Histoire vécue Addictions - Dépendances > Médicaments      (316 témoignages)

Préc.

Suiv.

Informations pour le sevrage d'une dépendance aux médicaments

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 2607 lectures | ratingStar_95993_1ratingStar_95993_2ratingStar_95993_3ratingStar_95993_4

Attention il est indispensable de se sevrer très progressivement. En France, les médecins ne sont pas assez informés des risques d'un sevrage trop rapide aux benzodiazépines. En même temps j'ai l'impression que tu es belge, et les belges ont l'air déjà mieux informés. Néanmoins, même en milieu hospitalier, méfie-toi si l'on te propose un sevrage trop brutal.

Les médecins informés conseillent une réduction de 10% de la dose initiale toutes les 1 à 2 semaine. C'est vraiment un sevrage très lent comparé à ce que l'on pratique en France.

Essaie de bien interroger tes médecins au sujet de ton sevrage.

Si tu as le courage, je te suggère d'imprimer les pages suivantes (c'est un site belge) qui explique bien clairement la nécessité de réaliser un sevrage très progressif.

http://www.cbip.be/Folia/2002/F29F10B.cfm

Surtout ne te sevre pas sans surveillance médicale. Et surtout surtout, même si un médecin te le conseille, ne fais pas de sevrage brutal.

Personnellement je te conseille de garder le Deanxite pendant toute la période de ton sevrage Tranxene / Clozan, ce n'est que dans un deuxième temps que tu aborderas la question du sevrage de l'antidépresseur (même si c'est beaucoup plus tard, ce n'est pas lui qui est incapacitant).

Une bonne nouvelle : les benzodiazépines t'ont peut-être aidée dans un premier temps. Après un temps en revanche elles n'ont sans doute fait qu'aggraver ton état de santé. La vie après les benzodiazépines est beaucoup plus belle.

Si jamais tu as ressenti un des effets paradoxaux que je mentionne (dépression, anxiété accrue, insomnie, agoraphobie, etc.) , ça veut dire que tu as tout à gagner à faire ton sevrage.

Cependant ne sois pas pressée. Le sevrage brutal est dangereux. Le sevrage très lent n'est pas inconfortable. Une fois sevrée, tu te sentiras vraiment mieux.

Essaie de bien parler avec ton psy des benzodiazépines. Je te mets un lien vers un manuel d'aide au sevrage LENT ; j'insiste vraiment dessus, il est indispensable de se sevrer très lentement (tu prends 3 benzodiazépines, il serait vraiment dangereux d'arrêter trop vite).

http://www.benzo.org.uk/freman/index.htm

L'idéal, ce serait que tu en discutes avec ton médecin. Que progressivement tu passes de deux benzodiazépines à une seule ; ensuite que tu réduises la prise de cette seule benzodiazépine très progressivement.

Lis bien les documents sur le sevrage, et n'hésite pas à discuter avec ton médecin de ce que tu comptes faire. Mieux ton sevrage sera préparé, mieux il se passera. Et je t'assure qu'après le sevrage, tu te sentiras (paradoxalement) mieux !

Bon courage.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


95993
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La dependance et son resultat ! - dependance aux medicaments

image

Je ne savais pas trop où mettre ce message. J'aurais pu le mettre dans Anxiolytiques/Anti-dépresseurs​, sur Coup de Gueule (parce que ce qui arrive me met en colère) aussi. Je poste donc ici pour expliquer "mon" problème et en quelque sorte...Lire la suite

Aidez moi svp je suis trop mal

image

C vrai que je ne veux pas être dépendante affective et oublier tout le reste, d'ailleurs je me suis mis à dessiner des portraits de mon meilleur ami et je suis contente de moi ! (avant d'avoir lui ton mail) Pour ce qui est de partir, mon job me...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages