Histoire vécue Addictions - Dépendances > Tabac      (3488 témoignages)

Préc.

Suiv.

Tabac : dépendance de surface ou en profondeur...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 30/01/10 | Mis en ligne le 28/10/11
Mail  
| 304 lectures | ratingStar_223036_1ratingStar_223036_2ratingStar_223036_3ratingStar_223036_4

Vous me semblez, Antiphon, poser la réalité comme finalement étant la seule chose objective face au sujet, donc la seule référence valable ? Mais cette réalité n'est-elle toujours pas lue soit à travers la subjectivité du patient, ou celle du psy, ou celle de ceux qui sont dans cette "réalité" ?

Prenons un exemple : vous avez un patient qui fume deux paquets de cigarettes par jour, comment allez vous le poser face à la réalité des maladies du fumeur ? Si vous amenez un film, c'est vous qui' l'amenez, le film. Si vous lui proposez des statistiques, idem…

La réalité du fumeur c'est ces paquets sur les quels on lit "FUMER TUE", mais n'est ce pas aussi sa jouissance, son corps ?

Je vais prendre l'exemple d'une personne que je connais, puisqu'elle est ma directrice. Elle a été opérée et guérie d'un cancer mais elle continue à fumer. Donc la réalité ne l'amène pas à changer son comportement, lui faisant donc courir un risque assez important. La leçon du cancer n'a servi à rien. On peut s'interroger sur la force, la pulsion qui l'amène à fumer malgré tout. C'est pour des raisons comme celles là que je dis qu 'il y a les effets du contexte, que bien sûr je reconnais, mais qu'il y a aussi en nous des forces difficiles à réduire .

De même p ex, dans le milieu scolaire, quand un enfant a des difficultés relationnelles avec l'enseignant ou l'école, la décision ou la menace des parents est souvent de le changer d'école. Il arrive que ça soit efficace, mais il arrive que non, les choses se répètent quelques soit le contexte .

J'ai le souvenir il y a quelques années d'avoir acccueilli dans ma classe un élève qui avait été renvoyé d'une école de la banlieue d'Angers, une vraie "racaille" aux dire des ses anciens enseignants, et qui de s'être retrouvé dans un cadre beaucoup plus policé, ne s'était pas montré sous les "dehors" qu'on lui connaissait ailleurs. Ça pouvait du à ma personnalité ou au contexte, on ne le saura jamais. Mais cet exemple peut peut être questionner ce qui est "en surface" et ce qui est en profondeur dans une personnalité, ce qui peut évoluer et de ce qui parfois n'évolue pas. Bien à vous.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


223036
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

C'est reparti!!....et toujours dans la bonne humeur! :-)

image

Les insultes tu te les gardes hein !! Mais comme je suis honnête, oui j'ai été idiote ça oui !! De penser une seule seconde tout ce qui pouvait venir de toi. Mais j'ai voulu juger par moi-même, c'est chose faîte et depuis un bout de temps...Lire la suite

Train de l'abstinence conducteur "garzo "+ mode d'emploi.

image

Bonsoir tlm. Vous me rassurez pour l'anesthésie, mais je dirai quand même au doc mes habitudes, même si ça fait un peu honte. J'ai pas peur de l'anesthésie, mais juste qu'elle fonctionne pas. Bon, il me tarde, j'en peux plus de ces maux. NV, je...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Témoignages de personnes malades à cause du tabac
Sur le même thème
Témoignage arrêt tabac JOUR 1
Témoignage arrêt du tabac jour 2 et 3
Voir tous les  autres témoignages