Histoire vécue Addictions - Dépendances > Médicaments      (316 témoignages)

Préc.

Suiv.

Perdue dans les médicaments

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin
Mail  
| 1111 lectures | ratingStar_71763_1ratingStar_71763_2ratingStar_71763_3ratingStar_71763_4

Voila 8 ans que je suis constament deprimée. Depuis quelques mois c'est de pire en pire, je dors 14 heures par nuit et je n'arrive plus a suivre mes cours alors que ma formation (je suis etudiante infirmère) me plait vraiment.

Bref, j'ai decider de me bouger le c*l parce que j'en ai marre de voir ma vie filler entre mes doigts, de subir mon existence.

Je suis aller voir un medecin qui m'a prescrit des anti depresseur et des anxiolitiques (effexor et lexomil) et qui m'a dirigé vers un centre medico-psychologique pour que j'entame une therapie.

Premiere seance tout se passe pour le mieux, je me sens en confiance avec le medecin, nickel…

Aujourdhui je suis aller a ma seconde seance et j'ai eu l'impression qu'il etait beaucoup moins attentif que la dernière fois.

Bilan de la seance, un prescription de neuroleptique (zyprexa) , une autre anxiolitique (xanax) et un somnifère, soi disant pour "canaliser" mes cotés psychotiques.

Or je n'ai jamais eu d'hallucinations, ni d'autre symptomes revelant une psychose. Juste quelques envies suicidaire sans passage a l'acte et quelques changement de personnalités peu importants.

Je me demande donc si je dois prendre ces medicaments qui ne semblent pas du tout me correspondre et surtout qui a mon avis, me feront vivre comme un zombie (a savoir qu'en plus, le melange de ces medicaments sont fortement deconseillés).

Es ce que prendre 6 cachets par jour (deux antidepresseurs, deux xanax, un zyprexa et un somnifère) est vraiment la solution a mon probleme ?

Es ce que je suis tombé sur un medecin peu scupuleux qui pense que la seule voie de la guerisson passe par la surmedication ?

Plein de questions restées sans reponses, je suis totalement perdue.
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


71763
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par draa17 | le 19/01/11 à 18:18

je débarque sur ce forum et je ne sais pas de qd date votre témoignage. Je suis outrée l'ayant moi aussi vécu qu'on vous donne de tels médicaments qui sont effectivement pour les psychotiques. Les psychiatres prescrivent ce genre de médicament à tour de bras à des personnes n'en n'ayant absolument pas besoin. A tel point que dans les analyses d'eau du réseau public les neuroleptiques arrivent en 2ème position des polluants retrouvés. Le zyprexa fait énormément grossir mais je l'avoue est super efficace sur les insomnies récalcitrantes. Néanmoins vous auriez intérêt à ne pas vous embarquer là dedans. Un psychiatre m'a bourrée de médoc comme vous et qd j'ai voulu arrêter je n'ai pas dormi pdt 4 mois. 1h/j tout au plus. L'enfer du coup j'ai repris 1 tercian (neuroleptique moins fort que le zyprexa) et un lexomil. Attention aux antidépresseurs ! Il faut savoir qu'ils lèvent l'inhibition et favorise le passage à l'acte : suicide (je l'ai appris à mes dépens). J'ai vu 10 ans des psys et je me sens bcp mieux depuis que je n'en vois plus. Je n'ai pas trouvé de solution mais je prends bcp moins de médocs qui aggravent les pbs. Les pbs psys agissent sur le sommeil et ds notre société la seule solution c'est les médocs : la drogue légale. Aussi je suis vraiment scandalisée pour l'avoir vécu moi-mm que l'on vous prescrive de tels médicament à de telles doses car comme vous le faites remarqué vous n'êtes pas psychotique sinon vous entendriez des voix et vous auriez des hallucinations. La France est le pays où l'on prend le plsu de psychotropes : pourquoi ? Parce qu'une fois bourré de médoc, votre volonté complètement anéantie vous n'aurez plus aucune velléité à vous révolter, parce que c'est facile mais ça ne résout rien. Néanmoins à petite dose ça aide. Je vous conseille de voir avec votre généraliste comme je le fais qui sont moins enclins à prescrire à outrance et à vous tourner vers la médecine alternative (attention néanmoins aux dérives sectaires dt le reiki) et à vous faire confiance. SUivez votre intuition fuyez les personnes qui vous font faire des choses dt vous n'avez pas envie. Vous savez ce que vous avez à faire : bon courage !

Histoires vécues sur le même thème

La dependance et son resultat ! - dependance aux medicaments

image

Je ne savais pas trop où mettre ce message. J'aurais pu le mettre dans Anxiolytiques/Anti-dépresseurs​, sur Coup de Gueule (parce que ce qui arrive me met en colère) aussi. Je poste donc ici pour expliquer "mon" problème et en quelque sorte...Lire la suite

Aidez moi svp je suis trop mal

image

C vrai que je ne veux pas être dépendante affective et oublier tout le reste, d'ailleurs je me suis mis à dessiner des portraits de mon meilleur ami et je suis contente de moi ! (avant d'avoir lui ton mail) Pour ce qui est de partir, mon job me...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages