Histoire vécue Addictions - Dépendances > Jeux vidéos      (706 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ne jamais acheter le jeu Everquest

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 955 lectures | ratingStar_40693_1ratingStar_40693_2ratingStar_40693_3ratingStar_40693_4

Je dois en rire ou en pleurer ? C'est pas moi qui l'ai écrit mais ça aurait pu.

   Mon Jules, Everquest… et Moi      

 

 

 toutes celles qui, en cette période de fêtes, envisageraient innocemment d'offrir Everquest à leur compagnon de route, je me dois aujourd'hui de diffuser largement cet avertissement : introduire Everquest dans son foyer relève de la pure inconscience !!

 

Habituée depuis toujours à voir débarquer de nouveaux jeux à la maison, l'arrivée d'Everquest ne m'a pas, je dois dire, affolée outre mesure. Un nouveau jeu, c'est l'affaire de 2 ou 3 mois, vécus intensément certes, mais toujours suivis d'une période de répit le temps que les fabricants mettent en boîte de nouveaux concepts.

 

Un jour, Everquest est donc arrivé dans les vitrines. Jusque-là pas de problème. Le problème, c'est qu'il l'a acheté.

 

1 mois, 2 mois, 3 mois, 6 mois, 1 an…

"Euh, dis-moi chéri, elle a l'air drôlement longue cette quête ? Ah bon, il y a pas de quête, ça n'se termine jamais et c'est précisément ce qui fait tout l'intérêt du jeu ? …"

 

Nsidieusement, Everquest a ainsi fait sa place, pris ses habitudes, déteint sur notre emploi du temps.

 

Elle - "Si on allait au restaurant ce soir ? "

Lui - "Ben ça me paraît difficile, j'ai rendez-vous à 21 h pour une expédition"…

 

Elle (le lendemain, ayant cessé de bouder) - "Alors, c'était bien cette expédition ? "

Lui (péteux) - "Ben finalement y'en a pas eu, on n'était pas assez nombreux"…

 

Là, vous comprendrez aisément que les choses ont commencé à se gâter.

D'autant que d'autres phénomènes se sont rapidement greffés par là-dessus :

 

Elle - "T'oublies pas, demain on déjeune chez François"

Lui (les yeux rivés sur l'écran) - "OK pas de problème"

Lui (dès le lendemain matin) - "Ca fait longtemps qu'on n'a pas vu François tu n' trouves pas ? "

 

Sans commentaires…

 

Ous l'aurez compris, il est désormais illusoire d'espérer qu'une information quelconque arrive jusqu'au cerveau de votre cher et tendre lorsqu'il est bêtement positionné devant l'écran.

 

Si toutefois l'information est liée au jeu (un jour comme ça une envie de fayoter) , ou mieux, si vous manifestez un quelconque signe d'intérêt pour l'aventure en cours, là, sans doute aurez-vous le bonheur de voir passer brièvement une petite étincelle, voire, dans certains cas, une faible lueur d'intelligence, et parfois même une réponse sensée.

 

Bon, j'vous rassure, c'est juste une question d'habitude, après on le gère très bien : dès que le souffle mourant de l'ordinateur a retenti, on saute sur son post-it et on déballe d'un seul bloc, sans respirer, toute la communication patiemment réprimée jusque-là.

 

Quant à la bulle d'air qu'aurait pu occasionner une soirée entre amis, terminé. Ils se sont tous laissés endoctriner ! Subir des heures durant toutes les subtilités du jeu, en long en large en travers, ou le récit, par le menu, des meilleurs moments de la veille, tel deviendra votre triste sort. Je vous préviens, la moindre tentative destinée à faire dévier la conversation est d'emblée vouée à l'échec (vous imaginez bien que j'ai essayé ! ).

 

Terminées aussi les soirées lecture à deux sous la couette, il faut tout de même le savoir… (moi, à 3h du mat, j'n'ai plus envie de bouquiner, je roupille depuis longtemps ! ).

 

H j'oubliais, encore un détail…

 

Si, par malchance, l'objet sacré se trouve dans la même pièce que la télévision (ce qui est le cas chez nous bien sûr…) , n'espérez plus regarder peinarde un bon film : "AARGHHH, OORGHHH, EEURGHHH", j'en passe, les connaisseurs sauront de quoi je parle.

 

Alors investissez tout de suite dans un bon casque, ça vous évitera des exercices de style ("Tu peux baisser un peu le son s'il te plaît ? ", "Tu peux baisser le son ? ", "Baisse le son merde, j'entends rien ! ").

 

Bon, je crois que j'en ai assez dit…

 

On, le pire allait m'échapper !

 

Figurez-vous qu'un jour vous rentrez du boulot super tard et bien crevée, vous ouvrez la porte, votre petit bout de chou de 4 ans vous saute dessus et vous annonce fièrement : "Maman regarde, papa m'a créé mon personnage, c'est un guerrier et il s'appelle Alecsandre ! "

 

Et là c'est simple, il vous achève !!

 

Vous voilà définitivement averties les filles. Maintenant si vous foncez acheter Everquest, c'est que vous êtes au choix : légèrement connes, un peu débiles, complètement masochistes, ou bien pire, carrément AMOUREUSES !
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


40693
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Couple en crise - cyberdependance

image

Ahlala ces jeux ! Salut miminenel ! C'est pas simple je compatis. Il y a quelques années (quand j'étais ado) j'étais moi aussi adict, j'en suis sorti quasi instantanément (passé de 7 - 8h /JOUR a moins d'une heure) après un déclic. Une...Lire la suite

Jeux video : combien de temps/j pour un enfant ? - informatique, photos, video, mp3

image

Merci. C'est vrai que j'avais un peu une vision clichet des JV (et je sais que moi aussi, sur des jeux d'un autre genre, tetris quand j'étais ado, des équivalents candy crush maintenant, je suis vissée à l'écran, et que ça a un pouvoir...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages