Histoire vécue Addictions - Dépendances > Tabac      (3488 témoignages)

Préc.

Suiv.

Arrêter de fumer : j'ai failli ne pas y arriver

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 15/02/11 | Mis en ligne le 19/12/11
Mail  
| 361 lectures | ratingStar_225023_1ratingStar_225023_2ratingStar_225023_3ratingStar_225023_4
Je vous fait part de mon expérience, si cela peut aider des gens bien décidés. Fumeur de 20 clopes pendant 20 ans (150.000 clopes ! Quand même. ), un jour, je me dit STOP (vous connaissez tous les bonnes raisons pour arrêter) . Motivé en parti par le livre d'alan carr. (Mal écrit mais ça motive quand même.) J'ai essayé pendant deux jours avec patch 21mg. 2 jours mentalement super difficiles : on y pense sans arret. Penible. Physiquement, ça va mais là haut, ça bourdonne. Pépère cerveau est au taquet. Tout lui est bon pour radoter. Je me laisse pas faire. Au 3eme jour, j'enleve le patch. (ça m'a semblé tellement absurde de me sevrer en en prenant que je l'ai enlevé. Dur !). Là par contre, symptomes physiques hardcores, du lourd, du dur : 5 nuits d'insomnie, nervosité excessive, une galère ! C'est dans ces moments là qu'on sent que cette drogue est puissante ! . Remarquez, ça motive pour s'arrêter de comprendre la dangerosité de la bête !. Alors, moral d'acier, on continue. Cinq jours intenses (prévoir beaucoup d'activités pour pallier le manque). Horrible, le sommeil, affreux, on dort 5 minutes toutes les heures en cauchemardant et on se leve a 7 heures toujours nerveux. Quelques tics et douleurs articulaires, crampes dans les mains, mais qui passent vite. Un mal au dent , aussi, a cause de la mâchoire serrée. Le comble de l'horreur , c'est de voir ce qu'on crache ! Le vieux dépôt brun. 20 ans de fume entassé. Eurk ! ça aussi ça motive bien ! Le sixième jours sans pacte, boum, 10 heures de sommeil non stop. Les syndromes physiques : partis ! Soulagement ! Maintenant, ça commence a aller bien. Mentalement, encore quelques atteintes dans la journée et surtout le soir. Mais ça passe assez vite (2-3 minutes). Boire beaucoup. Quelques chewing gum. Du coup, maintenant que j'ai passé le plus dur, je me dit que la suite, ça va aller. Voilà ou j'en suis. La méthode est brutale, mais c'est peut être bien ce gros choc physique qui me motive encore plus. Bien sûr , Monsieur le Cerveau essaie encore par moment et par derrière de m'en recoller une à la bouche mais je lui retourne le compliment avec une taloche mentale ! Faut résister. Redevenir fumeur ? Non.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


225023
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

C'est reparti!!....et toujours dans la bonne humeur! :-)

image

Les insultes tu te les gardes hein !! Mais comme je suis honnête, oui j'ai été idiote ça oui !! De penser une seule seconde tout ce qui pouvait venir de toi. Mais j'ai voulu juger par moi-même, c'est chose faîte et depuis un bout de temps...Lire la suite

Train de l'abstinence conducteur "garzo "+ mode d'emploi.

image

Bonsoir tlm. Vous me rassurez pour l'anesthésie, mais je dirai quand même au doc mes habitudes, même si ça fait un peu honte. J'ai pas peur de l'anesthésie, mais juste qu'elle fonctionne pas. Bon, il me tarde, j'en peux plus de ces maux. NV, je...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Témoignages de personnes malades à cause du tabac
Sur le même thème
Témoignage arrêt tabac JOUR 1
Témoignage arrêt du tabac jour 2 et 3
Voir tous les  autres témoignages