Histoire vécue Addictions - Dépendances > Médicaments      (316 témoignages)

Préc.

Suiv.

Dépendance au topalgic : une overdose mortelle

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 9162 lectures | ratingStar_135277_1ratingStar_135277_2ratingStar_135277_3ratingStar_135277_4

Il y a un peu plus de un mois, VIVRE95 réclamait de l'aide sur le forum dépendance, elle prenait du topalgic depuis 6ans, je lui ai proposé mon aide, on a parlé une fois sur msn, elle s'est confié a moi comme si on se connassait depuis des années, c'est une femme merveilleuse avec un coeur en or. Une mere de famille qui éleve seul ses enfants (4 enfants de 4 à 19ans) , qui est tombé dans l'engrenage du tramadol, elle voulait s'en sortir, elle n'en pouvait plus et voulait vraiment arreté cette drogue qui lui gachait la vie, trouvait le sommeil qu'a 9h du matin et se réveillait a 15h. Ses enfants sont fabuleux, il connaissait la dépendance de leur maman, et faisait tout pour lui facilité la vie.  

J'ai moi même été dépendante au topalgic, j'ai pu me sevré, e VIVRE95 prenait une dose plus faible que la mienne, je lui ai proposé de diminué progressivement, tres progressivement pour habitué son corps et ne pas avoir de symptome de manque trop violents, et que j'allai suivre son sevrage chaque jour pour l'encourager et qu'elle ne baisse pas les bras en cas de tentation Elle était très motivé, contente d'entamé un sevrage, l'idée de ne plus être dépendante et reprendre une vie normale la rendait joyeuse, je sentais qu'elle avait la force de s'en sortir.  

 

Le lendemain, pas de nouvelle, pas connectée, le surlendemain pareil, j'ai envoyé message privé sur docti mais pas lu, message hors ligne sur msn, jamais de réponses, je n'avais aucun autre moye de la joindre. Ensuit je me suis dis qu'elle ne voulait peut être pas répondre, je ne savais plus quoi pensé, j'esperai seulement qu'elle aille bien et qu'un jour je recevrai un message me disant j'ai arreté et je me sens très bien…

 

Ca fait un peu plus d'un mois maintenant, hier soir je lui envoi un mail, esperant avoir une réponse cette fois ci,  je recois une réponse me disant "qui etes vous stp", je répond qui je suis, et on me ré pond :  "je suis sa fille, merci pour tous ce que vous avez fait pour maman, elle ma parlé de vous qui vouliez l'aidez, maman est parti… "

 

La elle s'est connecté a msn, le message perso de son msn est : maman t sera toujours dans nos coeur". C sa fille de 19ans, l'ainée, elle me dit que sa maman est partie, je me suis dit, c pas possible, elle va pas me dire ça, elle va me dire kelle est parti kelkepart,  quelle se fait aidé a l'hopital un truc comme ça, elle va pas me dire CA !!! Elle ma dit je n'arrive pas a dire le mot, puis elle m dit "maman est morte il y a un mois… ". Je vous laisse imaginé le choc, je me suis effondré, d'un coté cette femme super adorable qui passai a aidé les gens sur les forums, et de l'autre sa fille de 19ans que javais en ligne et qui me racontait que c'est elle qui a retrouve sa mere sans vie, elle viens pour la réveillé, et s'est mise a crié, paralysé devant sa maman, ce sont les voisins qui ont débarqué et appelé les secours.  

Sa fille m'a dit qu'elle a arreté d'un coup le topagic, elle etait malade, très fatigué, et apparemment elle a du en reprendre, car les medecins ont dit, qu'il y a eut arret cardiaque suite a une overdose.

Je devais venir vous raconté on histoire, c'était une doctinaute, toujours prete a aidé, malgré sa douleur, ses problemes…  J'ai recu un couteau dans le coeur en apprenant la nouvelle, j'aurai du plus insisté, mais elle ne ma plus jamai donné de nouvelles, je ne savait pas comment la joindre.

 

On sous estime souvent la dépendance, on se dit que ça n'est as mortel, on pourra arreté un jour, quand ça ira mieux dans nos vie, mais pour l'instant ça nous aide de prendre des drogues, surmonté les problemes… surmonté les phobies sociales, le mal être, se sentir bien, être positif, euphorique, plus heureux, éliminé l'angoisse, lanxiété,  MAIS TOUT CA C'EST DU VENT. Le tramadol est une bombe a retardemet, au début on se sent bien, fort, positif, heureux, mais on est  a 2000 lieux de se douté de la suite, car après, c'est pire qu'avant.  

 

Vous qui prenez du tramadol ou autre, pour ces raisons la, c'est a dire être bien, réalisez les conséquences, c'est pas ce médicament la solution, ça n'est pas en prenant ça que vos problemes vont s'envolé comme par enchantement, vous dédramatisé prenez les choses du bon coté, mais ça vous pouvez le faire seule, sans rien prendre !!! Facile dire, vous allez pensé ? Je suis passé par la, je parle en connaissance de cause, je sais ce que c'est.

 

La preuve, la fille e VIVRE95, a un moment en a eu marre, elle a mis du doliprane dans les gelules de tramadol, eh bien ça a fonctionné !!! Sa maman avait la peche comme si elle avait pris du tramadol !!!!  Elle etait persuadé quelle prenait du tramadol, que l'effet etait le meme !!!  

 
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


135277
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par arlequin | le 12/04/13 à 21:58

Salut,
Cette histoire est bouleversante et tragique,pauvres enfants qui restent seuls sans leur maman à cause de cette descente en enfer dût au tramadol!

Je suis moi-même dans le cas de forte dépendance à ce comprimé depuis 10 ans et deux malaises d'overdose où j'ai frolé l'arrêt cardiaque.
Je suis motivé et décidé de commencer un sevrage pour ne pas finir comme cette triste histoire.

Je devrais contacté sous peu une association spécialisée dans la dépendance de drogues avec des professionnels car seul depuis plusieurs essais je n'y arrive pas les effets du sevrage sont trop horribles,mon organisme est beaucoup trop imbibé pour arrêter d'un coup.

Merci pour ton témoignage qui m'aide à vouloir continuer à me battre contre cette dépendance bien insidieuse.

Par alokos | le 16/09/14 à 19:30

bonjours j ai lus votre histoire qui me font me poser beaucoup de question car je vient d avoir une ablation du poumons droit car j ai inhaler de "eau de feu " car j était cracheur de feu .le chirurgien qui ma opérer ma prescrit des topalgique a prendre 1 le matin 1 le soir en 100mg mais après avoir lu la notice j ai vu qu on pouvait en devenir dépendants il y a t il des medoc ou autre médecine moins nocif qui pourrait remplacer les topagique merci de votre réponse

Histoires vécues sur le même thème

La dependance et son resultat ! - dependance aux medicaments

image

Je ne savais pas trop où mettre ce message. J'aurais pu le mettre dans Anxiolytiques/Anti-dépresseurs​, sur Coup de Gueule (parce que ce qui arrive me met en colère) aussi. Je poste donc ici pour expliquer "mon" problème et en quelque sorte...Lire la suite

Aidez moi svp je suis trop mal

image

C vrai que je ne veux pas être dépendante affective et oublier tout le reste, d'ailleurs je me suis mis à dessiner des portraits de mon meilleur ami et je suis contente de moi ! (avant d'avoir lui ton mail) Pour ce qui est de partir, mon job me...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages