Histoire vécue Addictions - Dépendances > Médicaments      (316 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le Subutex s'arrête progressivement

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 1220 lectures | ratingStar_224929_1ratingStar_224929_2ratingStar_224929_3ratingStar_224929_4
Difficile de sortir quelqu'un de tout ça sans que cela vienne d'elle... Nombreux sont les proches qui voient les usagers de drogues se détruire en n'y pouvant rien... Dur... Mon conjoint prend du subutex depuis au moins 5 ans... Il a décroché de l'héroïne depuis 3 ans mais le sub est resté une béquille pendant de nombreuses années... Idem pour les antidépresseurs qu'il a aussi réussi à stopper il y a 2 ans environs (avec une petite rechute récemment mais vite rentrée dans l'ordre...). Bref, il lui a fallu beaucoup de temps avant d'accepter de réduire le sub... Ce médoc ne s'arrête pas comme ça... en cure bien sûr c'est faisable, mai si la vie de votre fille ne tient pas la route derrière, les mauvaises habitudes reviendront vite une fois la cure achevée... On voit ça souvent malheureusement, parce qu'en France il n'y a pas de "post cure", peu de suivi après la sortie... On peut donc forcer quelqu'un à se sevrer, mais le servage n'est pas la "clé" du problème, c'est souvent l'objectif final de ceux qui ont réussi à régler leur problème, repris une vie normale, se sont réintégré etc... le subutex, en tant que substitution, permet cela (c'est son seul et unique avantage à court terme...). Il est trop souvent prescrit à long terme, et là, les ravages de ce médoc sont énormes et provoquent souvent le même engrenage que la came... Le sevrage devient alors tout à fait secondaire par rapport au véritable travail social et éducatif à mettre en place avec ces personnes... Pour l'avoir vécu auprès de mon copain, le prise prolongée de sub à haut dosage provoque irritabilité, manque de lucidité, de motivation, sommeil excessif, deconnexion à la réalité etc... avant d'envisager son sevrage, (qui était tout à fait inenvisageable dans son état de délabrement social !!!Lol! ) il nous a fallu régler ses dettes, qu'il retrouve du boulot et s'y tienne, reprenne une formation professionnel, qu'on déménage pour couper les ponts avec ses anciennes fréquentations, que je le booste pour se lever tous les matins, etc ... Et quand même qu'il diminue PROGRESSIVEMENT le sub !!! Petit à petit il a baisser ses doses, de 14mg/jour, il est passé aujourd'hui à 0,2mg/jour, il nous aura fallu 3 ans et demi pour cela... Aujourd'hui il va bien, il baisse ses doses de lui même et a prévu son sevrage à la maison pour les mois à venir... tout ça pour vous dire que moi aussi j'ai longtemps bataillé pour qu'il arrête le sub du jour au lendemain, rien n'y a fait, il ne POUVAIT PAS !!! On pense souvent que la réinsertion passe par le sevrage, c'est vrai pour ceux à qui les médecins ont l'intelligence de prescrire du sub à faible dose et sur du court terme, mais pour ceux, comme mon ami, qui ont eu des doses de cheval pendant 2 ou 3 ans, il faut le sevrage passe après la réinsertion sociale... Je ne sais pas si c'est très très clair tout ça... Votre fille a besoin de votre soutien, écoute et attention... vous devez l'aider à se retrouver , lâcher du leste vis à vis du sub, qui est secondaire maintenant ... Elle doit avant tout savoir ce qu'elle veut faire de sa vie, pourquoi pas trouver un boulot, une formation etc... Aider là dans son quotidien, les courses, les papiers, vous devez être tout à la fois : infirmière, éducatrice, psy, assistante sociale etc... C'est un véritable parcours du combattant, un boulot à temps plein , mais croyez moi ça fonctionne ! Mn copain rayonne à présent... Dites lui de diminuer ses doses petit à petit, idem pour les anti dépresseurs etc ... Ne lui mettez pas de pression, elle ne peut pas la gérer... Le sevrage n'est pas la solution, elle doit s'ouvrir, se promener, retrouver un goût, un sens, à sa vie, c'est seulement à ce moment là qu'elle pourra stopper le sub... Encouragez là à diminuer PROGRESSIVEMENT !!! Je vous souhaite beaucoup de courage, ça vaut la peine de se battre, vraiment, dès que ses doses auront un peu diminuer elle ira mieux, petit à petit, vous verrez ! Il y a beaucoup de monde sur le forum "subutex= quelle horreur" des tas de gens pourront vous conseillez, alors n'hésitez pas ! Vous trouverez toujours une paires d'yeux attentives pour lire vos messages .
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


224929
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La dependance et son resultat ! - dependance aux medicaments

image

Je ne savais pas trop où mettre ce message. J'aurais pu le mettre dans Anxiolytiques/Anti-dépresseurs​, sur Coup de Gueule (parce que ce qui arrive me met en colère) aussi. Je poste donc ici pour expliquer "mon" problème et en quelque sorte...Lire la suite

Aidez moi svp je suis trop mal

image

C vrai que je ne veux pas être dépendante affective et oublier tout le reste, d'ailleurs je me suis mis à dessiner des portraits de mon meilleur ami et je suis contente de moi ! (avant d'avoir lui ton mail) Pour ce qui est de partir, mon job me...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages