Histoire vécue Addictions - Dépendances > Tabac      (3488 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ne pas enfumer, c'est savoir-vivre

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1012 lectures | ratingStar_110609_1ratingStar_110609_2ratingStar_110609_3ratingStar_110609_4

… ne pas enfumer, c'est savoir-vivre.

Restreindre au maximum les lieux où il est autorisé de fumer est une bonne chose pour les fumeurs (ils fument moins) et les non-fumeurs (ils peuvent vivre).

Mais cela ne sert à rien si la loi n'est ni appliquée, ni respectée, comme c le cas aujourd'hui dans beaucoup de lieux de travail, dans les gares, les restos, les bars, etc. Il s'agit plutôt de faire évoluer les mentalités dans le sens du respect d'autrui.

De la même manière que les Français/es n'ont aucun respect pour autrui sur les routes, ils n'ont aucun respect des autres une clope à la bouche (bien sûr, il y a des fumeurs qui ne sont pas des enfumeurs).

L'individualisme et le politiquement incorrect sont érigés comme les garants de la liberté… Perso, je trouve cela complètement ridicule. Je me moque complètement que certain/es se droguent, mais malheureusement, dans le cas de la cigarette, cette dépendance ne peut pas se satifaire sans em. Les autres (à moins de porter un casque).

Fumer est peut-être un droit, mais enfumer devrait être considérer comme un délit, comme au moins aussi irrespectueux que de péter en public.

Dans le cas des lycées, si je m'en refaire à mon lointain passé lol, il n'a jamais été autorisé de fumer dans l'enceinte du lycée. Les fumeurs devaient sortir du lycée pour se droguer.

Pour l'augmentation du prix du tabac, je n'y vois que du bon, car même si certains auront recours au marché noir, dans la plupart des cas cela diminuera la conso.

Quant aux solutions pour limiter le tabac, je pense que cela passe par deux tendances :

Répression : respect total des non-fumeurs avec l'interdiction totale de fumer en dehors de chez soi ou de coffe-shop. Là, je pense aux travailleurs et travailleuses enfumé/es… On n'a pas le droit de faire travailler des gens dans ces conditions, je ne vois pas l'intérêt de désamianter d'un côté et d'enfumer de l'autre.

Éducation : je n'ai jamais fumé car depuis toute petite je savais ce qu'il y avait dans une cigarette et que "le meilleur moyen d'arrêter, c'est de ne jamais commencer". En outre, après avoir interrogé tous les fumeurs de mon entourage, je me suis rendue compte qu'aucun n'avait commencé par plaisir, mais pour faire comme les autres, se donner une image, faire parti du groupe, etc. Bref, comme symbole de la liberté, on repassera.

Il y a donc du travail…

Ps : pour la ptite histoire, je ne me lasse pas de le rappeler je suis devenue asthmatique et pleine d'allergies respiratoires après avoir exposée au tabagisme de mes collègues pendant plusieurs mois.

Le tabac tue et blesse tout le monde, la fumée ne se soucie pas de savoir de quelle côté de la clope vous vous trouvez.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


110609
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

C'est reparti!!....et toujours dans la bonne humeur! :-)

image

Les insultes tu te les gardes hein !! Mais comme je suis honnête, oui j'ai été idiote ça oui !! De penser une seule seconde tout ce qui pouvait venir de toi. Mais j'ai voulu juger par moi-même, c'est chose faîte et depuis un bout de temps...Lire la suite

Train de l'abstinence conducteur "garzo "+ mode d'emploi.

image

Bonsoir tlm. Vous me rassurez pour l'anesthésie, mais je dirai quand même au doc mes habitudes, même si ça fait un peu honte. J'ai pas peur de l'anesthésie, mais juste qu'elle fonctionne pas. Bon, il me tarde, j'en peux plus de ces maux. NV, je...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Témoignages de personnes malades à cause du tabac
Sur le même thème
Témoignage arrêt tabac JOUR 1
Témoignage arrêt du tabac jour 2 et 3
Voir tous les  autres témoignages