Histoire vécue Addictions - Dépendances > Tabac      (3488 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai envie de me suicider - depression, deprime, stress

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 23/01/13 | Mis en ligne le 30/05/14
Mail  
| 629 lectures | ratingStar_529478_1ratingStar_529478_2ratingStar_529478_3ratingStar_529478_4
Bonjours, J'ai actuellement 18 ans, je suis un garçon. Je suis devant mon pc, les larmes au yeux, démunis. La vie n'à plus aucune saveur, plus rien ne me donne envie de bouger. Je baigne dans mes ruminations incessantes, dans une noirceur que jamais je n'avais atteint auparavant. Mon père ma toujours dit que je n'étais qu'un bon à rien, une sous merde, que je n'arriverais à rien dans la vie, je n'ai jamais rien partagé avec lui, il traitait aussi et surtout ma mère comme de la merde. Si j'ai envie de me suicider, c'est pour mettre fin à la torture psychologique qui bouillone en moi, cette douleur qui revient de vague en vague, qui aujourd'hui est à marée haute. Jusqu'à mes 14 ans, j'avais la joie de vivre. Mais ma mère décidé de partir, rien que la douleur de la séparation était une chose, mais après être parti avec elle, qui n'avait d'yeux que pour son nouveau mec, je me suis senti abandonné comme jamais dans ma vie. Alors je suis retourné chez mon père, qui lui, en depréssion notable, rejettait toute ça frustration sur moi, moi qui me suis renfermé dans les jeux vidéo online. Je me suis coupé du monde pendant 2 ans, pris beaucoup de poids, pour atteindre 110 kg, je me suis mis à fumé du shit… Peu avant mes 17 ans, j'ai subitement décidé de reprendre ma vie en main. J'ai arrêter les jeux vidéo, fait un régime, j'ai perdu 25 kg pour arriver à 85 kg en 6 mois, je me suis remis à cotoyer les autres. La découverte du la guitare à surement été pour quelques chose, elle qui ma réconforter dans les moments les plus pénibles. Je suis passé d'un gros lard purulent, à un guitariste beau gosse, avec ma grande gueule, lover sur les bords. La vie me semblait à nouveau la peine d'être vécu, je réussissais mes projets un à un… quand soudain. Nous avons eu un accident de voiture, avec 3 potes, dont un était entre la vie et la mort, et moi je fut miraculé, on ne sait toujours pas comment j'ai pu ne rien avoir… et pourtant, malgré être passé dans les journeaux, malgré le bordel que ça a foutu. Le souvenir du bruit, la voiture retourné, les bout de vitre dans la bouche, les 6 camions de pompiers, tout l'atroupement, bref je me suis dis que la vie ne tient qu'à un file. Ma is mon esprit fut chamboulé, peut on perder la vie si rapidement ? A quoi ça sert de se cassez le cul si on peut perdre la vie d'une minute à l'autre. Alors on s'est tous soutenu on à traversé cette épreuve, la vie continuait. J'ai même rencontré une fille, très belle ouvert et tolérante, sensible comme moi, (on à tout les deux une grande gueule qui cache notre hypersensibilité) , mais mon père commençait réellement à être un problème, je commençais à reperdre confiance en moi, comme il y à quelques années. Et c'est chose faite, j'ai fais n'importe quoi avec, je me suis retrouvé tout seul, je me suis mis beaucoup de gens à dos, je me suis battu avec mon père, j'ai du aller habité chez un amis pour le fuire… Je ne me sentais pas digne d'être aimé, je ne comprends pas qu'on puisse s'attache à moi, ça me fait peur, ça ma fait peur. J'ai ensuite perdu mon boulot car je suis en apprentissage alternance, à 6 mois du bac, je me suis remis à fumé comme jamais j'ai fumé du shit, boire à en faire des coma itilique. J'ai commencé à avoir une boule au ventre, au début de temps en temps, puis maintenant tout le temps, j'ai peur de parlé au gens, j'ai envie de pleuré tout le temps, j'ai arrêter de fumer mais cela ne change rien, je suis parti vivre chez ma mère il y a 2 semaine mais je ne me sens toujours pas à ma place, ce que je joue sur ma guitare est devenu diabolique, plus rien ne m'intéresser, plus rien de me fait rire, je vis dans mes rêves déchu. A quoi sert-il de vivre si rien n'est acquis. A quoi cela sert de se casse le cul tous les jours si je peux perdre la vie d'un instant à l'autre. Je ne me sens plus capable d'aimer, plus capable d'avoir une conversation dans que cela tourne autours de moi et de mon ego, je ne m'aime pas, plus, je me trouve maintenant moche, inintéressant, dégoutant. Je suis prisonnié de moi même, je ne veux plus affronté le monde des humains qui est un foutu monde de merde, ou les coup de putes sont légions. J'ai quitté mon monde virtuel pour voir si la vrai vie était meilleur, et conclusion, je n'ai jamais trouvé ma place, je ne retournerais pas dans les jeux vidéo. Demain je passe mon permis, si je l'ai, je vais finir le travail, et me trouvé un bon endroit ou je peux me planter. Aurevoir.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


529478
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

C'est reparti!!....et toujours dans la bonne humeur! :-)

image

Les insultes tu te les gardes hein !! Mais comme je suis honnête, oui j'ai été idiote ça oui !! De penser une seule seconde tout ce qui pouvait venir de toi. Mais j'ai voulu juger par moi-même, c'est chose faîte et depuis un bout de temps...Lire la suite

Train de l'abstinence conducteur "garzo "+ mode d'emploi.

image

Bonsoir tlm. Vous me rassurez pour l'anesthésie, mais je dirai quand même au doc mes habitudes, même si ça fait un peu honte. J'ai pas peur de l'anesthésie, mais juste qu'elle fonctionne pas. Bon, il me tarde, j'en peux plus de ces maux. NV, je...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Témoignages de personnes malades à cause du tabac
Sur le même thème
Témoignage arrêt tabac JOUR 1
Témoignage arrêt du tabac jour 2 et 3