Histoire vécue Amour - Couple > Amitié homme - femme      (6280 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma personnalité complexe ne m'aide pas à me faire des amis

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 216 lectures | ratingStar_223730_1ratingStar_223730_2ratingStar_223730_3ratingStar_223730_4

Bonjour, je sais qu'il y a déjà beaucoup de sujets de ce genre mais j'ai l'impression que mon cas est tellement complexe que je ne peux m'identifier à personne sur ce site. Alors voila, je suis une étudiante de 20 ans timide et associable à la fois. En tout cas, pour résumer en 2 mots… Depuis que je suis petite, j'ai généralement du mal à me faire des amis, ou quand j'en avais ça finissait rapidement mal et les gens ne pouvaient plus me supporter. Toute petite, j'étais assez extravertie, puis en changeant d'école en primaire j'ai commencé par me replier sur moi-même et devenir timide, j'ai eu quelques amies, mais loin d'être une meneuse de bande je ne sortais pas beaucoup et préférais travailler chez moi. J'ai été une élève perfectionniste et d'ailleurs une très bonne élève jusqu'au collège et lycée. La casquette de l'intello qu'on m'attribuait ne m'a pas aidée. Dans mon quartier où il n'y avait que des garçons et à l'école, on m'a souvent battue, je ne me suis jamais laissée faire car j'ai une certaine fierté mais on va dire que je ne faisais pas vraiment le poids. Des moqueries et des insultes j'en ai reçues. Et le fait que papa maman viennent toujours fourrer leur nez dans ce genre de problèmes n'a jamais arrangé mes affaires et je passais pour une fille à papa enfermée dans un cocon. Au collège, mes amies n'avaient pas le droit de dormir chez moi (ni par la suite d'ailleurs). Ma mère voulait toujours sa tranquillité et mon père ne disait rien. Certaines de mes copines ont été refoulées à la porte de chez moi. Ma mère était toujours malade et mon père impulsif. Quant à moi, je n'ose pas imaginer de quels défauts de caractères j'ai hérité. Au lycée, je ne tenais jamais très longtemps avec des ami (e) s, j'étais refoulée de bandes en bandes, même si mes parents n'y mettaient plus trop leur nez. J'étais soit "trop bonne trop conne", soit top perfectionnisteou autre chose mais jamais ce qu'il fallait. Les devoirs j'en faisais une obcession. Alors quand il y avait des devoirs en groupe, je voulais toujours tout revoir à la fin pour corriger n'importe quelle petite erreur. Autre chose : je suis timide, j'ai peur des autres et j'ai un manque de confiance en moi (même à l'école malgré mes bons résultats). En terminale, je me suis retrouvée dans un groupe de garçons et je pensais mieux m'entendre avec eux mais ça n'a pas tenu longtemps. J'étais souvent seule et j'en avais honte. J'avais une amie que je voyais de temps en temps avec son groupe d'amies en dehors des cours. En plus de ça, l'année du bac a été très difficile car mes parents et moi-même ne nous comprenions pas. Nous en venions même aux mains. Ma mère a tenté de se suicider plusieurs fois, même devant moi. Une fois, mon père m'a même fait une entorse à la main et je ne pouvais plus écrire pendant des mois. Puis, j'ai fait une prépa. J'ai tenu les deux ans mais comme mes notes ne suivaient pas ou peu, je me suis encore davantage dévalorisée. J'ai passé les concours et je suis tout de même parvenue à être admissible mais ai pris une autre école à 500km de chez moi. De la terminale juqu'en deuxième année de prépa, je suis sortie avec un garçon, soit pendant 2 ans et demi. C'était mon premier amour, avant lui il n'y avait eu que des flirts d'une soirée et je n'étais jamais vraiment sortie avec personne. Je peux dire sans me vanter que jusque maintenant au moins, je n'étais pas un laidron et donc par mon physique je n'ai pas vraiment de mal à séduire les hommes. Toutefois, même en prépa où il y avait pas mal de gens intelligents, je n'ai pas tenu plus de 4 mois avec des ami (e) s, ou juste pour des devoirs obligatoires. Ce qui n'est franchement pas une réussite. En plus, je me suis rendue compte que j'en avais assez de travailler à l'école. En début de terminale, j'ai également passé un test de QI qui m'a fait prendre conscience que j'avais un niveau très élevé. Mais ça ne m'a pas aidé de le savoir, au contraire. En septembre, je vais aller dans une école d'ingénieur. Et j'aimerais qu'enfin je puisse me faire des amis durablement. Je pense que ce qui déplaît aux gens, c'est que je suis trop pressante, trop sur eux, chiante pour parler clairement. Je peux être très timide et en même temps parler énormément, pas forcément de choses intéressantes. Il y a peut-être aussi mon côté fille unique qui doit me desservir etc… Toujours est-il que je connais quelqu'un dans cette école et qu'il m'intéresse beaucoup par ailleurs mais je crois que je l'ai déjà assez soulé. Et on ne se connait que depuis quelques semaines. Du coup, je me sens tellement nulle que je ne sais plus quoi dire ni quoi faire. Même en essayant de m'intéresser aux gens et d'être gentille, ils ont tendance à m'éviter ou me lâcher au bout d'un certain temps. J'ai l'impression de porter la poisse et d'émettre de mauvaises ondes ou quoi… Franchement, je voudrais débuter une nouvelle vie sans problèmes, avec des ami (e) s'et oublier ma solitude. Aidez- moi svp. Un peu long je pense mais j'espère que vous serez arrivés jusqu'ici. Merci.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


223730
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

"une amitie banale, en apparence..." premier recit gay termine

image

Bonsoir à vous tous, j'espère que vous avez passé un bon week-end ! Moi oui ça va. Demain dernière semaine et vacances, et qui dit vacances dit anniversaire de Léo, et qui dit anniversaire de Léo eh bah dit moi qui passe à l'action ! Je vous...Lire la suite

3 ans, envie de changement - relations amoureuses

image

Bonjour à tous, Cela fait trois ans que je suis en couple avec copain, j'ai 19 ans donc je l'ai rencontrée lorsque j'avais 16 ans. Je suis sa premiere copine, et moi il est mon premier copain "sérieux". Je l'aime énormément, il me donne vraiment...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
L'amitié d'une autre façon
Sur le même thème
Amitié entre gars et fille ? IMPOSSIBLE !
Notre amitié homme-femme
Voir tous les  autres témoignages