Histoire vécue Addictions - Dépendances > Jeux vidéos      (706 témoignages)

Préc.

Suiv.

Libéré des jeux vidéos

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies 20 ans
Mail  
| 569 lectures | ratingStar_120754_1ratingStar_120754_2ratingStar_120754_3ratingStar_120754_4

J'étais un accro aux jeux vidéo. Je m'en suis sorti. Il m'est arrivé de passer de 14h de l'après-midi à 7h00 du matin devant mon ordinateur à jouer. Qu'ai-je gagné ? Du plaisir, des "amis", une identité. Qu'en reste-t-il aujourd'hui ? Rien. Qu'ai-je perdu ? Mon temps, celui qui m'est accordé pour vivre. Quelques bouts de ma vie, si précieuse. Un an de terminale, car je préférais me réfugier comme une grosse truie dans ce laisser-aller au lieu d'affronter le bac qui m'attendait. La femme qui m'aimait. Car elle vivait dans le monde. Moi assis devant un écran comme si je passais ma vie enfermé aux toilettes. L'occasion de passer du temps avec les gens que j'aime et ma famille. Depuis, j'ai arrêté les jeux vidéo. Ce que j'ai gagné ? La vie. Il me reste encore de nombreuses années devant moi pour découvrir le monde, vivre des expériences intenses, rencontrer des gens formidables. L'Amour… Le jour où j'ai rencontré la femme qui me rend heureux aujourd'hui, et que je rend heureuse, je me demandais si j'allais sortir, ou bien laisser ma fainéantise gagner, et passer l'après-midi seul dans ma chambre, dans le noir, dans un monde qui n'existe pas. Je suis sorti, et je l'ai rencontrée. Bientôt, l'envie de jouer était revenue. J'ai compris que l'amour et les jeux vidéos ne peuvent cohabiter. Les jeux vidéos sont les plus forts. J'ai donc choisi, car au moins l'amour est réel. La force, la volonté nécessaire pour vivre dans la réalité. De l'énergie, celle que je mettais à vivre dans un monde qui n'existe pas. La santé, je me suis découvert une passion pour le vélo. Un beau corps. Plus un gros derrière posé sur une chaise. J'ai retrouvé la communication avec les gens que j'aime. J'ai appris le japonais. Et puisque j'ai besoin d'aller me perdre dans d'autres mondes, je pars trois mois au Japon cet été. La réalité est plus difficile. Moins exaltante à priori. Mais quoi que l'on fasse, on fait partie de la réalité et quoi que l'on construise dans le virtuel, l'argent que l'on gagne est voué à disparaître, à l'échec. Il y trop de choses à faire dans la réalité pour se rabattre sur le virtuel. Il y juste un choix à faire : celui de la volonté. Dois-je faire le choix de laisser s'écrouler ma vie et tout ce que j'ai construit ? Plonger dans la solitude, la fainéantise ? Ou bien dois-je faire le choix d'être un homme, un vrai, un dur, qui affronte les obstacles avec force, et qui arrive enfin à ses objectifs ? Qui savoure la réalité ornée de tout ce qu'il a construit ? Un homme heureux qui est là pour lui-même, pour sa femme, pour sa famille ? Un homme qui pourra parler des voyages qu'il a fait au lieu des jeux auxquels il aura joué ? Il y a tout ce qu'il faut dans le monde réel pour être heureux. J'ai su extraire par moi-même ces éléments. Comme dans un jeu de rôle, j'ai un corps et des aptitudes. J'ai donc transformé ma vie en un jeu de rôle. Et aujourd'hui, ce n'est pas un bouton "power off" ou un "game over" qui pourra effacer tout cela. Tout ce que j'ai construit, est là, et définitivement là.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


120754
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Couple en crise - cyberdependance

image

Ahlala ces jeux ! Salut miminenel ! C'est pas simple je compatis. Il y a quelques années (quand j'étais ado) j'étais moi aussi adict, j'en suis sorti quasi instantanément (passé de 7 - 8h /JOUR a moins d'une heure) après un déclic. Une...Lire la suite

Jeux video : combien de temps/j pour un enfant ? - informatique, photos, video, mp3

image

Merci. C'est vrai que j'avais un peu une vision clichet des JV (et je sais que moi aussi, sur des jeux d'un autre genre, tetris quand j'étais ado, des équivalents candy crush maintenant, je suis vissée à l'écran, et que ça a un pouvoir...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages