Histoire vécue Addictions - Dépendances > Médicaments      (316 témoignages)

Préc.

Suiv.

Lexomil..les effets sur moi et sur vous?

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1892 lectures | ratingStar_487027_1ratingStar_487027_2ratingStar_487027_3ratingStar_487027_4
Bonsoir, Je ne sais pas quelles raisons t'ont amené à prendre de Lexomil mais je trouve que tes propos ne sont pas mesurés face à quelque chose qui reste d'abord et avant tout un médoc qui agit sur ton cerveau ! Tu banalises ce traitement comme s'il s'agissait de chocolat, tu prones les bienfaits sans expliquer les effets secondaires mais surtout, je me met à la place de quelque un peu stressé, à te lire il court tout de suite chez son médecin pour se faire prescrire cette pilule du bonheur ! Si je suis aussi directe, c'est que mon expérience avec Lexomil n'est pas aussi joyeuse que tu peux le laisser croire . Suite à une déprime, ma mère prend de Lexomil depuis 1 an : Certe, le changement a été radical : Son agressivité à disparue avec ses angoisses, ses insomnies, son mal être, mais ce médicament a également fait disparaitre la femme qu'elle était : D'un naturel battant, à l'écoute des autres et dynamique, j'ai a présent en face de moi une maman que j'ai du mal à reconnaitre : un être qui ne ressent presque plus d'émotion (joie ou peine) , qui a du mal a se concentrer sur une discussion, souvent fatiguée et qui parait détachée de tout… Dans ses périodes positives, elle essait d'arreter la prise de ses médocs, mais finit toujours rapidement par renouveler son traitement. Tout comme toi, elle me dit que si cela doit l'aider à mieux vivre, et bien elle en prendra toute sa vie… Cette réponse ne me rassure guère car ce type de médicament n'est pas anodin : Il est un pansement sur un mal, mais il ne soigne en rien la plaie - Les personnes sont enfermées dans une bulle protectrice, et par confort mais surtout par DEPENDANCE, elles n'ont plus la volonté d'affronter seules la réalité. Je vais surement te paraitre dure, mais pour moi Lexomil est comme l'alcool ou la drogue, un substitut extremement néphaste et dangereux qui détruit au lieu de soigner. Je devrais être heureuse pour ma mère parce qu'elle a enfin retrouvé un équilibre, mais c'est en fait tout le contraire que je ressent : la savoir sous traitemement me rend terriblement triste car il cache le désaroi qui vit toujours au fond d'elle. Dans l'immédiat, je lui laisse remonter la pente tout doucement à l'aide de ses médocs et avec mon soutien mais je ferai tout ce que je peux pour qu'elle jette ses pillules à la poubelle et qu'elle soit enfin NATURELLEMENT HEUREUSE. Prune.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


487027
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La dependance et son resultat ! - dependance aux medicaments

image

Je ne savais pas trop où mettre ce message. J'aurais pu le mettre dans Anxiolytiques/Anti-dépresseurs​, sur Coup de Gueule (parce que ce qui arrive me met en colère) aussi. Je poste donc ici pour expliquer "mon" problème et en quelque sorte...Lire la suite

Aidez moi svp je suis trop mal

image

C vrai que je ne veux pas être dépendante affective et oublier tout le reste, d'ailleurs je me suis mis à dessiner des portraits de mon meilleur ami et je suis contente de moi ! (avant d'avoir lui ton mail) Pour ce qui est de partir, mon job me...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages