Histoire vécue Amour - Couple > Amitié homme - femme      (6280 témoignages)

Préc.

Suiv.

La vie des winx avec des ados - winx club

Témoignage d'internaute trouvé sur france3 - 29/05/11 | Mis en ligne le 15/05/12
Mail  
| 231 lectures | ratingStar_255429_1ratingStar_255429_2ratingStar_255429_3ratingStar_255429_4
Coleen, si tu veux savoir, envoie moi un M. P. Ayant réflé**** longuement depuis jeudi et avec vos encouragements et les excuses de la fille. Je me suis "nan, je peux pas l'arrêter, je veux pas" alors je vais la continuer pour vous, pour moi mais surtout c'est ma passion et c'est pas à une gamine de dictée ce que je veux faire de mes écris ! Alors déjà merci pour toutes pour vos commentaires qui m'ont aider à ouvrir les yeux. Merci mille fois les amies ! Voici un épisode remplis de joie, de vérité, de détresse, d'amour… Samedi arriva très vite pour tout le monde. Les parents avaient accepté que les jumelles, Jade et Agathe aillent chez William pour passer la nuit la bas ainsi qu'aller à la soirée. Mathéo était allé à l'hôtel avec une femme. Molly et Ewen avaient invité les autres à domino. Jason s'était excusé au près de sa fille sans pour autant avoir accepter son acte. Il avait décidé de la punir, en la privant de télévision le soir et le week-end pendant deux semaine. Pour ne pas la laisser seule à la maison, il avait accepté de l'emmener chez Gwen. À la soirée des ados. Nora et Mathéo étant absent, William avait décidé d'organisé une petite soirée à l'insu de sa mère et surtout de son père. Le jeune ado avait invité Maxime, son meilleur ami, Jade, Jessy, Donia, Agathe ainsi que d'autres amis du lycée. Ashley et Gwen avaient été enfermés par les grands dans la chambre de ce dernier pour qu'ils puissent faire la fête tranquille. Pendant que la fête battait son fouet, Jessy parlait avec des amis de son amour pour Will‘, Jade et Maxime faisaient plus ample connaissance tout en flirtant et rigolant, Donia et William montèrent dans l'une des chambres. Ils étaient un peu saoulent mais conscient de leurs actes. William la regardait dans le plus profond de ses yeux. Donia rougit légèrement devant cette attention assez particulière. - William (sur de lui) : Donia, je voulais te dire sa depuis longtemps mais je n'étais pas sur que tu ressentes la même chose que moi. On a été élevé ensemble et je t'ai toujours pris comme une amie puis le jour où j'ai appris le sens du mot "aimer" , mon coeur s'est mit à battre pour toi. Je ne peux me passer de te toi. Je t'aime ! - Donia : Je t'aime aussi et ceux depuis longtemps mais pense à Jessy qui t'aime de toute son âme. Tu lui ferais de la peine et je ne peux pas la trahir même si elle m'a fait mal en sortant avec toi car elle s'avait mes sentiments pour toi. Je t'aime et je t'ai toujours aimé… - William : Je n'ai jamais ressenti de l'amour pour elle, simplement une grande amitié, c‘est comme pour Jadou, c‘est une soeur. Je suis sorti avec elle pour voir tes sentiments à toi ! Voir si tu m'aimais. Je te demande qu'un ******. Elle ne le sera pas et je compte la largué parce que je joue avec elle et s'est pas trop mon trip ça. Ils étaient l'un en face de l'autre, leurs corps à quelques centimètres, leurs visages se comptaient en millimètre. Leurs lèvres se décidèrent pourtant à se rencontrer pour un ****** fougueux mais aussi langoureux. Leurs langues se rencontrèrent et se touchèrent. Pendant ce moment sensuel, la porte s'ouvrit laissant paraitre une adolescente profondément blessé et trahit. Sa tristesse était grande et se montrait en larmes qui coulaient en abondance sur son visage surprit par cette scène. Jessy venait de voir sa soeur et son mec s'embrasser. Elle partit en courant ne manquant pas de claqué la porte en sortant. Donia se détacha des bras du garçon aimé, elle sentit la culpabilité monter en elle. Elle venait de trahir sa soeur jumelle. Elle regarda son ami, il lui prit les hanches et lui murmura des mots doux et rassurant. Jessy pleurait à ne plus s'arrêter, elle était dans la salle de bain. Son regard remplit de larmes, elle se voyait dans le miroir. Elle se saisit de la lame de rasoir qui se trouvait sur le lavabo et dans un moment de détresse se mutila les poignets voulant effacer sa souffrance qu‘elle ressentait au plus profond de son coeur. Le sang s'évacuait de ses plaies ouvertes, le lavabo et le sol étaient inaculés de ce liquide rougeâtre. Elle se laissa glisser le long du mur toujours en sanglot remarquant que malgré la souffrance de ses poignet, son coeur brisé saignait toujours autant… Ashley était assise sur la moquette de la chambre, elle avait le regard triste. Son sourire avait disparu laissant un visage peiné. Gwen était sur sa chaise de bureau, il regardait la petite blonde dans ses pensées. Il décida de se lever et d'aller voir son amie. Il s'asseya à ses cotés. Il retira les mèches de cheveux devant le visage de la fillette, il lui sourit tendrement, chose qu'elle lui rendit plus timidement. - Gwen : Sa va allé miss ? - Ashley (hochant les épaules) : J'ai énormément déçut mon père, je ne sais pas comment faire… - Gwen : Ton père t'aime, il te pardonnera et moi je voulais te dire merci, merci de ton courage et de m'avoir aider. - Ashley (souriant) : Je n'ai rien fait de spécial à part me prendre 4 heures de colle dans le nez à cause de la pâté que j'ai mis à un crétin ! - Gwen (rigolant) : Tu es super comme miss ! Ashley sentit ses joues rosir légèrement, elle lui sourit chaleureusement. Gwen voyait les yeux de son amie pétiller de bonheur, cela lui redonna un petit sourire. Ashley fit une petite bise sur la joue de Gwen, ce dernier rougit très peu. Gwen lui rendit son ****** mais il effleura les lèvre de la collégienne pour les posé délicatement, lui laissant un tendre petit ******. Au château de Domino. Flora avait préféré laisser sa fille en compagnie de ses amies. Elle avait trouvé réconfort chez sa soeur, Mièle. Léya planait totalement, sa tête était posé sur l'épaule de son mari. Elle souriait. - Molly : Lélé, tu aurais pas un truc à nous dire ? - Léya : Euh… Si, je vais vous annoncez la nouvelle du siècle ! Je vais remarcher !! Les médecins ont trouvé un moyen de me rendre l'usage de mes jambes ! - Molly/Nora/Emma : Félicitation ! - Léya : Merci ! - Alex : Nous aussi, on a une Bonne nouvelle ! - Nora : Vous divorcez ?! - Samantha : Tu trouves que c'est une bonne nouvelle ? - Nora (rigolant) : Non ! Nora avait retrouvé le sourire en compagnie de ses amis, eux seul pouvaient la faire rire et sourire. - Samantha : Je suis enceinte, nous allons avoir un bébé ! - Tous : Bravo ! - Alex/Sam : Merci ! - Jason : Sachez que Emma aussi est enceinte ! - Molly : Oh ! Un deuxième bébé ! Félicitation ! - Jason : Merci Molly ! Emma cachait sa tristesse derrière un sourire forcé que seul Jason connaissait. Il ne voulait pourtant rien dire pour le moment. Nova laissa échapper ses larmes, elle voyait le bonheur de tous. Mathéo lui manquait terriblement, elle voulait le serrer dans ses bras et entendre des mots doux sortir de sa bouche. Elle aimerait entendre des "je t'aime" sincère. Elle souhaitait retrouver son amour perdu. Ewen prit la main de sa meilleur amie, Samantha la prit dans ses bras même si elle ignorait la cause de ses pleures. - Nathan : Nora ? C'est Math' ? Où est il ? - Nora (séchant ses larmes) : C'est très compliqué mais sa le concerne… - Léya : Explique ! - Nora : il y a deux ans, Math' s'est rendu je ne sais plus trop où mais quand il est revenu, il avait changé, son caractère n'était plus le même. Il a commencé à mal me parler, m'insulter, me trompé puis à me menacer. Depuis peu, environ 6 mois, il me bat et pour combler son manque, il me v***… J'ai peur de lui, peur qu'il me tue… Peur qu'il s'en prenne à mes garçons… - Léya (choquée) : Mon frère te fait ça ?! - Nora (pleurant) : Pas exactement, ma mère est apparue, sous forme d'esprit, elle m'a dit que Math' était séquestré quelques part… Et… Et je suis sur qu'il va mal, très mal… - Emma : Sa change tout… Un silence s'installa, personne n'osa prendre la parole, ils ne savaient plus quoi dire, ni quoi faire. Ils réfléchissaient simplement. Comment sauver Mathéo ? Où était il ? À Lymphéa. Flora et Mièle avaient été heureuse de se revoir depuis toutes ses années. Mièle était âgée d'une quarantaine, elle ressemblait énormément à son ainée. Elle était veuve depuis 5 ans, son mari étant mort dans un accident de la route et elle était sans enfants. Elle possédait une grande fortune grâce à son mari et une grande demeure. La maison était toute blanche, elle était entourée d'un immense jardin remplis de verdure et de fleurs. Une fontaine était installée à l'intérieur, bien centrée. Les deux soeurs étaient posée confortablement sur la terrasse du jardin. Le soleil était présent, ajoutant un brin de chaleur. Elles savouraient toutes deux un bon thé glacé pour se rafraichir. Flora se sentait quand même mal alaise devant sa cadette et cet environnement de princesse. À Andros, au château. Nabu avait demandé au médecin de sa femme de venir l'examiner car son état devenait grave et très inquiétant. Le roi devait patienter dans le couloir. Il faisait les cent pas étant très impatient et inquiet. Layla était dans un état second, elle convulsait, transpirait et gémissait. Le médecin lui administra un calmant avant de sortir voir Nabu. - Médecin : Votre femme n'est pas atteinte d'une maladie ? - Nabu : Elle a quoi ? - Médecin : Avez-vous des enfants ? - Nabu : Oui, deux. Mais quel rapport ? - Médecin : Elle ressens la souffrance de l'un d'entre eux. Elle devrait aller mieux si l'état de votre enfant s'améliore ou alors si il meurt, elle succombera elle aussi, majesté. Nabu ne sut quoi répondre, il se contenta de baisser la tête. Le médecin repartit alors laissant le roi perdu dans la vérité et ses pensées. À Solaria, au château. Nova était retournée chez elle pour déménager. Elle allait s'installé avec le roi au palais à leur grand plaisir. Brandon l'attendait avec impatience. Il ferma les yeux, il fut submerger par le néant, appelé "le sommeil" , il rêvait. Il se trouvait sur le sable fin d'une plage, par une journée ensoleillée, il n'était pourtant pas seul. Une femme aux cheveux couleur or était à ses cotés, elle lui sourit tendrement, ses yeux noisettes pétillaient. Elle portait une robe rose pâle assez courte, ses cheveux étaient relâché et virevoltaient dans le vent frais. - La femme : Je suis heureuse de te revoir, mon amour. - Brandon : Ste… Stella ! - Stella : Oui, je te souhaite de vivre heureux avec Nova, tu le mérite… Protège notre fille du faux Mathéo, il veut la tuer pour la fortune de Solaria… - Brandon : Je te le promet mon rayon de soleil, tu me manque tellement mon coeur ! - Stella : Toi aussi, sache que je serais toujours près de toi, dans ton coeur, je t'attend la haut, je te quitterais jamais… - Brandon : Tu es partit trop vite, je n'ai pas pu te dire à quel point je t'aimais et que tu compte énormément pour moi… Je t'aime Stella, tu étais la femme de ma vie et pour l'éternité mais tu m'as quitté trop tôt… - Stella : Je le savais déjà tout ça, je t'aime plus que tout mon amour. Brandon se réveille, ses yeux se remplirent de larmes, il pleurait la perte de Stella. Un sourire erra pourtant sur ses lèvres. Il aimait Nova mais si Stella serait vivante, il ne l'aurait pas quitté. Elle aurait été à ses cotés pour toujours… Sur Magix, à l'hôpital. Musa était dans la salle d'attente, elle pleurait, elle avait peur de le perdre, elle tremblait. Une infirmière lui fit signe d'entré, elle alla près de son mari qui dormait paisiblement dans des draps blanc. Sa respiration avait reprit un rythme régulier et normal. La fée des sons prit la main froide de son époux, elle s'asseya sur le bord du lit. Riven sentit la douce main de sa dulcinée sur la sienne, il ouvrit légèrement ses paupières, il voyait flou mais il sentait la présence de son amour. Il fit clignoter ses yeux de façon à voir correctement. Musa laissa apparaître un sourire. Il se redressa délicatement et difficilement pour regarder autour de lui, il voyait les murs, les draps, les meubles… Blanc ! - Riven : Je suis où ? À la morgue ? - Musa (souriant) : Mais non béta ! Tu es à l'hôpital, tu t'es fait tirer dessus en voulant me protéger ! - Riven : Tu vas bien ? - Musa : Oui mais tu m'as fait peur ! - Riven : Moi aussi, je vais bien, merci de t'inquiéter ^^ Musa se contenta de sourire, elle déposa un tendre ****** sur les lèvres du patient. Il le lui rendu en un plus fougueux. Musa se mit à cheval sur lit. - Riven : Je suis désolé ma puce, désolé d'avoir fait passer les problèmes de Flora avant toi. - Musa (l'embrassant dans le cou) : C'est pas grave, fait moi plaisir chéri… - Riven (sourire coquin) : Tes désirs sont des ordres ! Il lui attrapa le visage et l'embrassa langoureusement. Ils se dévêtirent l'un et l'autre avant que leur corps et leurs âmes ne fusionnent ensemble. La chaleur du corps de Musa donnait quelques frissons à l'homme qui vibrait d'amour pour elle. Leurs désirs étaient éternel et indélébile comme leurs sentiments. Leurs souffles saccadés, leurs coeurs s'accélérant et leur corps collé ne laissaient que désirant dans leur activité torride… Dans les ténèbres, dans un endroit sombre. L'homme s'affaiblissait encore plus de jours en jours, il sentait qu'il allait mourir. Il entendit des pas venir vers lui avant qu'une porte ne s'ouvre. L'homme pouvait voir la petite taille de l'inconnu, il se doutait bien que se n'était qu'un enfant, une petite fille. Elle s'approcha de lui en faisant très attention de ne pas faire de bêtises ou alors par peur de cet homme qu'elle ne connaissait pas. Elle se mit à genoux vers l'homme, elle possédait de la magie noir. Elle fit une boule d'énergie pour éclairer la pièce et pour voir le visage de cet être affaiblie qui lui avait fait d'une grande curiosité malgré l'interdiction que lui avait fait son père quelques années avant. - La fillette : Tu es malade ? - L'Homme (souffrant, faiblement) : Ai… Aide… m… - La fillette : Comment tu t'appel ? Moi, c'est Démonia. - L'homme : Math… Mathéo. - Démonia : Bonjour, tu as besoin d'aide mais mon papa m'a dit de pas t'approcher car tu étais méchant et que tu allais me faire du mal. Pourtant, je vois que tu es pas bien, tu as besoin de sortir et de retourner dans ta maison. Je vais chercher ma soeur pour qu'elle t'aide, elle est muette car papa lui a coupé la langue parce qu'elle a fait une bêtise. La petite partit alors en courant vers la porte. Elle revint quelques seconde plus tard avec une jeune femme brune avec le teint pâle. Les deux filles étaient d'une maigreur incroyable et elles semblaient tout aussi blanche que du coton. La plus grande âgée sans doute de 17-18 ans avait de beau yeux gris pâle, elle semblait presque aveugle. La plus petite qui ne devait pas avoir plus de 7 ans avait les yeux violet foncé. Elles étaient toutes les deux brunes aux cheveux long et lisse. Démonia semblait la plus souriante mais malheureuse à la fois, sa soeur, n'avait pas de sourire, elle était anéantit par un traumatisme inconnu. - Démonia : Voici ma soeur Maeva. Mathéo jeta un petit coup d'oeil à l'inconnu mourant et se contenta de lui faire un signe de la tête. Maeva aida Mathéo à se relever pour l'emmener hors de la pièce sombre… Voilà. J'espère que vous avez aimé. Bisou. Je vous adore.
  Lire la suite de la discussion sur france3.fr


255429
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

"une amitie banale, en apparence..." premier recit gay termine

image

Bonsoir à vous tous, j'espère que vous avez passé un bon week-end ! Moi oui ça va. Demain dernière semaine et vacances, et qui dit vacances dit anniversaire de Léo, et qui dit anniversaire de Léo eh bah dit moi qui passe à l'action ! Je vous...Lire la suite

3 ans, envie de changement - relations amoureuses

image

Bonjour à tous, Cela fait trois ans que je suis en couple avec copain, j'ai 19 ans donc je l'ai rencontrée lorsque j'avais 16 ans. Je suis sa premiere copine, et moi il est mon premier copain "sérieux". Je l'aime énormément, il me donne vraiment...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
L'amitié d'une autre façon
Sur le même thème
Amitié entre gars et fille ? IMPOSSIBLE !
Notre amitié homme-femme
Voir tous les  autres témoignages