Histoire vécue Addictions - Dépendances > Tabac      (3488 témoignages)

Préc.

Suiv.

tabagisme, produits de substitution et grossesse

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1684 lectures | ratingStar_5681_1ratingStar_5681_2ratingStar_5681_3ratingStar_5681_4

Voici des études fiables sur le sujet :

"TABAGISME ET PRODUITS DE SUBSTITUTION.

Le tabagisme.

Le tabagisme est la toxicomanie de loin la plus fréquente.

L'accoutumance au tabac est essentiellement due à la nicotine. Cette dernière, comme la.

Cocaïne ou l'héroïne, est un puissant psychotrope, induisant une très forte dépendance physique, psychologique et comportementale. De nombreuses femmes continuent à fumer pendant leur grossesse, en dépit des risques bien connus de cette pratique pour le foetus. En 1995, 25 à 35% des femmes enceintes fumaient (contre 17% en 1981, et 10% en 1972). Cette tendance à l'augmentation risque fort de se poursuivre, et les professionnels de santé doivent donc s'attendre à rencontrer ce problème de plus en plus souvent. La plupart de ces femmes continueront à fumer pendant l'allaitement, et.

Une partie de celles qui avaient arrêté de fumer pendant leur grossesse recommenceront après l'accouchement ; elles croient, à tort, qu'aussi longtemps qu'elles ne fument pas en présence de leur enfant et qu'elles réduisent leur consommation, tout est pour le mieux.

De nombreuses études ont démontré que les mères tabagiques allaitent moins souvent et moins longtemps que la moyenne. Il semble y avoir un effet dose-dépendant : cet effet est d'autant plus marqué que la consommation de tabac est importante. Si le passage dans le lait des très nombreux produits.

Toxiques contenus dans le tabac n'a pas été étudié, celui de la nicotine est bien connu. Elle est peu liée aux protéines plasmatiques (5 à 20%).

Elle passe rapidement dans le lait, où elle atteint un taux fonction de divers facteurs (nombre de cigarettes fumées, façon dont la fumée est inhalée, laps de temps entre 2 cigarettes, tabagisme passif…). Son taux lacté est 2 à 3 fois plus élevé que le taux sérique ; sa demi-vie est la même que dans le sérum (60 à 90 mn). La nicotine abaisse aussi la sécrétion de prolactine, ce qui induit une sécrétion lactée moins abondante, dont le taux de lipides est plus bas. Elle induit aussi des décharges d'adrénaline, qui peuvent.

Interférer avec le réflexe d'éjection.

L'impact sur l'enfant de l'exposition à la nicotine par le biais du.

Lait.

Maternel est très difficile à apprécier, dans la mesure où une partie.

Des.

Effets secondaires observés chez l'enfant est due au tabagisme.

Passif. La.

Nicotine peut induire chez l'enfant des troubles au niveau du système.

Nerveux central, du système cardio-vasculaire, du tractus digestif,

Des.

Glandes salivaires et bronchiques ; les symptômes en sont des nausées.

Et des.

Vomissements, des manifestations d'irritabilité, des anomalies de la.

Pression sanguine et du rythme cardiaque, des douleurs abdominales…

Pour apprécier le niveau d'exposition d'un enfant à la nicotine, il.

Faut.

Tenir compte de ce qu'il absorbe avec le lait maternel, mais aussi par.

Inhalation et par voie percutanée. La fumée de tabac qui n'a pas été.

Inhalée.

N'a pas été filtrée par les poumons de la mère, et contient.

Davantage de.

Nicotine, goudron et toxiques variés que celle qui a été inhalée par.

La.

Mère. Une étude a montré que le taux urinaire de nicotine chez.

L'enfant.

Était plus élevé après exposition au tabagisme passif qu'après.

Exposition.

Par le biais du lait maternel. Il est probable que les effets.

S'additionnent. Les bébés exposés au tabagisme passif souffrent plus.

Souvent.

De problèmes respiratoires et digestifs. Ils ont statistiquement.

Davantage.

De coliques et de vomissements, un risque plus élevé de mort subite.

(une.

Mère fumeuse ne doit pas faire dormir son enfant dans son lit) , sont.

Plus.

Agités, ont une moins bonne croissance. Le tabagisme déprime le.

Système.

Immunitaire de la mère et de l'enfant.

Le tabac contient un grand nombre de polluants (nitrates, nitrites,

Pesticides.) qui passeront dans le lait maternel ; le lait des mères.

Fumeuses contient aussi davantage de dioxines, de cadmium et de.

Plomb. Le.

Tabac induit aussi des carences en certaines vitamines qui sont.

Utilisées.

Pour éliminer divers toxiques présents dans le tabac (B12 par exemple,

Consommée pour éliminer le cyanure présent dans le tabac, vitamine.

C.). La.

Salive, le sérum et l'urine des enfants exposés à la nicotine.

Contiennent de.

Petites quantités de nicotine et de cotinine (le métabolite inactif.

De la.

Nicotine, qui est un bon indicateur du niveau d'intoxication.

Chronique par.

Le tabac).

La nicotine coupe l'appétit et donne un goût prononcé au lait. Le bébé.

Pourra ne pas aimer ce goût, surtout si la mère n'a pas fumé pendant.

La.

Grossesse. Par ailleurs, si la mère fume plus de 15 à 20 cigarettes.

Par.

Jour, le bébé pourra présenter des signes d'intoxication nicotinique.

(vomissements, teint gris, diarrhée, augmentation de la fréquence.

Cardiaque.). Il faut cependant se rappeler que toutes les études.

Faites sur.

Le sujet ont montré que, en cas de tabagisme maternel, il est encore.

Plus.

Important pour l'enfant d'être allaité, la morbidité étant nettement.

Plus.

Élevée chez les enfants exposés au tabagisme et nourris au lait.

Industriel.

Que chez les enfants exposés au tabagisme et allaités.

La mère peut être anxieuse et se sentir coupable, car elle sait que.

Son.

Tabagisme peut induire des problèmes chez son enfant. Cette anxiété.

Peut.

Favoriser le tabagisme. Lorsqu'une mère fume pendant l'allaitement,

Les.

Suggestions suivantes l'aideront à minimiser l'exposition de son.

Enfant : ?

Ne jamais fumer en présence de l'enfant ; fumer hors de la maison ;

Ne pas.

Exposer l'enfant à une atmosphère tabagique ? Fumer juste après la.

Tétée,

Jamais avant ou pendant ; si possible, attendre 2 heures après avoir.

Fumé.

Pour mettre l'enfant au sein ? S'efforcer de réduire le nombre.

Quotidien de.

Cigarettes ? Éviter les légumes contenant de la nicotine : aubergines,

Tomates vertes, chou-fleur ? Allaiter exclusivement pendant les 6.

Premiers.

Mois, puis continuer l'allaitement partiel aussi longtemps que.

Possible,

Afin de faire bénéficier l'enfant au maximum des bénéfices.

Immunitaires du.

Lait maternel.

Les produits de substitution.

Les produits de substitution de la nicotine sont souvent utilisés.

Lorsqu'une.

Personne souhaite cesser de fumer. L'impact de ces produits sur.

L'enfant.

Allaité peut soulever des questions.

Les gommes, patchs et pastilles à la nicotine sont des produits.

Fréquemment.

Utilisés (une forme de type inhalateur sera disponible.

Prochainement). Ces.

Produits ont une certaine efficacité, mais ils sont coûteux, leur.

Utilisation est loin d'être toujours correcte, et ils n'empêchent pas.

De.

Fréquentes rechutes. Leur but est de réduire les symptômes.

Désagréables liés.

Au sevrage. Normalement, la personne doit cesser immédiatement et.

Complètement de fumer, et prendre ces produits pendant plusieurs.

Mois, en.

Diminuant progressivement les doses. Depuis 1997, ils sont considérés.

Comme.

Utilisables chez la femme enceinte. Il sont disponibles sans.

Prescription.

Depuis le début 2000. Il sera donc tentant de les utiliser sans suivi.

Médical, ce qui peut poser des problèmes.

Fumer une cigarette fait généralement absorber 1 à 3 mg de nicotine.

30 à.

50% de la nicotine présente dans les gommes à mâcher (2 ou 4 mg) ou.

Les.

Pastilles (2 mg) sont absorbés par voie perlinguale. Un patch à la.

Nicotine.

Délivre de 5 à 21 mg/jour de nicotine suivant la marque et le dosage.

Utilisé. Les gommes induisent d'importantes variations du taux.

Sérique de.

Nicotine, bien que moins importantes que celles observées avec la.

Cigarette.

Elles permettent de réguler plus précisément les prises de nicotine,

Et de.

Mieux contrôler l'envie de fumer. Un patch induit un taux constant de.

Nicotine. Cela peut avoir un impact sur l'enfant, dans la mesure où,

Pour.

L'absorption d'une même quantité de nicotine, le risque est moindre.

Avec une.

Absorption rapide qu'avec une absorption lente. Les produits dosés à.

2 mg.

Concernent les fumeurs peu dépendants, le timbre est recommandé aux.

Personnes moyennement dépendantes, les gommes à 4 mg étant pour les.

Fumeurs.

Fortement dépendant. Dans l'ensemble, la quantité de nicotine.

Absorbée par.

Le biais de ces produits est à peu près équivalente à celle apportée.

Par la.

Moitié d'un paquet de cigarette ; le taux lacté de nicotine qu'ils.

Induiront.

Sera donc inférieur au taux lié à l'intoxication tabagique chez les.

Mères.

Grosses fumeuses.

Lorsqu'une mère utilise une gomme à la nicotine, ce qui représente une.

Option nettement préférable, il est préférable de le faire juste.

Après une.

Tétée. Si un patch est utilisé, en choisir un qui ne reste pas posé.

Pendant.

24 heures, afin d'avoir une plage sans intoxication nicotinique.

(la nuit.

Par exemple).

En conclusion.

Les produits de substitution de la nicotine n'ont guère été étudiés.

Chez la.

Femme allaitante. En principe, s'ils sont utilisés correctement, ils.

Induisent une absorption maternelle de nicotine nettement inférieure.

À celle.

Correspondant à 1 paquet de cigarette, et peuvent donc être.

Particulièrement.

Intéressants chez les mères grosses fumeuses. Ils évitent.

L'exposition de.

L'enfant aux nombreux autres toxiques contenus dans la fumée de.

Cigarette.

(notamment le monoxyde de carbone) , et on peut, de ce point de vue,

Considérer leur consommation comme moins nocive que le fait de fumer.

Cependant, on manque encore de données et de recul sur leur.

Utilisation ; il.

Sera nécessaire de recommander à la mère de respecteur leur mode.

D'utilisation, et d'assurer un suivi régulier de l'enfant allaité ;

Lorsque.

C'est possible, cesser de fumer reste la meilleure option.

Bibliographie.

? Nicotine replacement products : implications for the breastfeeding.

Mother.

BS Schatz. JHL 1998 ; 14 (2) : 161-63.

? Breastfeeding and the use of recreational drugs - alcohol, caffeine,

Nicotine and marijuana. J Liston. B Rev 1998 ; 6 (2) : 27-30.

? Medications and mothers' milk. T Hale, Ed Pharmasoft Medical.

Publishing,

1999.

? Médicaments et allaitement. B de Schuiteneer, B de Coninck. Centre.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


5681
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

C'est reparti!!....et toujours dans la bonne humeur! :-)

image

Les insultes tu te les gardes hein !! Mais comme je suis honnête, oui j'ai été idiote ça oui !! De penser une seule seconde tout ce qui pouvait venir de toi. Mais j'ai voulu juger par moi-même, c'est chose faîte et depuis un bout de temps...Lire la suite

Train de l'abstinence conducteur "garzo "+ mode d'emploi.

image

Bonsoir tlm. Vous me rassurez pour l'anesthésie, mais je dirai quand même au doc mes habitudes, même si ça fait un peu honte. J'ai pas peur de l'anesthésie, mais juste qu'elle fonctionne pas. Bon, il me tarde, j'en peux plus de ces maux. NV, je...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Témoignages de personnes malades à cause du tabac
Sur le même thème
Témoignage arrêt tabac JOUR 1
Témoignage arrêt du tabac jour 2 et 3
Voir tous les  autres témoignages