wow, a guetter l'arrivée de mes "amis", discuter, comme le ferait un lycéen qui attend son meilleur ami a la sortie.

Puis, j'ai décidé de reprendre du plaisir a wow suite a une dispute.

J'ai crée ma guilde, décidé à découvrir le contenu du jeu.

J'ai noué enormément de liens amicaux, j'ai également eu des liaisons amoureuses réelles avec des filles vivant à l'autre bout de la France ou de la Belgique… les relations a distance, c'est dur quand on aime quelqu'un.

Puis, après deux ans, tout s'est effondré. J'ai changé de personnage, de serveur accompagné d'une amie proche (via le jeu).

Aujourd'hui, wow, je ne supportes plus, mais je reste connecté, au cas ou la demoiselle en question se connecterait. Je monte des personnages, je "joue", sans conviction. C'est ça, l'addiction de wow.

C'est une drogue, je le sais, je ne peux pas arrêter…

Sinon comment voir et communiquer avec cette amie proche, que je vais d'ailleurs rencontrer sous peu, elle aussi.

MSN ? Communications trop rares, les contacts MSN se perdent…

Uniquement reels ? A 500Km de distance, j'en doute.

Téléphonique ? Ne nous voilons pas la face, on espacera les appels petit à petit.

Par écrit ? Autant prendre MSN, les lettres, pour moi se résument à cartes postales etl ettres d'amour/poèmes.

Bref, je suis paniqué à l'idée de ne pas savoir quoi faire l'année prochaine, sachant que je veux absolument travailler en laboratoire ou en bureau (pas manuel le garçon xD… mais bien bâti quand même ! ).

Et que malheureusement, on a rien sans études.

Me reste qu'à retenter une fac d'autre chose… et encore, sans moyens financiers… pas de bourses, frais d'inscriptions, assurance scolaire, CAF qui stoppe à 20 ans pour les parents…

WoW à fais beaucoup de ravages, et pourtant je n'arrive pas à regretter les années passées, les gens connus. C'est bête, je sais. Je trouves encore la majorité des femmes actuelles que je rencontre en vrai superficielles et indigne d'interrêt… En vrai, elles ne viennent pas vers nous et inversement, et les déceptions sont nombreuses.

Idem en amitié.

Pour me sortir de wow, il me reste des solutions :

Rencontrer cete derniere connaissance IRL et voir si ça accroche ou pas, si ça n'accroche pas, la relation amicale en jeu va diminuer, ainsi que mon temps de jeu.

Trouver une femme qui me comprends et qui soit belle, intelligente, sensible (un mythe quoi) , ce qui me désinteresseras de wow.

(Pour des cas ou les gens sont empêtres dans une toile de relations en jeu, comme je l'étais avant, une femme aurais du faire des efforts titanesque pour me désinteresser du jeu xD Toutefois, ça reste possible).

Bref, ne voyez pas wow comme un démon qui a un effet magique sur les gens. Voyez ça comme une plate forme de communication et de relation qui semble plus interessante et attractive que le réel… ce qui tend à faire délaisser le reel au joueur, au profit du virtuel.

PS : Le probleme de l'addiction concerne aussi les femmes, d'ailleurs, l'expérience l'a montré, souvent, quand deux GROS joueurs se rencontrent et tombent amoureux, l'addiction s'annule au lieu de se renforcer.

Tout simplement parce que les femmes/maris ne jouant pas à wow addictivement ne comprennent pas et ne savent pas comment sortir leur comppagnon du jeu. La plupart les enferment encore plus.

Soyez donc prudent (e) s quand vous tentez de sortir votre compagnon de World of Warcraft. Souvent vous l'enfocez encore plus.

Xelorion (argh j'ai choisi un pseudo au hasard et il est moisi).
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


78721
b
Moi aussi !
5 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par elo71 | le 14/11/10 à 19:25

Salut mon homme joue a wow addictivement je sais vraiment pas quoi faire je suis desesperee,et ne pence qu'a le laisser tout seul dans sont univers.

Par antoinejournaliste | le 06/10/11 à 14:37

@elo71: Bonjour, Bonjour,

Je m'appelle Antoine Chazelle, je suis journaliste pour la chaine M6 et je travaille actuellement sur un reportage pour une nouvelle émission familiale présentée par Karine Lemarchand. Nous traiterons de thèmes tels que la famille, la parentalité et le couple.

Je me permets de vous envoyer ce message car j'ai lu avec beaucoup d'attention le message que vous avez laissé sur le forum concernant la passion envahissante de votre conjoint pour WOW. Je ne sais pas ou vous en êtes par rapport à cette situation qui date de novembre de l'année derniere.

Je serai ravi d'en discuter avec vous si vous avez un peu de temps à me consacré, peut être pourrions nous trouver un moyen de vous aider à sortir de cette situation qui doit être très difficile à vivre pour vous. Le reportage pourrait aussi servir d'éléctrochoc pour votre compagnon.

N'hésitez pas à me joindre au 0153179940, cela n'engage à rien

Merci de m'avoir lu, en espérant avoir de vos nouvelles

Cordialement,

Antoine
Maria Roche Production

Histoires vécues sur le même thème

Couple en crise - cyberdependance

image

Ahlala ces jeux ! Salut miminenel ! C'est pas simple je compatis. Il y a quelques années (quand j'étais ado) j'étais moi aussi adict, j'en suis sorti quasi instantanément (passé de 7 - 8h /JOUR a moins d'une heure) après un déclic. Une...Lire la suite

Jeux video : combien de temps/j pour un enfant ? - informatique, photos, video, mp3

image

Merci. C'est vrai que j'avais un peu une vision clichet des JV (et je sais que moi aussi, sur des jeux d'un autre genre, tetris quand j'étais ado, des équivalents candy crush maintenant, je suis vissée à l'écran, et que ça a un pouvoir...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages