Histoire vécue Addictions - Dépendances > Tabac      (3488 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai bientôt 30 ans et cela fait presque 13 ans que je fume

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 641 lectures | ratingStar_202581_1ratingStar_202581_2ratingStar_202581_3ratingStar_202581_4

J'ai bientot 30 ans et cela fait presque 13 ans que je fume. Je viens de passer environ deux ans et demie avec une femme que je pensais bien être celle de ma vie, malheureusement elle est partie il y a deux mois en grande partie à cause du cannabis et des nombreux effets négatifs qu'il induit. Au debut elle s'est montrée tolérante meme tres tolerante me disant qu elle ne voyait pas de difference (environ 4 joints /jour) et petit a petit nos relations se sont dégradées, mon naturel anxieux a repris le dessus.Chose à savoir je travaille à mon compte et ma situation n'est pas toujours simple ce qui est une source d'anxiete pour moi.Parfois lorsque j'avais beaucoup de travail mes conso dérapaient (6 ou 7 joints) et mon comportament avec : fatigue, stress, anxiété, agressivité verbale… notre couple aussi derapait car limage que nous nous renvoyons était mauvaise.Avant de la connaitre j'etais suivi depuis 3 ans car je savais que le canna ne me réussissait pas et créait un malaise ou en cachait un, enfin a la longue on sait plus trop qui de l oeuf ou de la poule… Au bout donc de quelques mois de relations elle a tiré le signal d'alarme car pour des raisons géographiques j'avais interrompu ma therapie… je savais qu'il était temps de la reprendre et j'ai donc réengagé des demarches avec nouveau psy… et rebelotte.Ayant deja fait la demarche seul avant il me semblait naturel de la réenclencher par amour.Malgré presque un an encore de thérapie comportementale je n'ai pas réussi a stopper, juste à revenir à une conso de deux ou trois joints par jour qui ne posait pas trop de problemes.Seulement lorsque je voulais espacer et ne pas fumer une journée mes angoisses étaient très fortes (travail, besoin d'amour, d'être rassuré) j' arrivais à en pleurer et ma copine était fière que j'essaye, mais il lui arrivait aussi souvent de pleurer de cette situation.Elle était malheureuse de me voir comme ça et de ne pouvoir rien faire.Avant qu elle ne parte nous etions dans une periode de tolérance ou les choses etaient mesurées (3 joints / jour) mais au fond d'elle elle savait que je ne pourrai arreter et supportait encore moins de voir ce que le manque pouvait provoquer tant au niveau du comportement que des questions d'organisation.Elle a fini par penser que je ne voulais pas arreter. J'ai tellement envie d' arreter et de vivre une vie normale mais voila je n' y arrive pas et les psys disent que c parfois tres long de reprendre 15 ans d'habitudes. Seulement voila celle qui partageait ma vie commencait à vouloir des enfants sans trop insister moi aussi j'etais sur d'en vouloir mais sur de devoir encore évoluer coté dépendance car j'ai toujours culpabilisé de faire ça memem si c aussi un plaisir. Un soir je suis rentré et elle a explosé parce que voulant la preserver d un pt de vue logistique, j'ai fait pousser derriere son dos et elle s en est rendue compte.Elle m'avait prévenue que ce serait un motif de rupture et ellea tenu parole.J'ai agi comme un ado… comme quelqu'un qui se soigne mais du coup on se demande pourkoi… bref je n'arrive pas a arreter malgré mes efforts et le fait de savoir que c vraiment de la merde ce truc. Maintenant je suis seul et je reprend ma therapie demain a paris pour une n ième tentative, je vais meme demander une aide médicale qui parait indispensable vu mon état et malgré pas mal de sport.Mais voila j' ai encore très peur, elle me manque et je me sens seul.J'aurais tellement besoin de son amour et de ses encouragements qu' elle n' a plus eu le courage de me donner. Que faire, je l'aime, j'aimerais qu'elle revienne et qu'on finisse ce cauchemard qui pour moi dure depuis trop longtemps.Mais elle dit que tout est fini et qu elle n y croit plus, deja deux mois et elle ne veut pas me donner ma chance. Est ce désespéré, vos témoignages m'interessent surtout vous les femmes, j'attend vos avis et conseils.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


202581
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par éléa | le 11/05/11 à 16:10

quand on lit cela on se dit que les drogues douces (tabac, cannabis) sont vraiment un fléau qui gâchent la vie à plusieurs titres...

Par carolesoleil | le 12/05/11 à 22:01

Bonjour,
Ton histoire m'a beaucoup touchée, surtout celle de ta copine. J'aime moi-même un homme que je songe à quitter sans bien savoir si c'est à cause du canabis. En réalité, on passe des momments formidables et d'autres abominables. Coté cannabis, il fume beaucoup, il a arrêté de boire il y a un an mais je crosi qu'il est addict de ce produit qu'il apprécie particulièrement. Il cherche à arrêter sans succès et s'étonne de ne pas me voir percevoir ses progrès.
S'ils sont probablement réels, ce que je constate c'est que je ne sais jamais ce qui va m'arriver. Il alterne avec des phases de bien être et d'autres plus anxiogènes, parfois, il me culpabilise quand je me plains de son attitude. Les bons moments que nous passons ensemble ne suffisent plus à évacuer les mauvais et le manque de confiance que j'ai en l'avenir. Par ailleurs, ça fait des mois qu'il me parle de reconversion professionnelle sans que rien n'avance. Je n'en peux plus, je n'ai pas envie de le culpabiliser, je ne sais pas si c'est le produit qui le rend parfois parano mais je me sens parfois agressée et lui ne se rends pas compte, il pense que je dois simplement être un peu plus positive et patiente.
Alors, pour ta copine, ce que je te conseillerais, c'est de lui montrer un acte très concret qui lui montrerait que tu as vraiment décidé de changer et puis, lui demander juste de la voir de temps en temps en la laissant libre, sans pression ; pêut-être même une activité ami/ami. Elle reviendra si tu guerris; c'est à ce moment là que tu pourras la reconquerrir.
Et puis, pour se soigner, il y a des médecins spécialisés dans les addictions, des techniques pour limiter le stress autrement qu'avec les produits...
Ta copine, elle a besoin d'un homme qui se construit, pas qui se détruit.
Carole

Histoires vécues sur le même thème

C'est reparti!!....et toujours dans la bonne humeur! :-)

image

Les insultes tu te les gardes hein !! Mais comme je suis honnête, oui j'ai été idiote ça oui !! De penser une seule seconde tout ce qui pouvait venir de toi. Mais j'ai voulu juger par moi-même, c'est chose faîte et depuis un bout de temps...Lire la suite

Train de l'abstinence conducteur "garzo "+ mode d'emploi.

image

Bonsoir tlm. Vous me rassurez pour l'anesthésie, mais je dirai quand même au doc mes habitudes, même si ça fait un peu honte. J'ai pas peur de l'anesthésie, mais juste qu'elle fonctionne pas. Bon, il me tarde, j'en peux plus de ces maux. NV, je...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Témoignages de personnes malades à cause du tabac
Sur le même thème
Témoignage arrêt tabac JOUR 1
Témoignage arrêt du tabac jour 2 et 3
Voir tous les  autres témoignages