Histoire vécue Addictions - Dépendances > Somnifères      (6 témoignages)

Préc.

Addiction stilnox, mon témoignage

Témoignage samestory par 33 ans. - 18/01/11
Mail  
| 6957 lectures | ratingStar_214382_1ratingStar_214382_2ratingStar_214382_3ratingStar_214382_4

Bonsoir à tous !

Je viens ce soir sur ce site pour parler de ma maladie !! Et oui depuis deux ans je suis une toxicomane d'un médicament nommé "STILNOX". Oh, au départ c'est génial enfin tristement génial car ce n'est qu'illusoire.

Voilà l'histoire :

Un jour j'étais encore adolescente, j'étais partie en vacance avec mes parents et nous avons été malades toute la nuit suite à une intoxication alimentaire. Le lendemain soir pour nous reposer mon père qui prenait du stilnox à cette période m'en a donné la moitier d'un. Et là ! Quel souvenir ! Je me suis sentie pour la première fois zen voir euphorique c'était une sensation nouvelle et douce… malheureusement ce n'était là que le début d'un grand malheur. Je n'avais jamais repris ce médicament jusqu'à ma deuxieme année d'études. Je redoublais ma première année et donc travaillais énormément pour réussir. Mes heures de sommeil étant décalées, je me suis procuré pour dormir du stilnox, soit en prenant ceux de mes parents soit en me le faisant prescrire par un médecin. Jusque la pas de soucis c'était """"gérer""""même après quelques mois je suis même redessendu à la moitié d'un et cela pendant des années sans dérapage. Puis il y a deux ans un jour pas fait comme un autre, une juxtapositions de plusieurs problèmes et un terrain propice je me suis bêtement dis "et si j'en prenait 2" . Bonne reflexion ma fille ! Puis "si j'en prenait 3 ça me fait du bien puis il n'y a rien de mal"…

Belle réflexion d'une personne censée connaître un peu les médicaments.

Bref avec des filles que je connaissai on tripait, on prenait les stilnox et autres comme d'autres prendraient leurs shoots… et oui à cette époque je vivais en foyers pour mes études.

Se rendant compte d'un problème mes parents et moi avons décidé de me mettre en appartement. Là, la consommation était moins importante mais restait presente. Je faisais plusieurs médecins et plusieurs pharmacies pour avoir mes "doses". Je me rappelle même avoir été chez le médecin au lieu de réviser pour mon examen du lendemain.

Finalement j'ai tant bien que mal réussi l'examen et eu mon diplôme.

Arrive mon premier travail !!! Quelle joie ct super après des années de dur bachotage j'étais dans la vie active avec les meilleures intentions du monde ! Et j'y suis arrivé durant presque 6 mois j'avais tout arrêter. Malheureusement ce qui m'attendait était pire !!! Les problèmes ont commencé à s'intensifier au travail : collègue jalouse, harcèlement continuelle, cassage morale… un patron qui assistait à celà et restais passif je me sentais pas a ma place et la la rechute !!!! Encore plus destructrice que avant j'en etais même arriver à prendre du stilnox durant mes heures de travail !!! Bravo !! Quelle solution ! Et le soir encore pire : 6 stilnox d'un coup puis dans mon délire hop encore d'autres au total cela faisait près de 2 plaquettes de 14 comprimés par jour. Bien évidement le lendemain au travail j'étais défoncée, une superbe image !! … et j'ai donc perdu ce travail ce qui est logique. Malheureusement la destruction était là et bien que je retrouva du travail un mois après je n'ai pas changé ma consommation et là au jour que je vous écris je suis sur le point de perdre mon deuxième travail bien que j'ai effectué une cure de sevrage de 15 jour et voyant une psychiatre super tout les 15 jours.

Alors voilà de quoi est capable ce "fameux médicament" et ma bêtise ! Je ruine ma vie déjà familiale vu ce que je fais subir à mes proches, ma vie social, e je suis totalement isolée je ne sors pas, voit personne ! Alors le niveau amoureux, j'en parle même pas !!! Et niveau professionnel, quelle reussite n'est ce pas !

Voilà, j'espère juste que mon teémoignage pourra aider quelqu'un dans la même détresse que moi.

Ps : cela fais 4 jours sans stilnox !!!! Et demain 5!!!

214382
nb
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par katinkadoc | le 17/02/11 à 16:09

Bonjour,

Aujourd'hui, on voit de plus en plus régulièrement des personnes qui deviennent accro à internet, aux jeux vidéo, aux médicaments, à l'alcool ou encore aux drogues. Vous êtes victime de se phénomène et vous souhaitez témoigner dans le cadre d'un documentaire, vous pouvez me contacter. Mon email : Katinka.doc@gmail.com.

Merci.

Par tony05 | le 26/11/11 à 15:36

svp donnez moi un conseil j ai 37 ans et dêpendant du stilnox depuis 17 ansje n arrive pas a m en defaire .plusieurs medecins et pharmacie pour m en procurer je m en sors plus contactez moi pour echangez jz suis trop seul et je voudrais connaitre des gens qui ont ce probleme pour partager mon angoisses et m en sortir je vous en supplie ce qui me lisent ne touchez pas ce medicaments c est une horreur

Par tony05 | le 26/11/11 à 15:39

oui c est tony 05 contactez moi pour le stilnox et me parlez mon msn est tony05000@live.fr faites le et aidez moi je vous en prie

Par draz | le 14/03/12 à 05:20

@tony05: je te conseille le valium pour decrocher. le lexomil marche aussi mais un peu moins bien. prends ca juste avant de t endormir a bonne dose et au reveil pas de manque ni dans la journee. une semaine vaseux. apres de mieux en mieux. je connais ce probleme infernal de surconsommation et l horreur quand on arrete.

Par clar | le 02/11/15 à 09:32

Salut tous le monde, deja bravo d'oser en parler, il est vrai que ta consomation de stilnox est assez importante, que deviens tu depuis tous ce temps, as tu reussi a arreter? es tu passée par une hospitalisation?
je fais parti de ce meme monde, depuis 5 ans je prends du stilnox ( 3 cachets par soir) suite a des attaques de panique et des soucis de familles, j'ai ajouter depuis 15 jours un antidepresseur et beaucoup de lexomil pour calmer mon agitation.
beaucoup d'idees noires et d'angoisses je ne sais plus comment m'en sortir, je pense a me faire hospitaliser

Par Lilou88 | le 16/02/17 à 14:31

@clar: coucou idem pour moi.

Je ne sais plus comment faire malgré que j'ai été dans un centre d'addictologie je vois plusieurs médecins plusieurs pharmacies. Si tu veux discuter voici mon mail Nathalie-1988@hotmail.fr

Parfois c'est en trouvant les gens dans la même situation que l'on peut se réconforter. Si tu as été hospitalisé je serai ravie d'en savoir plus. Merci

Histoires vécues sur le même thème

J'ai été accro aux somnifères

image

J'ai commencé à prendre du lexomil quand les enfants étaient petits car mon fils a fait ses nuits à 6 mois et a déréglé mon sommeil. A bout le généraliste m'a dit qu'un demi comprimé de temps en temps pour récupérer était une solution...Lire la suite