Histoire vécue Addictions - Dépendances > Médicaments      (316 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je commence le sevrage de deroxat !

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1445 lectures | ratingStar_65112_1ratingStar_65112_2ratingStar_65112_3ratingStar_65112_4

Le but premier est d'arrêter le médoc et pas uniquement dans le but de faire un enfant. Tout le problème est de savoir comment je vais être sans ce medoc : est ce que les symptomes vont revenir, est ce que l'ago est réellement finit, est ce que l'ago a été seulement étouffer par le medoc ?

J'ai ces probl d'ago depuis l'âge de 16 ans et avant de me prendre une béquille chimique j'ai essayer beaucoup de choses ! On a d'abord cru au contre coup du décés de mon père, puis carence en vitamine ou autres etc mais ces pistes ont été écartées du moins celles d'une défaillance purement physique… J'ai petit à petit entrepris une grosse introspection et même si je n'avais pas vécut grand chose vu mon âge, il y a avait déjà un gros travail à faire crois moi ! J'ai écrit mes impressions et mes réflexions et de fil en aiguille j'ai moi même mis un nom sur mon "mal". En me documentant etc… De là, j'ai essayer l'acupuncture, les plantes, la relaxation et même un magnétiseur !!! Puis j'ai consulter et ce pendant des mois et puis j'ai été mieux… Pour revenir au stade de départ et ce fût comme cela pendant quelques années sauf que je quitter le lycée et la vie active s'ouvrait à moi. Je me retrouva à court de ressources pour affronter le monde du travail et la thérapie ne faisait pas vraiment stopper mes crises de panique. Alors, mon médecin m'a parler du deroxat… J'ai dit oui car je ne pouvais plus rester comme cela, j'allais tout perdre et me perdre surtout. J'avais bien conscience que c'était pas rien ce médoc. Le pire c'est qu'il me réussit… Quasiment pas d'effets secondaires et une véritable amélioration ! Pour la thérapie elle ne cessa jamais pour ainsi dire, mon erreur est sûrement de l'avoir stopper dés la prise du médoc mais j'y suis retourenr 2 ou 3 fois durant plusieurs mois pour des épreuves de la vie diverses et variées qui malgré le médoc me faisait beaucoup de torts. Je n'ai plus peur ni des espaces publics, ni de la foule, ni des transports en comuns, ni faire la queue à la caisse des suprermarchés, ni de m'éloigner… Je reste quelqu'un d'anxieux mais l'ago n'es plus d'actualité. Alors, sans le médoc je me doute que tôt ou tard des signes reviendront et comment savoir à ce moment là… ? Bref, je crois qu'il faut foncer, se cogner à certains mures, prendre des coups mais il n'y a pas de solution je crois en tout cas pas qui éviterait les désagréments. La réalité, c'est que nous (les gens sur ce forum dans le même cas) sommes drogués et que nous allons être en manque…

Bonne journée.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


65112
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La dependance et son resultat ! - dependance aux medicaments

image

Je ne savais pas trop où mettre ce message. J'aurais pu le mettre dans Anxiolytiques/Anti-dépresseurs​, sur Coup de Gueule (parce que ce qui arrive me met en colère) aussi. Je poste donc ici pour expliquer "mon" problème et en quelque sorte...Lire la suite

Aidez moi svp je suis trop mal

image

C vrai que je ne veux pas être dépendante affective et oublier tout le reste, d'ailleurs je me suis mis à dessiner des portraits de mon meilleur ami et je suis contente de moi ! (avant d'avoir lui ton mail) Pour ce qui est de partir, mon job me...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages