Histoire vécue Amour - Couple > Amitié homme - femme      (6280 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ils étaient jaloux de notre bonheur

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 255 lectures | ratingStar_202403_1ratingStar_202403_2ratingStar_202403_3ratingStar_202403_4

Nous nous sommes rencontrés il y a bientôt 3 ans, un hasard qui nous a permis de nous aimer avec une profondeur que je n'avais jamais connu jusqu'à présent. Nous nous étions trouvés… enfin c'est ce que je croyais avec quasi certitude jusqu'à ce que les orages arrivent, je m'explique : Nous nous entendions vraiment bien, de longues discussions, de l'amour partout, une relation très harmonieuse, N.

Os amis nous voyaient heureux (parfois même des inconnus nous interpelaient dans la rue pour nous signifier que nous transpirions l'amour). Pour précision, je suis un homme plutôt romantique et fleur bleu, avec ce qu'il y a de bons et de mauvais car de ce fait je suis très sensible, surtout lorsque j'aime. Après y avoir bien réfléchi, les ennuis ou disputes ont commencé quelques temps après que j'ai présenté certains de ce que je croyais être mes amis à ma puce. Au départ, ils paraissaient tout content pour moi, pour nous, il la trouvait charmante. J'ai commis une erreur : j'ai encouragé à ce que mes amis soient aussi les siens, concept quelque peu idéaliste lorsque je réalise… et là les discordes ont commencé. D'un côté, 2 de ces "amis" me disaient noirs et de l'autre ils disaient blanc à mon amie. Je ne m'en suis rendu compte que trop tard (au bout d'un an) et j'ai décidé de couper les ponts avec ces individus jaloux de notre bonheur. Mais les dégâts étaient là, perte de confiance, suspission, disputes fréquentes pour un rien, nous avons commencé la descente aux enfers…

Nous avons eu des hauts et des bas (beaucoup de bas par fierté mal placée la plupart du temps) , et oui nous sommes tous les deux des coeurs sensibles et je crois que chaque blessure est encore plus dure à cicatriser… J'ai décidé de voir un psy (ma chérie m'y encourageait aussi) , d'une part pour faire le deuil du décès de ma mère survenu pendant la relation (je ne l'avais pas fait, je voulais trop paraitre plus fort que je ne l'étais) et d'autres part pour essayer de me remettre en question car je pensais que tout venait de moi.

En effet, le clan des amis s'est coupé en deux, ceux m'accablant et ceux "nous" soutenant, de ce fait j'ai cherché à savoir si je n'avais pas parfois des comportements qui auraient pu susciter cet état de crise. Par exemple, je suis parfois inconstant mais cela ne dure pas en général, je suis hésitant par manque de confiance en moi, tout cela cumulé à la peur de la perdre je décidais de voir ce psy. Au départ, nous l'avons consulté ensemble pendant 2 scéances car mon amie souhaitait aussi que cela s'arrange, nous ne comprenions pas, nous nous aimons très fort et tout part en vrille… Finalement, au bout de 2 scéances elle décida de ne plus y aller, elle pensait qu'une thérapie individuelle serait plus propice. Pour ma part j'ai continué de consulter pendant 6 mois (elle n'y est jamais retournée) jusqu'à ce que le psy me dise : Monsieur, vous n'êtes pas parfait bien évidemment, mais vous allez bien, croyez en vous même c'est l'essentiel. Revenez me voir si vous en ressentez vraiment le besoin mais à ce jour vous avez fait votre deuil. J'ai donc stop car je n'en ressentais plus le besoin, je me sentais bien avec moi même. Je vous épargne les détails "sordides" des disputes car je ne suis pas là pour savoir qui a raison ou qui a tord… peu m'importe. Nous nous disputions toujours mais la différence était que je sentais que nous avancions, certains "problèmes" avaient été résolu, pour ma part je réussissais davantage à moins m'emporter (par exemple, elle ne supportait pas que je claque la porte lors d'une dispute alors je réussissais à ne plus le faire ou de moins en moins). Un de mes amis a été quitté par sa copine, il n'allait vraiment pas bien, alors je décidais de le soutenir de mon mieux. Je lui ai même donné le conseil de parler avec ma chérie car comme je le pense : je n'ai jamais connu de femme si sincère sur la nature féminine, je pensais donc qu'elle pourrait le conseiller à juste valeur et ainsi l'aider à remonter la pente.Mais… à peine 4 mois après cela, cet "ami" en question s'est tout à coup retourné contre moi et m'a écrit un email me fustigeant de toute part de choses ignobles que je n'aurai jamais imaginé dans ses mots. Il me traita de manipulateur pervers et j'en passe… Je ne vous cache pas que cela mis à part me blesser profondément, sema la zizanie dans mon couple en reconstruction. Je décidais encore une fois de me séparer de ce parasite à ma relation et peu après ma chérie m'avoua qu'il avait dit des horreurs sur moi, et même qu'il avait essayé de la draguer.Tout était clair, il avait été jaloux de notre relation et il avait tenté de la détruire. Jusqu'à aujourdhui, je croyais que nous avions surmonté cette épreuve… Mais récemment, mon amie avait des comportements très "instables" (je n'aime pas ce mot). Depuis cette histoire, elle me quitta une dizaine de fois pour des motifs que je ne trouvais pas justifiés à une rupture ou alors en invoquant le passé à longueur de temps.Je devais faire mon maximum à chaque fois que nous voyions pour que cela se passe bien, sinon c'était le débordement à la dispute sans fin. Je suis revenu une dizaine de fois vers elle, pardonnant, sans rancoeurs avec l'espoir que nous pouvions recommencé puisque nous nous aimions. J'avais bien conscience de ne pas être parfait, que l'amour parfait n'existe pas, mais je souhaitais faire de mon mieux et je pensais qu'avec le temps tout peut s'arranger. Certains de mes amis (et le psy) m'avaient dit que mon amie était en dépression et qu'elle projetait sur moi. Ma 1ère réaction était de ne pas y croire, comment la femme que j'aime peut elle tout rejeter sur moi ? Elle est intelligente, sensible, ce n'est pas possible ! Mais lorsqu'il y a un mois, je décidais pour la 1ere fois de ne pas "revenir" ou courir la reconquérir après qu'elle m'ait dit une fois de plus Adieu (par texto…). J'ai attendu 5 jours sans nouvelles, je souffrais mais je me refusais à me rabaisser encore une fois… Finalement, elle revint et me dit pour la 1ère fois aussi qu'elle "avait complètement merdé", je lui ai pardonné de suite et j'étais heureux ! Enfin, je n'étais plus le seul à avoir ce poids des disputes sur le dos, enfin nous agissions en adulte admettant les erreurs réciproques que tout humain peut commettre même si l'amour est là. Puis, son inconstance n'avait finalement pas disparu, une autre dispute meme pas 1 semaine après encore un Adieu… elle revient encore une fois, j'y crois encore aussi. Et puis, il y a 15 jours, une grosse dispute au téléphone pour des motifs que je trouve vraiment futiles, mais elle s'emballe et repart dans des vieux dossiers, cette fois je ne réussis pas à rester calme, je m'ennerve aussi, et je raccroche ne souhaitant pas aller trop loin dans les mots. Elle me laisse 3 messages "haineux", je me dis que je vais la rappeler demain en espérant qu'elle sera calmée. Mais 4 jours passent, elle ne répond à aucun de mes appels, aucun de mes textos, pourtant assez affectueux, où je lui dis qu'elle me manque, que notre dispute est ridicule, que nous devons dialoguer. Au bout de 4 jours, je m'effondre, je n'en peux plus de cette ignorance, alors un ami m'invite en vacances chez lui, je réfléchis… Je lui laisse le message lui indiquant que j'ai besoin de me ressourcer, de regagner de l'énergie pour mieux nous retrouver et que je pars 1 semaine loin d'ici… Evidemment je n'attendais qu'un mot de sa part pour qu'elle vienne avec moi.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


202403
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

"une amitie banale, en apparence..." premier recit gay termine

image

Bonsoir à vous tous, j'espère que vous avez passé un bon week-end ! Moi oui ça va. Demain dernière semaine et vacances, et qui dit vacances dit anniversaire de Léo, et qui dit anniversaire de Léo eh bah dit moi qui passe à l'action ! Je vous...Lire la suite

3 ans, envie de changement - relations amoureuses

image

Bonjour à tous, Cela fait trois ans que je suis en couple avec copain, j'ai 19 ans donc je l'ai rencontrée lorsque j'avais 16 ans. Je suis sa premiere copine, et moi il est mon premier copain "sérieux". Je l'aime énormément, il me donne vraiment...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
L'amitié d'une autre façon
Sur le même thème
Amitié entre gars et fille ? IMPOSSIBLE !
Notre amitié homme-femme
Voir tous les  autres témoignages