Histoire vécue Addictions - Dépendances > Médicaments      (316 témoignages)

Préc.

Suiv.

En sevrage d'effexor

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 2687 lectures | ratingStar_94439_1ratingStar_94439_2ratingStar_94439_3ratingStar_94439_4

Je suis en sevrage d'effexor xr depuis plusieurs semaines. J'ai débuté à 150mg, puis j'ai diminué à 75 et 37.5, ensuite 75, 37.5, pour finalement ouvrir les capsules et en répartir le contenu de façon à en prendre la moitié pendant quelques jours, puis le quart et enfin le huitième.

Jusque là, tout allait assez bien (quelques dérangements gastriques et les maudits cauchemars habituels associés à l'effexor, mais je gardais le cap). J'ai tranquillement retrouvé ma libido et ma capacité à avoir des orgasmes ! (Mon chum est d'ailleurs très heureux de cette amélioration et moi aussi.) par la suite, j'ai retrouvé peu à peu une gamme d'émotions normale (quoi qu'assez intenses) , mais encore là, tout se maintenait.

Par contre 3 jours après avoir coupé la dernière dose (et on parle ici du petit huitième de capsule de 37.5mg) , la torture a commencé. J'avais déjà essayé auparavant d'arrêter de prendre effexor, mais il était trop tôt et mes outils me permettant de vivre sans médication n'étaient pas assez bien développé. Aujourd'hui, ma motivation à arrêter est immense. Mon copain et moi travaillons à faire notre deuxième enfant. Il s'agit donc d'un arrêt de médication bien planifié et mes outils sont solides et éprouvés (rythme de vie sain et équilibré, même chose pour le sommeil, l'exercice et l'alimentation, du yoga, de la relaxation, du grand air, des traitements de shiatsu, un chum et un fils très supportant, une psy en or, etc.

Cependant, ici (au Canada, en tout cas) , il semble qu'on ne connaisse rien aux effets de sevrage de ce médicament. Autant médecins que pharmaciens ont l'impression qu'on peut passer de 37.5 mg à 0 en criant ciseau. La réalité est toute autre.

Après maintenant 7 jours sans aucune prise de médicaments et plusieurs semaines de sevrage graduel, je continue à avoir des étourdissements, des maux d'estomac, de la diarrhée, des nausées, les mains et les pieds gelés, des spasmes dans tout le corps, etc.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


94439
b
Moi aussi !
4 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par bierataise | le 16/01/11 à 00:28

C'est une belle saloperie cette drogue médicamenteuse car en plus de te rendre accros elle induit des psychoses.
Le LP est la pire chose que je connaisse des chocs électriques toute la journée lorsque que tu arrète.
La seule solution c'est du sport et des plantes plus les autres trucs au gout de chacun.
Bon courage

Histoires vécues sur le même thème

La dependance et son resultat ! - dependance aux medicaments

image

Je ne savais pas trop où mettre ce message. J'aurais pu le mettre dans Anxiolytiques/Anti-dépresseurs​, sur Coup de Gueule (parce que ce qui arrive me met en colère) aussi. Je poste donc ici pour expliquer "mon" problème et en quelque sorte...Lire la suite

Aidez moi svp je suis trop mal

image

C vrai que je ne veux pas être dépendante affective et oublier tout le reste, d'ailleurs je me suis mis à dessiner des portraits de mon meilleur ami et je suis contente de moi ! (avant d'avoir lui ton mail) Pour ce qui est de partir, mon job me...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages